Menu
handplanet handplanet


handplanet

Samir Bellahcène | "J’ai découvert un grand club français."

Rédigé le Mercredi 4 Septembre 2019 à 21:31 | Lu 227 fois


Après une première saison compliquée, Samir Bellahcène a accepté de revenir sur la saison dernière et nous dresse ses ambitions pour l'exercice 2019-2020.


© USDK
© USDK
Tu es toujours dans une phase d'apprentissage et malgré une saison moyenne sur le plan collectif, quel bilan tires-tu à titre personnel et collectif pour ta première saison dans le Nord ? 

Je suis très satisfait de ma saison personnellement, car j’ai réussi à maintenir un pourcentage d’arrêt quasi-égal à celui de ma première saison à 2-3% prêt. Forcément moins d’arrêts, car j’ai dû partager mon temps de jeu comparé à ce que j’ai connu à Massy où là, j’ai joué l’intégralité des matchs quasiment tout au long de la saison, mais je reste satisfait. J’ai découvert un grand club français et je veux continuer à m’y installer.

Dans quel domaine as-tu progressé la saison passée ? 

Je pense que j’ai pu acquérir un peu plus d’expérience avec la finale qu’on a vécu et le parcours jusqu’à cette finale, surtout à garder la tête froide quand ça n’allait pas en championnat.

Est-ce que la doublette Grams / Bellahcène est toujours aussi complémentaire ? 

Elle est toujours, et même encore plus maintenant, car on se connaît mieux. On s’est côtoyé toute une saison, on partage la même chambre d’hôtel en déplacement, c’est quelqu’un avec qui je m’entends parfaitement et je suis très content de jouer à ses côtés et très honoré.

Je pense qu’on est quand même différent, je suis quelqu’un d’expressif et lui la sagesse incarnée, il a la joie de vivre et quoi qu’on puisse croire, c’est quelqu’un de souriant donc il m’apporte de la sérénité à certains moments. Et puis quand on regarde nos matchs quand un n’est pas bon l’autre répond présent 

La nouvelle saison arrive à grand pas, nouveaux joueurs et nouveaux objectifs. Un mot sur les trois arrivées et quels sont les objectifs de Dunkerque ? 

Les objectifs officiels, vous verrez ça avec les dirigeants, car ils n’ont pas été énoncés encore. À titre personnel, rien n'a bougé de mon côté, je veux aller chercher une place qualificative en coupe d’Europe et je pense que c’est l’envie de tous les joueurs de cette équipe, notamment les nouveaux qui se sont super bien intégrés, ce sont des joueurs agréables à vivre en dehors et qui vont apporter de la rotation. 

Quand on a connu une finale de Coupe de France forcément l'objectif est d'y retourner au plus vite ? 

Oui, forcément, c’était magique. Ce n’était pas ma première, mais celle-là restera gravée, car elle laisse un goût vraiment amer, maintenant faut passer à autre chose. Notre tour en coupe arrive tard dans la saison, on y pensera le moment voulu, pour l’instant, on veut surtout réussir notre entrée en championnat. 

©Gustavo SportsPictures
©Gustavo SportsPictures
Quel est ton favori pour la saison ?

Mes racines diront toujours MONTPELLIER, même si Paris reste le grand favori comme depuis quelques années. 

Quelles seront les erreurs à ne pas renouveler cette saison si Dunkerque veut retrouver sa vraie place en championnat ? 

Je pense qu’on va devoir rester soudé comme on a pu l'être lors de cette pré-saison et continuer le travail qu’on a entamé. On a laissé trop de points dans des matchs où on ne doit pas perdre quand on veut prétendre à l’Europe. 

Comment s'est déroulée la préparation estivale ? 

Ça a été dur comme toutes les Prépas (rire). Après cette année on se connaît quasiment tous donc plus facile pour la communication et l’intégration des nouveaux joueurs, on a pu partir en stage sur 10 jours, ça nous a fait du bien et ça a continué à nous rapprocher en espérant que ça nous serve dès le début de ce championnat.

La France a été sacrée championne du monde en U21 avec la bande à Elohim Prandi, Edouard Kempf, Valentin Kieffer et tant d'autres… Comment expliques-tu un tel succès dans les équipes de France ? 

Je pense que la formation dans les Pôles Espoirs est de plus en plus importante et que les clubs accentuent la confiance qu’ils ont dans leurs jeunes joueurs. Cela leur permet de vite évoluer en Lidl Starligue, ce qui fait que tu te retrouves avec une équipe de France Junior qui a quasiment tous ses joueurs qui ont l’expérience du plus haut niveau.

À titre personnel, je suppose que l'Équipe de France reste un de tes gros objectifs. L'idéal, ne serait-il pas de connaître une sélection d'ici 2 à 3 ans ? 

L’idéal ça serait d’y jouer un jour après quand, je ne sais pas, je ne me prends pas la tête avec ça. Je continue à travailler et si mon tour doit arriver alors on en parlera un peu plus (rire), mais je veux rester lucide, continuer à essayer d’être performant en club et on verra par la suite. Je n’ai que 24 ans, j’espère pouvoir jouer le plus longtemps possible donc j’ai le temps.

Un mot pour finir ?

Merci à Hand-Planet pour cette interview, on se voit tous bientôt aux Stades des Flandres et sur les terrains de LSL. 

Allez Le Nord

Allez Dunkerque


Chris Corion
Hand-Planet 

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 13 Septembre 2019 - 20:12 Lidl Starligue | Les affiches de la troisième journée

Jeudi 12 Septembre 2019 - 13:57 Dunkerque – Ivry Première victoire à domicile