Menu
handplanet handplanet



Paris toujours sur sa lancée

Rédigé le Jeudi 6 Décembre 2018 à 09:45 | Lu 122 fois


Au programme de la 12e journée de Lidl Starligue, un choc du haut de tableau, PSG - Chambéry.
Un duel explosif était attendu à Coubertin et il a bien tenu toutes ses promesses, tournant à l'avantage des Parisiens dans le money-time, 26 à 22.


photo Laurent Fontaine
photo Laurent Fontaine

Après quelques minutes d'observation le ton est donné de part et d'autre, les Chambériens ouvrent le score par leur maestro Niko Mindégia, bien imité par Uwe Genseimer et voilà la rencontre lancée !

La défense parisienne se met très vite en place rendant à néant le travail offensif des Savoyards qui se heurtent au démon Rodrigo Corrales (5 - 3, 9'). Déterminés, les Chambériens mettent courageusement le nez dans ce couteau parisien, la défense tient bon, Yann Genty fait les parades recollant ainsi au score par Queido Traoré (5 - 6, 14'). Sans complexe, les jaune et noirs récitent leurs gammes faisant même le show, avec un magnifique double Kung-fu concrétisé par Alexandre Tritta (6 - 6, 15'). Un peu agacés, les Parisiens écopent de plusieurs exclusions temporaires qui ne profitent pas aux Savoyards trouvant toujours sur leur chemin le portier local et il n'en faut pas plus à Paris pour passer devant(10 - 8, 20'). Toujours dans le coup et jamais très loin, les hommes d'Érick Mathé se battent corps et âme, mais contre l'ogre parisien, il faut rendre une copie parfaite pour être devant, les quelques maladresses et approximations coûtent très chères les laissant derrière à la pause 11 - 14.


photo Laurent Fontaine
photo Laurent Fontaine

Durant le deuxième acte, les Savoyards, unis et solidaires ne lâchent rien tenant la dragée haute à leurs adversaires pour revenir au score avec la manière (16 - 16, 40'), portés par un Yann Genty époustouflant.

Poussés par son public et les arrêts de Rodrigo Corrales, les hommes de la Capitale reprennent les commandes par un triplé de Nedim Remili (21 - 17, 47'). Forts de leur expérience, les Parisiens se jouent des nerfs des Savoyards, les esprits s'échauffent, la tension monte d'un cran, prémices d'un money-time âpre et tendu (22 - 19, 50'). Au premier plan des maux chambériens, le portier espagnol qui permet aux siens de conserver les commandes pour finalement remporter ce duel, au terme d'une rencontre disputée et accrochée (26 - 22).


photo Laurent Fontaine
photo Laurent Fontaine

Réactions et statistiques

Réactions
Luka Karabatic
Depuis quelque temps, on tire sur les organismes et on enchaîne tous les 3 jours des matchs de haut niveau et ce n'est pas facile. Ce soir, on a encore une fois répondu présent dans l'agressivité, dans le combat, on savait qu'il allait falloir se battre pendant 60 minutes parce que Chambéry ne lâcherait pas comme ça et c'est ce qui a donné un bon match avec beaucoup d'intensité.

Rodrigo Corrales
À chaque match, il y a des joueurs qui font des meilleurs matchs, pour moi à la fin, c'est un sport collectif, le jour où il n'y a pas de défense, c'est le gardien et le jour où il n'y a pas d'attaque, c'est la défense, c'est important que ce soit l'équipe et que l'on continue de gagner. Pour nous l'objectif, c'est de gagner la LSL, on sait que c'est un niveau extraordinaire. Ce soir, c'était un match serré, Chambéry joue bien au handball et ce n'était pas une surprise. Le niveau français est bon, l'année dernière, il y avait 3 équipes françaises au final four à Cologne ça montre que le championnat français et très fort et c'est bien pour nous, car nous avons la possibilité de jouer contre les meilleures équipes d'Europe, c'est bien pour les spectateurs aussi. La LSL continue à grimper, ça me fait plaisir de jouer en France, le public est extraordinaire et j'aime beaucoup.

Pierre Paturel
Ce soir, il nous manque un peu de réussite aux tirs, je pense que ça nous a fait un peu mal après voilà, on les tient jusqu'au dernier quart d'heure et après ça ne se joue pas à grand chose, un ballon par ci, une décision par là. C'était un match de très bonne qualité, on est satisfait de nous, le seul regret qu'on a, c'est d'y avoir cru.

Érick Mathé
On a longtemps tenu tête, je pense qu'il faut être parfait pour gagner Paris, on a été très bon je trouve, mais on n'a pas été parfait. C'est un peu frustrant, mais en même temps, j'ai pris vraiment beaucoup de plaisir à manager ce soir parce qu'on a tenu la dragée haute, après cela reste une défaite, il ne faut pas se contenter simplement de la qualité, mais dans tous les cas, on est dans le vrai. On a produit du beau jeu ce soir, cela doit nous servir pour la suite parce que jouer et tenir la dragée haute à Paris et baisser son niveau de jouer après ça n'a aucun sens, ça doit nous servir pour les matchs à venir.
 

STATISTIQUES
PSG 
Gardiens : Rodrigo Corrales (14/36)
Buteurs : Uwe Gensheimer (7/7), Sander Sagosen (4/8) , Benoit Kounkoud (1/2), Nedim Rémili (4/9), Luc Abalo (1/2), Luka Karbatic (3/4), Mikkel Hansen (2/7)

Chambéry
Gardiens : Yann Genty (15/39)
Buteurs : Arthur Anquetil (1/2), Queido Traoré (1/2), Fahrudin Melic (2/5), Romain Briffe (3/5), Niko Mindegia (1/5), Quentin Minel (1/4), Gerdas Babarskas (0/1), Alejandro Costoya (2/4), Alexandre Tritta (4/7), Pierre Paturel (3/5), Johannes Marescot (4/6)



Par Dorine Fontaine
Pour Hand-Planet


Notez

Dans la même rubrique :
< >






Facebook