Menu
handplanet handplanet



Quelles ambitions pour le Bauhb ?

Rédigé le Mardi 27 Février 2018 à 08:52 | Lu 482 fois


Tout comme la saison dernière, le Bauhb devra se contenter des play-downs pour sa 2e moitié de saison. Avec l’objectif d’assurer au plus vite le maintien, afin de préparer un avenir marqué sans doute par le sceau du changement.


Cristian Vaduvan et les Belfortains sont dans une bonne dynamique. On espère la confirmation dès ce samedi au Phare, face à la réserve de Montpellier. Photo Christine DUMAS
Cristian Vaduvan et les Belfortains sont dans une bonne dynamique. On espère la confirmation dès ce samedi au Phare, face à la réserve de Montpellier. Photo Christine DUMAS
A la veille d’aborder la 2e phase du championnat de N1, Ilian Vassilev affiche une relative sérénité. Il est vrai qu’après avoir connu quelques déboires à l’automne dernier, le Bauhb a fini en trombe sa première moitié de saison, en signant un 4e succès consécutif à Épinal. De quoi nourrir quelques regrets au moment d’aborder la phase play-downs ? « Le regret existe toujours », souligne aujourd’hui le coach belfortain. « La machine n’était pas bien rodée au début de saison, avec l’arrivée de nouveaux joueurs. Il a fallu du temps, plus que je ne le pensais. Mais honnêtement, Strasbourg et Grenoble, c’est du costaud et ces deux clubs méritent leur promotion. Nous, on garde le plaisir d’avoir été les seuls à les battre. Ce qui n’est déjà pas un mince exploit… »
Tout comme l’an passé, Belfort va se plonger avec prudence dans des play-downs qui enverront trois clubs vers la N2. Or, si la position de Semur-en-Auxois semble déjà désespérée, il est difficile aujourd’hui, de savoir qui accompagnera les Bourguignons (voir encadré).

Un, voir deux jokers

Sur la ligne de départ, le Bauhb dispose d’un, voir deux jokers. Pas plus. « La lutte continue et il reste douze matchs pour assurer le maintien. Le plus tôt sera le mieux », poursuit Ilian Vassilev. « Selon nos informations, on va affronter des équipes qui pratiquent un hand moderne, rapide, porté vers l’offensive. Physiquement, il faudra être prêt. On va vite rentrer dans le vif du sujet avec la réserve de Montpellier. À nous de bien maîtriser certains paramètres en nous appuyant sur nos points forts. »
L’expérience des anciens, la vitalité de la jeune garde, le bien vivre du collectif… le Bauhb dispose aujourd’hui d’atouts qui devraient lui permettre de renouveler son bail avec cet échelon, tout en préparant (déjà) l’avenir du club. « Ne mettons pas la charrue avant les bœufs », conclut prudemment l’entraîneur belfortain. « Il faut s’attacher au quotidien, avant de définir la suite. Tous les joueurs ont des contrats d’un an. C’est encore l’incertitude, même si les dirigeants travaillent déjà sur les contours de la prochaine saison. »


Pascal PIGATTO

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 14 Octobre 2018 - 12:08 ​Belfort, c’était plus fort !

Dimanche 7 Octobre 2018 - 22:01 N1M | Reçu cinq sur cinq pour le GBDH







Facebook