Menu
handplanet handplanet


handplanet

N1M | Objectif Proligue !

Rédigé le Dimanche 3 Mars 2019 à 13:35 | Lu 811 fois


Une nouvelle compétition commence pour les équipes engagées en N1M. À l’issue de la phase régulière, la poule fédérale d’accession à la Proligue accueille les deux meilleures équipes de chacune des quatre poules pour une nouvelle compétition. S’ils sont huit à participer, seuls trois clubs ayant obtenu le statut VAP peuvent prétendre à la montée. Tour d’horizon des forces en présence et des enjeux…


©Anne-Hélène Roth - Hand-Planet
©Anne-Hélène Roth - Hand-Planet
Parmi les clubs engagés dans cette poule d’accession, ils sont trois à pouvoir accéder à la Proligue grâce au statut VAP, Billère, Valence et Besançon. Les deux clubs les mieux classés obtiendront donc leur sésame pour l’élite. Actuellement en tête de la phase de play-offs, Billère semble être un candidat sérieux à la montée et ne cache pas ses ambitions comme le révélait récemment Jérémy Vergely « l’équipe est engagée à fond dans cette mission, car nous sommes nombreux à avoir connu la descente l’an passé et nous avons à cœur de remonter ». Impeccable à la finition sur son poste de pivot avec 83 réalisations, le capitaine billérois aura un rôle important à jouer dans ses phases finales, tout comme l’arrière droit Alexis Bon (74 buts). Autre candidat à la montée, le club de Valence qui peut se vanter d’avoir un effectif taillé pour l’élite avec des joueurs comme Olivier Marroux, Jackson Pavade ou encore Maxime Arvin-Berod pour ne citer qu’eux. Le but affiché en début de saison était clair, comme nous le confiait le capitaine il y a quelques jours, accéder à la Proligue. Il reste onze matchs aux joueurs de Sébastien Leriche pour concrétiser leur objectif commun. Dernier candidat à l’accession, Besançon. Les Bisontins qui ont connu un premier revers lors de la 1ère journée de play-offs face à Valence n’en restent pas moins un candidat sérieux. Dirigée par Dragan Zovko, l’équipe bisontine pourra compter sur Adrien Claire et son efficacité au tir (114 buts), mais aussi sur une défense solide. Trois clubs pour deux places… Qui aura les nerfs les plus solides ?

©Cyril Mosqueron
©Cyril Mosqueron
S’ils ne sont que trois à pouvoir prétendre à l’accession, les cinq autres clubs ayant intégré cette poule ne sont pas pour autant des faire-valoirs. Il y a déjà le titre de champion de France de N1 à aller glaner, mais pas que… Se construire, grandir et ainsi faire entrer son club dans une nouvelle ère qui pourrait à moyen terme lui permettre d’obtenir le fameux statut VAP. Gonfreville, déjà présent dans cette même poule la saison dernière avec à la clé un titre honorifique de vice-champion de France en 2018, espère bien cette année monter sur la plus haute marche du podium. Vernouillet peut aussi afficher des ambitions dans cette poule malgré un premier revers face à Billère. Sous l’impulsion de leur capitaine, Johan Kiangebeni, les Vernolitains devront toutefois faire des efforts en défense s’ils veulent inquiéter les leaders et ainsi se frayer une place sur le podium. Frontigan qui s’est incliné face à Gonfreville lors de la 1ère journée doit aussi élever son niveau de jeu, surtout en attaque. On s’appuiera bien évidemment dans ce secteur de jeu sur Alexandre Saidani et Nicolas Martin, tous deux auteurs d’une bonne première partie de saison. Le secteur offensif est sans doute celui qui pourrait faire défaut également à Sarrebourg et Pau même si du côté du club mosellan, on pourra s’appuyer sur Ognjen Jokic qui fait partie des meilleurs buteurs de N1 cette saison.
 
Qui sortira vainqueur de cette poule ? Qui accédera à la Proligue ? Réponse en juin prochain et en attendant, soyez nombreux à vous rendre dans les salles pour les encourager, car on le sait, le soutien du public peut parfois changer la physionomie d’un match.

Notez

Dans la même rubrique :
< >