Menu
handplanet handplanet


handplanet

N1M | HBH71 | Rencontre avec le président Laurent Olivier

Rédigé le Mardi 19 Janvier 2021 à 18:20 | Lu 890 fois


Président du Handball Hazebrouck 71 depuis presque 15 ans, Laurent Olivier fait le point sur la situation de son club durant cette période de crise sanitaire liée à la COVID-19, ainsi que sur les futurs objectifs.


Photothèque Laurent Olivier
Photothèque Laurent Olivier
Laurent, quelles sont les conséquences de la crise sanitaire pour votre club ?
Après une reprise en août, pleine d’espoir, le club vit de nouveau au ralenti, et nos équipes seniors sont à l’arrêt complet depuis fin octobre. Nous avons maintenu des séances en visio pendant le confinement et avions repris les entraînement avec les jeunes le 15 décembre. Mais nous sommes à nouveau arrêtés par le gouvernement. Par contre pour ce qui est de la vie du club, tout est à l’arrêt, pas de compétition le week-end, aucun match de national et aucun événement avec les partenaires...
Que faudrait-il mettre en place pour aider les clubs afin de limiter les dégâts de la crise ?
Sincèrement ? Il faudrait qu’on puisse reprendre au plus vite. Nos clubs ont besoin de vivre. L’aide économique est importante, c’est sur, mais surtout nous avons besoin de retrouver nos bénévoles, avoir de la vie dans la salle les week-ends, tous ces moments d’échanges avec les jeunes, les parents et nos partenaires.
A t'on une date de reprise de l‘entrainement et pour le championnat ?
Non, aucune date de reprise prévue. En nationale 1, faisant partie du monde amateur, la reprise est conditionnée à l’ouverture des salles aux majeurs, ce qui est aussi le cas pour les filles en N2. Après, il faut compter 5/6 semaines de ré-athlétisation… Il ne faut pas mettre en danger l’intégrité physique de nos joueuses et joueurs.
Comment s’est passé le début du championnat pour les seniors ?
Le début de championnat avait été plutôt bon pour la N1 Masculine avec 2 victoires et 1 défaite, nous pointions à la deuxième place. La dynamique était bonne, et l’équipe montait en puissance.
Un mot sur le début de saison des recrues ?
Les recrues s’étaient bien intégrées et nous commencions à voir tout le potentiel de l'équipe. Malheureusement, nous avons été stoppés dans notre élan et nos espoirs.

Photothèque Laurent Olivier
Photothèque Laurent Olivier
Quels seront les objectifs pour le reste de la saison ? 
S’il y a reprise tout dépendra de ce que proposera la Fédération Française de Handball. Compétition officielle ? Compétition amicale ? Nous n’avons pour le moment aucune information, ni aucun plan annoncé… Quoi qu’il en soit, nous répondrons présent et travaillerons sûrement pour préparer la saison prochaine. Et bien sûr, il sera important de faire revenir le public et proposer des matches à Desbuquois.
Hazebrouck va t'il se donner les moyens d’obtenir le statut VAP pour accéder à la Proligue ?
Depuis quelques années, le club poursuit son travail tant au niveau des structures qu’au niveau de la formation. Les partenariats privés se développent d’année en année, et donc le budget augmente. Alors oui, nous serons prêts prochainement… Cette étape du statut VAP, ne pourra se faire sans une volonté tripartite, club, pouvoirs publics et partenaires privés de voir rayonner le territoire avec le club.
Depuis de nombreuses années, Hazebrouck est présent en N1 ou en D2. Pouvez-vous nous expliquer comment s’est structuré le club pour devenir une référence au niveau amateur ?
Le sérieux du club est reconnu dans le milieu, ce qui permet d’attirer des bons joueurs, nécessaire pour se maintenir à ce niveau. Le travail d’Hervé Martin dans la continuité permet également cette régularité. Depuis 2 ans maintenant nous travaillons avec Thierry Vincent (ancien du club) intervenant extérieur et entraîneur professionnel, qui nous aide entre autres dans la structuration de la formation. Ce travail devrait à terme porter ses fruits. Pour cela, il faut des moyens, et nous avons réussi à créer une vrai dynamique avec nos partenaires privés, via le Sport Business Club by HBH71, qui permet de passer un cap dans l’animation des partenaires.
Au début des années 2000, Hazebrouck était monté en D2 avec des anciennes gloires dunkerquoises, forcement on a envie d’y retourner ?
C’est vrai, mais c’était en 2009, un beau souvenir, une salle Desbuquois pleine à craquer les soirs de match, une ambiance formidable, avec des supporters qui venaient de toute la région. Nous avons appris beaucoup lors de cette saison. Aujourd’hui, les choses ont changé, la D2 a intégré la Ligue Nationale de Handball et est devenue la Proligue et il faut deux fois plus d’argent pour y jouer aujourd’hui : la professionnalisation est passée par là !
Que peut-on souhaiter au club d’Hazebrouck et à son président pour 2021 ?
Et bien, une reprise au plus vite, pour les adultes, mais aussi pour nos jeunes. Une reprise durable et pas le stop and go que l’on vit actuellement. Nous avons respecté les protocoles strictes imposés par les autorités… Aucune contamination au sein du club depuis la reprise, aucun cluster, malgré cela nous sommes aujourd’hui à nouveau à l’arrêt complet. Certes, la santé est importante et nous devons être vigilant. Mais le SPORT est important pour l’équilibre des jeunes et chacun sait que le SPORT, c’est bon pour la santé !

Merci président de nous avoir consacré un moment.

Chris Corion 
Hand Planet 

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 27 Avril 2021 - 21:30 N2M | Rencontre avec Mory Diawara