Menu
handplanet handplanet


handplanet

Pontault aura tenu une mi-temps face au PSG

Rédigé le Dimanche 22 Octobre 2017 à 17:25 | Lu 643 fois


En ce dimanche 22 Octobre, c'est jour de fête pour les habitants de Pontault-Combault. Leur équipe reçoit l'ogre parisien en huitième de finale de la Coupe de la Ligue après que le match est été inversé.


Après la tension, la libération

Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Pontault se heurte d'entrée à un bon Corrales. C'est logiquement que les parisiens se détachent à 2-0 avant qu'Aman ne trouve enfin le chemin des filets. Le PSG continue d'appuyer mais c'est bien le capitaine Moreno qui fait chavirer Boisramé avec sa spéciale roucoulette inversée. Les parades de Romero maintiennent également les locaux dans le match mais quelques pertes de balle et les arrêts de Corrales sur Aman font mal aux bleus qui se retrouvent menés 3-8. On retrouve ensuite le même Aman qui convertit deux pénaltys avant d'échouer sur le poteau sur le même exercice : 5-9. Malgré une envie défensive claire, Pontault se fait surprendre sur des passes pivots qui trouvent souvent preneur. Qu'importe, les locaux ne se démobilisent pas et grâce à un jeu fait de nombreux croisés, ils prennent de vitesse la défense parisienne pour revenir à 10-11. Les tirs surpuissants de Lagier Pitre font même recoller Pontault à 12-12 avant que la salle n'explose sur un kung-fu conclu par Dupoux. Alors qu'ils avaient pris une belle avance, les joueurs du PSG se retrouvent devant à la mi-temps avec seulement une longueur, 13-14, sur une dernière réalisation de Mollgaard.

Le rouleau compresseur enclenché

Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
La seconde période repart sur le même rythme et alors que Pontault a l'occasion de prendre le leadership, ils ne trouvent plus de solution allant jusqu'au refus de jeu sur presque toute les actions. Cela profite à l'équipe qui a le plus d'expérience c'est à dire le PSG, qui a fait rentrer les cadres. Les joueurs de la capitale montent rapidement les ballons et font le trou en trois minutes via Gensheimer ou Kounkoud : 15-19. L'aspect physique fait clairement la différence. Paris se contente de bien défendre, de récupérer la balle et de la monter à toute vitesse. L'écart flambe jusqu'à 15-22 et même sur jet de sept mètres, Pontault n'y arrive plus face à Omeyer. La machine parisienne est en marche et il faut attendre que Leventoux marque pour stopper un 0-9 en faveur des jaunes. Le coach Quintallet pose un nouveau temps mort à dix minutes de la fin alors que le score est "déjà" de 17-28 en faveur du PSG. L'objectif pour les locaux est de bien terminer la rencontre sans prendre une valise. Le rouge direct de Stepancic redonnera un peu de voix au public seine et marnais, forcement déçu de ne pas avoir vu le suspens s'installer plus longuement dans la partie. La rencontre se termine sur le score de 23-30 avec un dernier pénalty du jeune Gineys, rentré pour l'occasion.

Focus sur la première mi-temps de Dylan Nahi

Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Titulaire d'entrée, le jeune français, tout juste appelé en sélection nationale, a pu prendre un peu de temps de jeu. Même si dans le schéma de jeu du PSG, les ailiers ne touchent pas beaucoup le ballon et sont plus des finisseurs ou des joueurs devant déstabiliser la défense adverse en rentrant en deuxième pivot, Dylan a pu faire parler ses jambes. En 17 minutes de jeu, il a touché 7 ballons dont 1 qu'il a pu intercepter et concrétiser sur montée de balle en tirant à droite. Malgré 1 ballon perdu, il a réussi à obtenir un pénalty pour son équipe.

Temps de jeu : 16'58"
Ballons touchés : 7
Tirs : 1/1
Interception : 1

Focus sur la seconde mi-temps de Ludwig Appolinaire

Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Issu de la formation parisienne, le jeune Ludwig a contribué au jeu de Pontault en seconde période. Malheureux en attaque et allant jusqu'au refus de jeu lorsqu'il était sur le terrain, il a surtout touché de nombreux ballons durant 18 minutes. Les 55 ballons ont réussi à être bonifiés 1 fois lorsqu'il a réalisé une belle passe décisive dans le dos. Malgré des bonnes positions, il a surtout distribué le jeu dans son poste d'arrière droit ou demi-centre.

Temps de jeu : 18'47"
Ballons touchés : 55
Passe décisive : 1

Réaction d'après-match

Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Aurélien Tchitombi :
Sur la deuxième mi-temps, quels éléments ont fait la différence ? Tu penses que Paris a mis plus d'impact en défense  ou que physiquement c'était dur, vu que vous aviez joué à Vernon, jeudi ?
"C'est un tout. Que l'on joue à Vernon ou pas, cela ne change pas. En face, ils ont une condition physique de haut niveau, une technique de haut niveau. Quand on perd des balles en début de match, on est frais donc on revient. On fait attention à nos gestes et à tous les petits détails qui font que l'on peut être une bonne équipe de Proligue mais eux c'est du très haut niveau. En seconde période, on est un peu fatigué, on fait moins attention dans les shoots, dans les passes et on perd des ballons et eux ils nous sanctionnent directement."

Après une première de très bon niveau, es-tu satisfait et fier de l'équipe ?
"Forcement, parce que même quand on été dans le dur, on a essayé de proposer du jeu, on ne s'est pas relâché, on a replié. Même si on était fatigué, on avait joué jeudi comme tu l'as dit, mais on s'est quand même arraché surtout pour le monde qui est venu."


Damien Polonais pour Hand Planet

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 11 Septembre 2019 - 11:22 CDL by Lidl | Tirage au sort du 2ème tour