Menu
handplanet handplanet



N1M : Les lauréats 2016-2017

Rédigé le Mardi 8 Août 2017 à 16:22 | Lu 2092 fois



Hand Action dans son numéro 182 vient de publier le traditionnel classement suite au référendum des entraîneurs de la poule, concernant la N1. Leader de la poule et Champion de France, le SMV trust avec Nice les bonnes places, les deux clubs se partageant 3 postes chacune. De quoi déjà aborder sereinement l'étage supérieur. Voici le top à chaque poste.



Meilleur Gardien
Grégory Thévenot (Amiens)
C'est à Villeurbanne que le portier maison a touché le plus haut niveau, dans un role de doublure qui lui sied à merveille. Mais il a aussi démontré quil pouvait tenir la baraque a lui tout seul. A près une expérience avortée aux Girondins de Bordeaux, il s'est installé avec bonheur depiuis deux ans à Amiens. Jusqu'à devancer d'une courte tête Fernando Garcia, avant de rentrer au bercail.


Ailier Gauche
Johan Kiangebeni (Vernouillet)
L'histoire retiendra qu'il na disputé qu'un match et inscrit un but, pour apporter son écot au titre d'Ivry en 2007. Depuis, le virevoltant Congolais a démontré qu'il avait le niveau LNH avec Villefranche, puis porté les ambitions de Saintes en D2M. Désormais tranquillement installé à Vernouillet, l'international n'en reste pas moins une fine gachette et une grosse plus-value à ce niveau.


Pivot
Vlejko Indjic (SMV)
Le solide gaillard Serbe est forcément un maillon fort à la pointe de l'attaque euroise depuis trois ans maintenant. Révélé en France à Ivry, ou il a fait les beaux jours des Rouge et Noir entre 2008 et 2014, le numero 3 a notamment sorti le grand jeu sur la Côte d'Azur (7/7 aux tirs) lors du choc décisif pour l'attribution du titre de la division.

Ailier Droit
Florent Joli (Nice)
Le frere de Guillaume fait tranquillement son chemin depuis presque une décennie. Les promesses d'un bapteme du feu réussi à Villeurbanne n'ont pas toujours été tenues, de Montpellier à Sélestat, en passant par Valence, Villefranche et Sélestat. Mais le gauvher n'a pas tardé à trouver ses marques du côté de Nice, et revenir ainsi par la grande porte dans l'antichambre de l'Elite.

Arrière Droit
Alvara Del Valle Navasa (Nice)
Il fallait au moins cela pour palier le retour anticipé de Yoann Ginestar vers Rodez cet hiver. Nice avait flairé la bonne affaire en enrôlant ce gaucher espagnol (23 ans) rompu à la Liga Asobal depuis 4 ans avec Aragon puis Anaitasuna. Dès son premier match en fevrier, il plantait le décor (8 buts) et assurait le ticket du Cavigal pour la poule haute. Sans jamais se relâcher ensuite.


Demi-Centre
Ruben Montavez (Nice)
Cela fait maintenant deux saisons que le meneur ibérique fait les beaux jours au sein du collectif de son compatriote Eduardo Fernandez Roura. Nice avait payé au prix fort sa blessure au dos l'an dernier durant les barrages d''accession à la Proligue. Cette fois, le natif de Barcelone est montré en charge tout au long de la saison pour guider magistralement les Azuuréens vers l'étage supérieur.


Arrière Gauche
Adrien Canoine (Vernon)
Originaire de Montélimar, passé par le pôle Espoirs de Chambéry puis le centre de Formation de Tremblay-en-France, l'arrière gauche disposait de très bonnes bases à son arrivée dans l'Eure courant novembre 2015. Il a capitalisé cette saison sur un premier semestre 2016 déja prometteur à la pointe des idéés de Benjamin Pavoni. Le meilleur butteur sur le champ tout simplement (6.5 buts).

Défenseur
Clément Dauvergne (Vernon)
Pur produit de la formation locale, fidèle au SMVhormis une saison Elite à Istres (2006-2007), clément Dauvergne ne pouvait mieux clôturer son bail : un titre retour en Proligue. Car la suite se fera sans lui, le seul du groupe à travailler en dehors, comme ingénieur informatique à ... Levallois. Non sans une légitime reconnaissance, à tout juste 30 ans, et une ultime saison bien aboutie.


Notez

Dans la même rubrique :
< >






Facebook