Menu
handplanet handplanet


handplanet

Paris gagne sans convaincre contre le Wisla

Rédigé le Dimanche 2 Octobre 2016 à 19:11 | Lu 928 fois



Crédit Photo : Isa Harsin
Crédit Photo : Isa Harsin
Pour son grand retour dans la salle de Coubertin en EHF Champions League, les parisiens n’ont plus le choix et doivent déjà s’imposer contre l’une des équipes les plus faibles du groupe A. Les joueurs du PSG Handball devront battre leur futur gardien Corrales Rodal (il a déjà signé pour la saison prochaine) afin de rester au contact de Veszprém et de Barcelone qui ont gagné dans cette seconde journée.

Un faux rythme pour commencer

Ce sont les polonais qui engagent la partie avec un Zhitnikov qui ouvre le score d’un tir puissant sous la barre d’Omeyer. Après un premier échec, Nikola Karabatic enchaine un schwenker pour venir égaliser dans cette rencontre. Les tireurs de loin sont en verve puisque le russe Zhitnikov et Hansen se répondent à coup de boulet de canon. Plock réalise le premier écart du match grâce au pivot Tiago Rocha qui enchaine un penalty et un joli but pour porter le score à 2-4. Malgré une première réalisation, Luka Stepancic commet un gros passage en force qui profite à Rocha : 3-6 à la 10ème minute. Le croate est remplacé par Remili, qui croise son premier tir à rebond pour tromper le gardien du Wisla. Malheureusement, la défense des parisiens se fait souvent enfoncer et cela ne leur permet pas de recoller au score. Il faut atteindre une interception parisienne pour voir Nikola Karabatic marquer dans un but vide et ramener le score à 1 but. Un but de Ghionea suivi d’un pastis sur Remili auraient pu permettre aux visiteurs de créer un bel écart mais les choix offensifs n’ont pas toujours été bons. Remili se rattrape par un but en montée de balle avant d’enchainer avec un passage en force sur l’action suivante. Ce manque de solutions offensives pénalise les joueurs de la capitale qui tombent clairement dans un faux rythme.

Paris n’est pas à son meilleur niveau

Après le temps-mort de Serdarusic, Nikola Karabatic se blesse au genou, sur une torsion à la réception d’un saut, et regagne le vestiaire. Etrangement, cela réveille les parisiens défensivement, qui égalisent par la succession d’un but d’Hansen et d’un pénalty de Gensheimer. Duarte, Remili, De Toledo montre que se début de match est propice à la base arrière et que les défenses sont souvent prises au centre. C’est ensuite au tour de Wisniewski de marquer dans un but vide pour porter le score à 10-12. Hansen transforme un pénalty obtenu très généreusement par Gensheimer et sur lequel les arbitres refusent le changement de gardien au club polonais. L’intensité est tombée dans cette fin de rencontre alors qu’Abalo a l’occasion de remettre les équipes à égalité. Il échoue seul à 6 mètres en envoyant le ballon, loin du but. Et comme depuis le début, lorsque Paris n’arrive pas à recoller, c’est Duarte qui se charge de redonner un peu d’air à Plock. Heureusement pour les bleus, Hansen remet l’attaque sur des bons rails par deux fois et il permet également à Remili d’égaliser à 15-15 avant la mi-temps.
 
Les parisiens ont complétement déjoué offensivement dans cette première période. La circulation de balle n’est pas présente et les joueurs de la capitale cherchent trop l’exploit individuel pour créer la différence. Même si l’intensité défensive aura été meilleure dans le dernier quart d’heure, il faudra que le PSG Handball fasse beaucoup mieux, en étant plus agressif, en seconde période pour aller chercher la victoire.

Le PSG accélère

Crédit Photo : Isa Harsin
Crédit Photo : Isa Harsin
La blessure de Nikola Karabatic est confirmée puisqu’il a subi une contusion au genou droit. Les parisiens entament donc cette seconde période sans leur maître à jouer mais son frère Luka permet aux locaux de mener pour la première fois. Le PSG est du bon côté du terrain puisque Serdarusic peut enfin réaliser son changement attaque/défense avec Remili/Stepancic. Cette option de jeu est payante puisque l’arrière droit français marque de loin par deux fois successives. Au même moment, Skof ferme la baraque en sortant une contre-attaque puis Narcisse s’envole pour donner deux longueurs d’avance à son équipe : 19-17 à la 35ème. Avec quelques mauvaises passes, les parisiens laissent les polonais dans le match mais une succession de parades de Skof et une montée de balle terminée par Abalo donnent 3 buts d’avance aux bleus. Le Wisla n’abdique pas puis recolle par l’intermédiaire d’un penalty de Rocha et d’un schwenker de Duarte. Cela ne plait pas à Mikkel Hansen qui envoie un missile en appui pour faire trembler les filets mais il est tout de suite imité par Duarte. A 15 minutes du terme, Serdarusic remet Omeyer qui signe directement une parade alors que Skof semble insatisfait d’avoir été remplacé.

Remili on-fire

Par une rentrée rapide depuis son aile, Gensheimer mystifie la défense pour maintenir l’écart dans ce match. Paris durcie également sa défense centrale mais se fait piéger à l’aile par Daszek après un contre. Remili est en forme aujourd’hui, tout comme Duarte qui maintient le cap pour les blancs. La défense parisienne est tout heureuse de voir le tir du Duarte fracasser la barre alors qu’elle est une nouvelle fois enfoncée. Le public monte le son alors que Remili marque son neuvième but dans la rencontre et que Plock ne parvient pas à revenir à moins de deux buts. Le penalty de Rocha fait revenir les polonais à 31-29 à 4 minutes de la fin. Alors que le public reste tendu, Gensheimer continue son récital avec son nouveau club. Tout reste possible lorsqu’Ivic marque de loin à 90 secondes du terme mais comme un signe du destin, c’est Remili qui scelle le sort du match. Le PSG s’impose 33-30 et le public peut laisser éclater sa joie pour fêter ses joueurs.
 
Le PSG a fait l’essentiel en s’imposant dans cette rencontre à domicile. On retiendra surtout les deux points engrangés dans la course au Final 4 et la grosse performance de Nedim Remili. Il faudra augmenter la rigueur défensive pour les futurs matchs si Paris veut voir plus loin car 30 buts contre Plock, c’est un peu trop. On espère également que Nikola Karabatic ne sera pas blessé trop longuement à la suite de ce match.
Crédit Photo : Isa Harsin
Crédit Photo : Isa Harsin

Statistiques

PSG Handball : Omeyer (7 arrêts), Skof (6 arrêts), Gensheimer (6/7), MØllgaard, Accambray, Stepancic (1/2), Remili (10/12), Abalo (1/3), Kempf, Karabatic.L (3/5), Hansen (8/11), Narcisse (2/4), Nielsen, Karabatic.N (2/4), Nahi
 
Wisla Plock : Corrales Rodal (6 arrêts), Morawski (4 arrêts), Kwiatkowski, Daszek (2/3), Duarte (6/8), Wisniewski (2/5), Ghionea (1/2), Rocha (6/6), Gebala.T, Ivic (2/4), Tarabochia (2/3), Gebala.M (1/1), Pusica (2/2), Mihic (1/2), De Toledo (1/3), Zhitnikov (4/5)

Réactions

Nedim Remili (au micro de Bein Sport) : On est quand même un peu deçu de notre match. Prendre 30 buts à domicile en Ligue des Champions, ce n’est pas normal. A la maison, on se doit d’être irréprochable et il faut encore travailler. Aujourd’hui, j’ai tiré profit de la situation, la semaine prochaine ce sera un autre.
 
Luka Karabatic (au micro de Bein Sport) : Je pense qu’il y a des choses à améliorer. En début de match, on a péché défensivement et cela ne nous a pas mis dans les meilleures dispositions. J’espère qu’on montera en puissance chez nous. On a pas mal de nouveaux joueurs mais je me fais pas trop de soucis car on a déjà montré de belles choses. Il faut continuer à trouver nos automatismes. J’espère que la blessure de Niko n’est pas grave.

Damien Polonais pour Hand Planet

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 5 Mai 2019 - 16:12 Barcelone décroche son sésame pour Cologne