Menu
handplanet handplanet


handplanet

Philippe Véron | "Ce qui est primordial, c’est la santé de nos licenciés"

Rédigé le Lundi 9 Novembre 2020 à 17:42 | Lu 390 fois


L‘emblématique président St Polois, qui passera le relais en fin de saison après 18 ans de bons et loyaux services, fait un point sur la saison compliquée avec la crise sanitaire, sur l’avenir du club et les futurs objectifs pour le prochain président.


Philippe, le bureau directeur de la FFHandball a pris la décision de suspendre la pratique du handball jusqu'à fin décembre. Quelle est votre réaction ?

C’est une bonne décision. Peu importe les conséquences sportives ou financières, ce qui est primordial, c’est la santé de nos licenciés. Je regrette que la proposition de la Ligue des Hauts de France évoquée par l’intermédiaire de Jean-Pierre LEPOINTE au mois de juin de ne pas débuter le championnat avant le 10 octobre n’ait pas été retenue par la fédération, car nous n’aurions même pas commencé le championnat. En effet, notre premier match contre Billy le 22 septembre s’est déroulé dans un contexte particulier, ou la deuxième vague du COVID démarrait et dont l’entraîneur Billisien a coaché son équipe alors que la veille, il avait passé un test Covid qui s’est avéré positif avec des symptômes. Dès la fin de cette rencontre, nous savions que nous prenions des risques.

Pour l’ensemble des clubs amateurs, est-ce mieux de poursuivre le championnat parce qu’il y a une perte financière importante ?

Comme je viens de le dire, la santé des licenciés est primordiale. Lorsque je vois que des joueurs professionnels sont touchés par le Covid alors qu’ils vivent plus ou moins dans une bulle et qu'ils sont soumis à de nombreux contrôles, c’est inquiétant. De plus, le handball est un sport ou les contacts sont très nombreux et intensifs. L’argent passe après et comme à St pol, nous avons toujours su nous débrouiller avec peu, nous nous adaptons.

Forcément, il y aura une diminution de budget pour tout le monde, pro et amateur. Comment gère-t-on la crise à St Pol ?

La saison venait tout juste de commencer. Financièrement, le club n’est pas trop touché, car nous n’avons pas de salarié ni de joueurs qui sont payés. Pour l’instant, nous n’avons pas trop de dépenses engagées. Maintenant, nous allons bien voir comment vont être refaits les championnats, car on nous a déjà annoncé que la compétition ne reprendrait pas avant le mois de février 2021. Le plus compliqué, malgré que la majorité de nos sponsors nous ont renouvelé leur confiance, sera de remotiver l’ensemble des licenciés (joueurs, entraîneurs et bénévoles), car si je fais le point depuis le premier confinement, en Nationale 2, nous n'aurons joué que deux matchs entre mars 2020 et février 2021, soit quasiment 1 an.

Après 18 ans de bons et loyaux services, vous allez vous retirer de la présidence pourquoi ?

Pour plusieurs raisons. Tout d’abord, cela fait maintenant 47 ans que je suis dans le monde du handball dont 42 ans de bénévolat en ayant passé par toutes les étapes (joueur, entraîneur de jeunes et seniors jusqu’au niveau pré national, arbitre régional, membre du comité et enfin président). Ensuite, je ne supporte plus les nombreuses sollicitations que font certains clubs auprès de nos licenciés (joueurs et entraîneurs). Cela me rassure sur le niveau de notre formation des joueurs ou sur la compétence de nos entraîneurs, mais cela devient lourd a supporter. En plus, la majorité des licenciés n’a plus le respect du maillot ni de son club formateur comme nous l’avions auparavant. Le coup de grâce a été l’obligation de dissoudre notre section féminine devant un nombre conséquent de départ (et de plus, vous essuyez des critiques par des personnes qui croient que cela vous arrange au profit des garçons !!! Ce qui est totalement faux). Enfin, je pense qu’il est temps d’apporter du sang neuf et des idées nouvelles. Depuis deux ans, nous étions rentrés dans une certaine routine. Tous les objectifs que je m’étais fixés ont été atteints au-delà de mes espérances et notamment pour notre équipe fanion qui a accédé en Nationale 2.
 

Il y a une partie de votre équipe qui va quitter le bureau directeur, y a t'il un projet de reprise qui est lancé ?

Oui, plusieurs membres de mon bureau directeur vont arrêter leur fonction en même temps que moi (jean François Coquette le secrétaire et Sylvie Sterckeman, notre trésorière) que je remercie fortement pour leur dévouement et leur professionnalisme dans leur domaine bien qu’ils soient BÉNÉVOLES.
Deux anciens joueurs du HBCM seraient intéressés pour prendre la succession, mais ils en sont encore aux prémices. Ce serait une très bonne chose pour notre club qui fêtera ses 50 ans en octobre 2021. Toujours est il que l’équipe dirigeante actuelle fera tout pour que le projet soit mené à bien (soit en apportant leur aide au départ, soit en faisant partie de la nouvelle équipe).

Selon vous, sur quels points la nouvelle équipe dirigeante devra absolument travailler pour continuer le développement du club ?

Trois axes : la formation, la communication et la convivialité
  1. Continuer à former nos jeunes avec une ligne directrice des -15 aux seniors. Nos jeunes ont la chance de pouvoir, à force de travail, d’évoluer au niveau national dans notre club (encore faut-il réussir à les garder au club, ce qui par moment n’est pas chose facile lorsque certains clubs leur font des propositions financières que le HBCM n’est pas en mesure de leur apporter) ;
  2. La communication : il est important de reprendre le travail qu’a entrepris Maxence Langlet jusqu’à la saison précédente et développer cette communication pour mettre plus en avant les actions du club, mais aussi nos sponsors ;
  3. La convivialité : il est important de bien se sentir au HBCM. De nouvelles actions devront apparaître pour développer cette convivialité.
Quels sont les objectifs que peut se fixer le HBCM St Pol sur Mer pour les années à venir et que peut-on lui souhaiter ?
  1. Il est impératif que le club se maintienne au niveau National ;
  2. Il faudra réfléchir pour recréer une section féminine sur des bases solides.
Je souhaite la pérennité du HBCM et que le slogan de notre club existe encore de nombreuses années à savoir : LA FORMATION AU CŒUR DE L’ACTION. Je souhaite également que mon successeur prenne le même plaisir comme j’ai pu le faire pendant ces nombreuses années et avec la même réussite.

Un mot pour conclure...

Je remercie toutes les personnes qui m’ont accompagné pendant ces belles années que j’ai passé à la tête du HBCM. J’ai une pensée particulière pour mon ami Gérard Arlabosse, notre président d’honneur, qui m’a appris les nombreuses ficelles du poste de président (et notamment la diplomatie) et qui se bat actuellement contre ce satané Virus. Enfin, merci à mon épouse qui a supporté (et qui le fait encore) mes très nombreuses absences pour me rendre en déplacement ou a ma résidence secondaire : le centre Romain Rolland.

Chris Corion
Hand-Planet

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 19 Novembre 2020 - 19:06 L'interview décalée de Gabriel Nyembo