Menu
handplanet handplanet



Sébastien Bosquet | La tête et le hand

Rédigé le Samedi 22 Décembre 2018 à 21:19 | Lu 484 fois


En septembre 2017 , l’ancien international a crée la première académie de handball sur Dunkerque. Après un an d’existence, Sébastien fait le point sur son projet et nous parle de l’avenir de ce superbe projet .


Sébastien Bosquet | La tête et le hand
Sébastien, pourquoi avoir créé une Académie ?

Loin des paillettes de la gloire, une fois sa carrière sportive achevée, le sportif de haut niveau se voit confronté à la réalité de la reconversion. La tenue remisée, une nouvelle vie commence. Pour éviter l’errance et affronter l’inconnu en toute sérénité, une réflexion préalable s’impose. La mise en place de l’académie s’est naturellement imposée. Fort d’une expérience acquise durant les « stages en Nord », j’ai pensé pouvoir prolonger l’exercice en le conjuguant avec la formation scolaire. La mise en place d’une stratégie de fonctionnement, l’élaboration d’un projet d’établissement, la recherche d’une méthode pédagogique amènent la création d’un dispositif « la tête et le hand » dans lequel le jeune occupera l’essentiel des préoccupations. En utilisant le hand comme vecteur de motivation. L’objectif de l’académie s’oriente vers la construction du citoyen de demain. À ses débuts, 25 jeunes ont intégré le dispositif. À la rentrée 2018, 35 (soit 30% d’augmentation) jeunes composaient l’effectif.

Comment s’inscrire ?

L’élève de collège ou de lycée, participe, sans distinction particulière, à la formation dispensée au sein de l’établissement scolaire. Une fois les cours terminés, il est pris en charge par l’encadrement du dispositif, entraînement sportif et accompagnement scolaire se partagent le temps de prise en charge. Durant la semaine d’autres activités déclinées à partir des centres d’intérêt des enfants s’organisent, elles viennent en complément de l’accompagnement scolaire.

Combien d’élèves sont inscrits à l'heure actuelle ?

Un bilan fort satisfaisant traduit le travail accompli par l’équipe pédagogique du dispositif. Une évaluation positive s’inscrit dans notre bilan : tous les élèves de 3° présentés au brevet ont obtenu le sésame avec mention (soit 13 élèves). L’équipe « minime garçon » a décroché le titre de Champion de France Handball UGSEL 2018. Ces résultats nous confortent dans notre logique de réussite. Aux chiffres, s’additionne le comportement des jeunes de l’académie, remarquablement intégrés, ils ont progressé, aux dires de leurs professeurs et de leurs parents. Exemplaires, ils respectent les vertus véhiculées par notre association. Respect de l’autre, écoute active, ponctualité, politesse, la liste n’est pas exhaustive...

Quel est le déroulement type d’une journée ?

On ne peut se satisfaire d’un résultat en intégrant un projet. Celui-ci n’est pas figé, évolue en fonction de son évaluation, de ses faiblesses et de ses manques. Pour répondre aux demandes des jeunes, il faut sans cesse se remettre en question, évoluer vers l’absolu : proposer des activités motivantes sans cesse renouvelées. Il est donc indispensable de travailler en concertation avec le jeune qui est au centre de nos préoccupations, mais aussi avec ses parents, avec l’équipe éducative de l’établissement scolaire.

Il faut donc élargir le champ des compétences en intégrant de nouveaux partenaires au réseau existant, trouver de nouvelles synergies en séduisant par la qualité de nos prestations. Rechercher ceux qui désirent partager cette aventure.

Un petit mot sur tes différents collaborateurs ?

Une forte amitié nous unit. Enthousiasmés par l’idée de créer l’association « la tête et le hand » y adhérent spontanément, car ils retrouvent dans la finalité du projet, les valeurs que leurs carrières exemplaires véhiculent.

Quel bilan tires-tu au bout d’un an d’existence ?

Ce projet, je le vis, il est mon émanation, il me permet d’entretenir ma passion, de transmettre les valeurs du citoyen de demain, de faire partager un état d’esprit, d’apporter aux jeunes les moyens de réussir, d’évoluer harmonieusement dans cette société. Je souhaite donc atteindre le plus grand nombre possible de jeunes. Les convaincre qu’en respectant les consignes édictées par mon académie. Ils réussiront à surmonter les obstacles qui se dresseront dans leur parcours de vie. Tel est le challenge que je me suis donné. Cependant, un projet de cette ambition ne voit son aboutissement que s’il est accompagné par des partenaires. Enfin, un grand merci à toute mon équipe sans qui rien ne serait possible.


Chris Corion
Hand-Planet

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Mai 2018 - 14:27 A découvrir : Le handball à la Française







Facebook