Menu
handplanet handplanet



Manon Houette, l’étoffe d’une star

Rédigé le Vendredi 27 Octobre 2017 à 11:07 | Lu 303 fois


Dans la forme de sa vie, l’internationale Manon Houette a signé une nouvelle prestation de grande classe, ce mercredi devant Issy-Paris.


Elle a l’aura d’une star. Les télés l’adorent, le public aussi. Manon Houette attire la lumière. Et la diffuse aussi. Dans la forme de sa vie, l’ailière gauche est un coup d’éclat permanent. Elle avait marqué les esprits avec sa superbe partition en équipe de France le mois dernier (18/18 en deux matches). Depuis, « elle marche sur l’eau », observe le sélectionneur national Olivier Krumbholz, rarement si dithyrambique.

Devant Issy-Paris ce mercredi, face à l’une des meilleures gardiennes d’Europe, Manon Houette a crevé l’écran. Des buts magnifiques, des contre-attaques redoutables et une parfaite dextérité (5/5) : la magie opère. « Cette équipe est d’une adresse diabolique et Manon est celle qui l’illustre le mieux », sourit l’entraîneur des Bleues, ravi forcément à 35 jours du Mondial. « Elle s’est adaptée à une vitesse incroyable. Et quand je vois la façon dont le public l’a adoptée… On a l’impression qu’elle a toujours été là », se réjouit la capitaine Grace Zaadi.

Aussi brillante en Ligue féminine qu’en Coupe d’Europe, l’ailière incarne le talent, la vista et le triomphe d’une équipe à qui tout réussit. « Ce soir encore, elle arrive à récupérer une balle que tout le monde pense en touche , raconte Béatrice Edwige, sidérée. Et puis, elle prend toujours des tirs avec des angles improbables auxquels moi-même je ne crois pas ! Et elle les met. C’est du grand Manon ! »

« Elle s’ouvre »

Ceux qui la côtoient au quotidien auront deviné le bonheur nouveau qui l’habite depuis son arrivée à Metz. Et qu’elle traduit à merveille sur le terrain. « J’ai l’impression qu’elle s’épanouit dans cette équipe, qu’elle s’ouvre. Elle montre plein de choses qu’elle gardait peut-être en elle à Fleury. On ne peut que la féliciter, c’est une superbe ailière », renchérit le pivot de l’équipe de France.

« Je me sens très bien ici. Si j’arrive à faire des choses intéressantes sur le terrain, c’est grâce au groupe, au coach, à ma vie à Metz », justifie l’intéressée. Vous l’aurez compris, tout va (très) bien. « Ma plus grosse problématique, c’est cette jupe un peu trop grande , s’amuse-t-elle. Donc oui, tout va bien ! »


Laura MAURICE.

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 11 Novembre 2017 - 18:13 Toulon : Sandor Rac arrive en décembre







Facebook