Menu
handplanet handplanet


handplanet

Melvyn Richardson | "Je dois continuer à grandir et à progresser."

Rédigé le Jeudi 2 Mai 2019 à 21:46 | Lu 695 fois


Formé à Chambéry, le natif de Marseille se fait très vite remarqué pour la qualité de son jeu. Il explose aux yeux de tous lors du championnat d'Europe jeunes en 2014, compétition durant laquelle il sera élu meilleur arrière droit. L'année suivante, il remporte le championnat du monde jeunes et obtient la distinction de MVP.

En 2017, il quitte son club formateur pour rejoindre le MHB et Patrice Canayer. Cette même année, il connaît sa première sélection en équipe de France A et saura patienter jusq'au mondial 2019 tout en perfectionnant son apprentissage du haut niveau.

Celui qui deviendra à n'en pas douter un véritable pilier des bleus se confie sur sa saison avec Montpellier, sur l'équipe de France et sur les stages Melvyn Richardson...


LA SAISON DE MONTPELLIER

©Gustavo SportsPictures
©Gustavo SportsPictures
Melvyn, cette saison est compliquée pour Montpellier malgré une victoire au Trophée des Champions. Vous avez été prématurément éliminé de la Ligue des Champions et sauf miracle, il sera presque impossible d’aller chercher Paris pour le titre... Que s’est-il passé exactement ? Difficile de confirmer après le titre de champion d’Europe ?
Cette saison, nous nous sommes retrouvés dans la poule haute en Ligue des Champions et nous avons rencontré des équipes qui étaient à notre niveau voir même au-dessus. Nous avons eu beaucoup de blessés donc moins de rotations et cela nous a porté préjudice. N’oublions pas non plus qu’il a fallu digérer le départ de Ludo. Le niveau de la Lidl Starligue est de plus en plus élevé chaque saison, et nous sommes beaucoup plus attendus à chaque match. Donc, oui, c’est difficile de confirmer. 

Une nouvelle ère s'annonce pour la prochaine saison avec le départ de joueurs emblématiques (GuigouKavitnick, Gérard). Quels seront les objectifs pour 2019 - 2020 ?
Lorsque tu évolues à Montpellier, tu dois être compétitif afin de jouer sur tous les tableaux pour gagner un maximum de trophées. Une page se tournera en fin de saison avec le départ de certains cadres et de nouveaux joueurs à très gros potentiels qui arrivent. 

Puis à titre personnel ?
Je dois continuer de grandir et progresser. Je dois passer un cap pour devenir un cadre et un joueur complet. Je veux garder la confiance de mes coéquipiers et mes entraîneurs.

Paris va encore se renforcer comment Montpellier pourra t'il rivaliser ? 
Paris possède de très grands joueurs, mais ils ne sont pas imbattables. Nous savons très bien que nous devons être à 200 % et faire le meilleur match possible si nous voulons les battre. Cela passe par le travail et régler nos automatismes. 

L'ÉQUIPE DE FRANCE

Photo : source IHF
Photo : source IHF
Petit à petit, les GuigouKarabatic vont partir, mais la nouvelle génération (Mem, Richardson, Fabregas) a déjà pris place en Équipe de France. Comment la formation française arrive à sortir à chaque génération des joueurs aussi forts ?
C’est bien simple, en France, nous avons la chance d’être suivi dès notre plus jeune âge. Nous disposons d’un encadrement de très haute qualité de la section sportive, puis le Pôle espoir et pour finir par le centre de formation.
De plus, il n’est pas rare de voir le sélectionneur national nous rendre visite et nous apporter de précieux conseils et toute son expérience. C’est réellement une source de motivation pour tous les jeunes qui nous pousse à donner le meilleur de nous-même.

Au Mondial 2019, alors que tu es en pleine forme, tu es remplaçant. N'est-ce pas trop difficile de rester en tribune et de ne pas pouvoir aider les copains ?
Ce fut un peu dur de ne pas être sur le terrain pour aider les copains. Ce fut ma première compétition internationale donc j'étais déjà très heureux d ‘être du voyage pour accompagner l’équipe. Le coach m’a demandé de me tenir prêt et de travailler physiquement.
J'ai respecté le choix de Didier et je me suis dit que s’il faisait appel à moi, je devais lui prouver ce que je savais faire.

Tu rentres en jeu et là, tu réalises des performances absolument terribles. Peux-tu nous en parler ?
Les gars m’ont mis à l’aise dès le début et je me suis senti tout de suite très bien. 
Ainsi, j’ai pu assimiler plus facilement le système de jeu. Il n’y a pas eu de calcul de ma part, j'ai fait mon job et cela s’est bien passé.

Aujourd’hui, il y a pléthore de joueurs de talent à gauche en Équipe de France et tu peux jouer sur trois postes chez les Bleus, lequel a ta préférence ?
Mon poste de formation est celui d’arrière droit. J’ai mes habitudes de déplacement. En étant replacé au poste de demi-centre, j‘ai appris à évoluer. De toute façon, cela me permet de devenir un joueur polyvalent et d’être au service de l’équipe. 

Vous venez d’affronter à deux reprises le Portugal. Le premier match n’a vraiment pas été bon avec une défense absente et une attaque en panne d’inspiration. Quels sont les points à revoir ?
C’est vrai que lors du premier match au Portugal, nous sommes passés à côté. Nous sommes tombés contre un adversaire vaillant et motivé et qui désirait par-dessus tout battre l’équipe de France.

Sans oublier ce qui a été gagné depuis plus de 10 ans, est-ce que cette passation entre les deux générations est un peu plus dur malgré le talent exceptionnel des jeunes ?
N’oublions pas que l’équipe change petit à petit. Nous avons perdu deux immenses joueurs (Omeyer et Narcisse) et de jeunes joueurs sont arrivés. Le groupe grandit même dans la défaite et il faut absolument améliorer notre jeu. Il n’y a pas d’autres solutions que de travailler énormément.

©Gustavo SportsPictures
©Gustavo SportsPictures

STAGE MELVYN RICHARDSON

Cet été à Tignes aura lieu le stage Melvyn Richardson. Quelles sont les différentes activités proposées ?
Tout d‘abord, le stage se déroulera du 7 au 13 juillet 2019. Il s’agira de la 2e édition. Nous proposons beaucoup d’activités comme badminton, escalade, musculation, piscine, activités aquatiques, mini golf, etc.
Je serai présent 3 jours sur le stage afin de pouvoir échanger au maximum avec les participants. 
Le programme peut varier, mais je dirai qu'à la base, il y aura une ou deux séances de handball par jour suivi de différentes activités pour la cohésion du groupe. Le soir, il y aura des animations pour s’amuser et faire des jeux. 

Bien sûr, comme dans tout projet, la recherche de partenaires est nécessaire pour grandir... Si quelqu’un est intéressé, quelles sont les démarches à effectuer pour rejoindre ton équipe ?
Si des partenaires désirent nous apporter leur soutien, qu‘ils n‘hésitent pas à contacter mes collaborateurs 
sur Facebook, par mail ou Instagram. 

Y a-t-il d’autres activités que tu voudrais lancer pour continuer à développer tes stages ?
Nous n’aurons pas le temps pour tout faire, car il y a beaucoup trop de choses à faire. Nous verrons en fonction du déroulement du stage si nous devons améliorer certaines choses.

Si de jeunes joueurs veulent rejoindre ton stage que doivent-ils faire ?
Même réponse que pour les futurs partenaires éventuels, contactez nous sur Facebook, mail ou Instagram.

Contact 
Mail : montmelihand@gmail.com 
Site internet : www.stage-mr22.fr 
Facebook : Stage melvyn richardson
Instagram : Stage-melvyn-richardson  

Nous remercions Melvyn pour le temps qu'il nous a consacré et lui souhaitons à lui ainsi qu'à l'effectif du MHB une belle fin de saison.

Chris Corion
Hand-Planet

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 11 Octobre 2019 - 19:27 Dunk 2 Hand