Menu
handplanet handplanet



Tom Pelayo Le jeune qui monte …..

Rédigé le Mardi 2 Janvier 2018 à 18:27 | Lu 352 fois


Récemment convoqué dans une liste élargie en vu de l’Euro 2018 en Croatie, Tom Pelayo continue sa progression ..
Rencontre avec l’artilleur gaucher dunkerquois .


- Début décembre tu étais sélectionné dans une liste élargie pour participer à l’Euro avec les Experts quelle a été ta première impression lorsque tu as appris ta convocation ?

J'étais très content mais à la fois un peu surpris, je ne pensais pas être dans la liste, du moins pas aussi tôt. Ça fait plaisir de pouvoir faire partie de cette liste élargie et d'être récompensé de cette manière ci.

- Est ce que ce n’est pas un objectif que tu peux te fixer d’ici un an ou deux d’intégrer les Experts ?

Après avoir été sur la liste élargie on a forcément envie de participer à un stage mais la route est encore longue. Après avoir vu son nom sur une telle liste on veut forcement aller plus loin, je travaillerai pour faire en sorte d'y arriver.

- Un mot sur le titre de championne du monde de la bande d'Olivier Khrumbolz ?

Tout d'abord félicitations à toute l'équipe et au staff pour le titre de championne du monde. Cette équipe est un exemple en terme de courage puisqu'elle était pas l'équipe favorite mais elle a réussi à gagner et à battre une belle équipe de Norvège. En souhaitant autant de réussite pour les compétitions à venir.

- Que ce soit en séniors hommes et femmes ainsi que chez les jeunes comment peut-on expliquer une telle domination du handball français ?

C'est vrai que le handball français est performant dans les différentes catégories jeunes, chez les femmes comme chez les hommes. Ces résultats sont dû à la formation dans les différents clubs et aux valeurs qu'on inculque aux enfants grâce à la pratique du handball. La réussite des équipes A ,avec notamment les Experts en tête de gondole, a donné l'envie à toutes les équipes de France jeunes de vouloir monter sur la plus haute marche du podium.

- Revenons au championnat , que penses-tu du début de saison de ton équipe ?

On a fait un bon début de saison avec une équipe en construction, on a malheureusement laissé quelques points nous échapper sur certains matchs mais on a pris des points importants face à des équipes en lice pour le top 5. On est encore dans la course pour la coupe de France et on est qualifié pour le Final 4 à Metz. On a réalisé une première partie de saison qui nous permettra de rester ambitieux pour la suite du championnat.

- Dunkerque ne serait pas mieux classé sans cette cascade de blessures ?

C'est vrai qu'on a eu plusieurs blessés sur cette première partie de saison, on a tout de même réussi à finir cinquième à la trêve hivernale. On a eu moins de rotations sur les derniers matchs. Toutes les équipes ont des blessés, ça fait partie des aléas du sport. Je ne sais pas si nous serions mieux classés, sûrement, mais il faut faire avec, rester concentrés et prendre les matchs les uns après les autres. On a eu la chance d'avoir Kader (Rahim) comme Joker médical, qui nous a apporté de la fraîcheur et des rotations.

- Avec l’arrivée de Wylson Davyes , Haniel Langaro , Dylan Garain , est-ce que l‘équipe n ‘a-t'elle pas plus de possibilités pour tirer de loin ?

Avec l'arrivé des recrues on a maintenant plus d'arguments et des joueurs complémentaires sur tout les postes. On a une base arrière qui est capable de tirer de loin mais qui peut aussi jouer au près et à mi-distance. On a une équipe avec des arguments face à chaque situation.

- Est-ce que l‘objectif de décrocher une qualification grâce au championnat est encore envisageable ?

L'année dernière, la cinquième place était européenne, on a échoué à quelques buts de la qualification européenne. Cette année on est cinquième à la trêve, bien mieux que l'année passée, donc la qualification européenne est totalement envisageable. C'est d'ailleurs l'objectif du club et de l'équipe.

- Dunkerque ne peut pas lutter avec des clubs comme le PSG pour recruter. Chaque année on voit de jeunes joueurs qui arrivent en équipe première ( Nkonda , Ngoma , Lippens ) qu'est-ce qui fait la force de la formation dunkerquoise ?

Ayant été joueur du centre de formation pendant 3 ans, j'ai eu la chance d'être beaucoup en contact avec le groupe pro et d'en apprendre beaucoup. La qualité du centre de formation et le fait d'avoir des entraînements en commun permet aux jeunes joueurs d'apprendre et de progresser plus vite, permettant ainsi de voir émerger des jeunes joueurs.

- En quoi la doublette Pelayo / Soudry est-elle complémentaire ?

On a des joueurs complémentaires sur chaque poste, toutes les rotations permettent d'apporter à l'équipe sur le terrain. La doublette Pelayo Soudry est complémentaire car nos styles de jeux sont différents et chacun fait sont possible pour apporter à l'équipe. C'est une doublette qui veut apporter le plus possible à l'équipe et qui se tire vers le haut pour progresser individuellement.

- Quelle est l’équipe qui t’a le plus impressionné depuis le début de la saison ?

L'équipe qui m'a le plus impressionné cette année c'est Montpellier, puisqu'ils ont terminé premier de leur groupe en Ligue des Champions et sont premiers du championnat à la trêve hivernale.

- Que peut-on souhaiter à Tom Pelayo et l’USDK pour 2018 ?

De finir européen à la fin de saison !



Chris Corion Hand Planet

Notez






Facebook