Menu
handplanet handplanet


handplanet

Les Experts s'imposent face au Danemark

Rédigé le Mardi 16 Août 2016 à 13:41 | Lu 40 fois


Deux jours après leur défaite contre la Croatie (28-29), les Bleus se sont bien repris face au Danemark (33-30). Ils joueront leur quart de finale mercredi contre le Brésil ou la Pologne.


Le match : 33-30

Après un début de match dominé par les Danois (3-5, 9e), les Bleus, évoluant dans une composition d’équipe bis (N. Karabatic, Omeyer, Guigou... sur le banc), s’en remettaient au talent et la vitesse en contre de Kentin Mahé et Valentin Porte (neuf buts à eux deux en première mi-temps, ndlr) pour reprendre le contrôle de la partie (14-11, 23e). En fin de première période, la défense française montrait quelques signes de friabilité, permettant aux coéquipiers de Mikkel Hansen, ménagé, de recoller au score à la pause (17-16). Comme lors du premier acte, les Français subissaient la domination adverse à la reprise : ils encaissaient un 6-1 qui permettait aux Danois de mener 22-18 (35e), puis encore 24-22 lorsque Claude Onesta faisait rentrer Thierry Omeyer et Nikola Karabatic. Instantanément, la liaison entre les deux frères Karabatic permettait à Luka d’inscrire deux buts (24-24). Une défense retrouvée et quelques arrêts décisifs d’Omeyer offraient finalement une victoire confortable aux Bleus (33-30).
 
 

Le joueur : Valentin Porte

Repositionné à l’aile droite une bonne partie du match en l’absence de Luc Abalo, laissé au repos, le traditionnel arrière droit des Bleus a réalisé une prestation quasi parfaite en attaque, signant un 7 sur 8 aux tirs pour terminer troisième meilleur marqueur des doubles champions olympiques en titre derrière Kentin Mahé (9 buts) et Daniel Narcisse (8 buts). La polyvalence du futur Montpelliérain offre une solution de rechange de luxe à Claude Onesta  en vue de la phase finale.
 
 
 

La stat : 11-6

Les Bleus ont fini la rencontre sur un 11 à 6 fatal aux Danois. De 22-24 au moment de la rentrée de Thierry Omeyer et Nikola Karabatic, le score est passé à 33-30 au coup de sifflet final. Les deux tauliers des Français ont fait un bien fou à leur équipe.
 
 

Notez

Dans la même rubrique :
< >