Menu
handplanet handplanet



ProLigue | Au bout du suspens pour le GBDH.

Rédigé le Samedi 4 Février 2017 à 15:02 | Lu 1314 fois


Après une trêve victorieuse pour le handball tricolore et le sixième titre de champion du monde des Experts, les championnats nationaux pouvaient enfin retrouver le chemin des parquets. Besançon faisait donc sa rentrée en Pro Ligue avec la réception de Chartres pour un match capital dans l’optique du maintien. La course au maintien est désormais lancée pour les Bisontins. Après un début de rencontre des plus laborieux, les Franc-comtois ont trouvé les ressources nécessaires pour venir à bout de Chartres (29-27).


Photo AH Roth
Photo AH Roth
Dans un match qui s’annonçait capital afin de rester la saison prochaine en Pro Ligue, le GBDH est passé par toutes les émotions ce vendredi soir face à Chartres. Sans doute trop timorés par l’enjeu, les Bisontins ont mis du temps à trouver leur marque pour la première de l’année 2017. Et cette première mi-temps, s’est transformée en calvaire pour Besançon qui devait courir après le score afin de croire encore en ses chances. Menés d’entrée de jeu de cinq unités face à Chartres (0-5, 6e), les coéquipiers de Rognon allaient devoir s’employer pour inverser la tendance. Eynmann était le premier Bisontin à briller en attaque (1-5, 6’38).

Il allait falloir s’armer de patience pour refaire surface. Les Doubistes réduisaient l’écart par l’intermédiaire de Gros qui prenait ses responsabilités (4-7, 11’39). La défense bisontine avait du mal à se mettre en place et Scotto sortait une seconde fois deux minutes (14’46). Chartres en profitait donc à prendre un peu plus ses distances (4-10, 16’14). Besançon n’abandonnait pas pour autant et continuait de s’accrocher après la réalisation de Laguillaumie (7-11, 19’45).  Avalange-Demouge réussissait son pénalty (10-14, 27’02). L’ailier Bisontin Laguillaumie permettait à ses coéquipiers d’atteindre la pause avec trois longueurs de retard (12-15 MT).

Show must go on…

Les handballeurs bisontins étaient enfin lancés dans leur match en restant au contact de leur adversaire du soir avec un nouveau but de Gros (14-15, 31’24). Toujours derrière au panneau d’affichage, les Bisontins continuaient de s’accrocher. Un doublé de Brkljacic permettait au GBDH de revenir à une petite unité de Chartres (18-19, 38e). L’égalisation n’était plus très loin, un arrêt de Kommenovic et un but d’Eynmann sonnaient une fin de match de folie (19-19, 41’35). C’était alors un nouveau match qui commençait entre les deux équipes. Un mano a mano se mettait alors en place. Les Bisontins tiendraient la distance ? Ne s’étaient-ils pas épuisés à revenir afin d’égaliser ? L’égalisation d’Eymann n’était pas encore suffisante pour y croire et Chartre accélérer à nouveau (23-25, 51’19).

Besançon n’avait toujours pas dit son dernier mot et Molherat sur son aile égalisait à tour (25-25, 53’30). Les Bisontins n’avaient pas envie de lâcher et Laguillaumie donnait encore de l’espoir aux 1800 spectateurs (27-27, 57e). Les supporters bisontins étaient debout deux minutes avant la fin de la partie. De quoi décupler les forces et Eynmann en profiter pour donner l’avantage à son équipe (28-27, 59e). Ça commençait à sentir bon la retentissante victoire incroyable au vu du début. Le clap de fin revenait alors à Brkljacic qui exultait dans un palais des sports bouillonnant (29-27).

Le GBDH a entamé de la plus belle des manières 2017, avec une victoire pleine de suspens et remplie d’émotion. La course au maintien est belle bien lancé pour les Bisontins qui tenteront de remettre ça vendredi 10 février lors d’un nouveau match à domicile contre Cherbourg cette fois-ci.
 
Anne-Hélène Roth,
Pour Hand Planet.

                                                                   
Photo AH Roth
Photo AH Roth

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Novembre 2018 - 16:00 ProLigue | J8 | Créteil poursuit sa route

Samedi 10 Novembre 2018 - 12:50 Nancy confirme en toute sérénité







Facebook