Menu
handplanet handplanet


handplanet

Léo Lamps | Cela m’arrive de me perdre dans des excès d’engagement.

Rédigé le Dimanche 23 Mai 2021 à 09:38 | Lu 1042 fois


Après un exil d'une saison à Cournon en Auvergne en Nationale 1, l'ex portier de l'équipe réserve du Dunkerque Handball Grand Littoral fait son retour dans le nord et signe à Hazebrouck.


Photo : ©USDK
Photo : ©USDK
Léo, il y a deux ans, tu quittes Dunkerque pour rejoindre Cournon en Nationale 1. Pourquoi ce choix ?
J’ai fait le choix de quitter Dunkerque à la fin de mon contrat au centre de formation. Je devais donc chercher un club avec des belles ambitions et je suis tombé sur Cournon d’Auvergne qui était un club avec de belles intentions et c’est pour cela que j’ai décidé de faire ce choix.

Peux-tu nous comment s’est déroulée ta saison en Auvergne ?
Sur plan de l’intégration et le niveau de vie, cela a été vraiment un enrichissement personnel, avec de très belles rencontres, un très beau cadre de vie. Sur le plan sportif, elle a été un peu moins fructueuse suite au Covid-19, je n’ai effectué que quatre matchs et je ne peux m’empêcher de penser que je n’ai jamais eu réellement le temps de pouvoir apporter au groupe.

Est-ce que tu as longtemps hésité lorsque Hazebrouck t’a contacté ?
J’ai très peu réfléchi, ni même poser de questions. Hazebrouck partage énormément de choses à travers le handball qui me donne envie, avec des valeurs et des principes dans le combat qui reflète vraiment le handball du nord. En espérant un retour à la normale pour la saison prochaine,

En espérant un retour à la normale pour la saison prochaine, quels sont les objectifs que peut se fixer le club du président Laurent Olivier ?
Je pense que les objectifs ne changent pas par rapport à l’année précédente. Construire un groupe avec une identité sur le long terme avec des individualités, mais surtout un énorme collectif pour avoir de bons résultats tout au long de la saison.

Tu es un jeune joueur, peux-tu te présenter aux lecteurs de notre magazine ?
Je m’appelle Léo Lamps, je suis né le 05 janvier 2000, j’ai donc 21 ans et mesure 1.89. Au niveau des études, je pars sur un BPJEPS spécialité handball (brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport). Cela va me permettre de m’intégrer dans la réalisation des séances au sein du club et de me construire un éventail qui va pouvoir me servir tout au long de ma vie avec un réel double projet,  handball / vie professionnelle.

Photo : ©USDK
Photo : ©USDK
Tu as 21 ans, mais tu as déjà un beau parcours sportif. Peux-tu nous en dire un peu plus ?
J’ai commencé le handball à l’âge de 11 ans dans le club du Clos Wahagnies où j’étais joueur de champ. Je me suis vraiment mis dans les buts en -15 dans ce même club pendant encore deux saisons. Je suis rentré au pôle espoir de Dunkerque lorsque j'étais en classe de 3ème et j'y suis resté jusqu’à ma terminale. J’y ai appris énormément, et même changer de club en seconde pour intégrer la -18 France de Dunkerque lors de mon entrée en seconde jusqu’à ce que je passe en 1er où je suis passé en Nationale 2. J’ai ensuite joué en Nationale 2 pendant 2 ans avant d’intégrer le centre de formation et d’accéder avec le groupe à la promotion en Nationale 1 ainsi que quelques apparitions en D1 face à Nîmes et Paris.

Au passage, je remercie vraiment toutes les personnes que j’ai rencontrées Coach joueurs qui m'ont permis d’avoir le parcours que j’ai eu et ce n’est que le début.

Ton premier fait d’armes est un arrêt sur penalty face à un certain Mikkel Hansen. Tu rentres dans les buts et tu es face au meilleur joueur du monde. Que se passe-t-il dans ta tête à ce moment-là puis quand tu as réussi à détourner son tir ?
Alors cette question est super cool parce qu’ avant de parvenir à stopper le tir de Hansen, je suis rentré sur 2 tentatives de 7 m où je me suis clairement fait mystifié. Cependant, lors du 3e, je me suis dit, il faut que tu tentes quelque chose. Je rentre dans les buts, je me mets dans ma bulle et je repense à tout ce que Samir Bellahcène m’a montré la veille et au matin à l’aide des vidéos. J’ai effectué l’arrêt. Il y a eu 10 secondes où j’ai revu toutes mes années de handball. Mes amis, mes proches et encore à l’heure actuelle, je ne réalise pas.

Peux-tu nous décrire les qualités et les défauts de Léo Lamps le gardien ?
Pour les qualités, je suis quelqu’un de très bagarreur dans la mentalité, qui ne baisse pas les bras et qui est également travailleur sur l’aspect du hand. Je suis quelqu’un qui aime jouer avec les tireurs dans la lecture ou créer la surprise lors d’un duel à 6 m.

Sur les défauts, je suis justement trop pointilleux sur moi-même et j’ai tendance à trop en vouloir. Des fois, cela m’arrive de me perdre dans des excès d’engagement. Je dois être plus patient, je dois apprendre encore à attendre plus le départ du ballon et ne pas forcément jeter la pièce.

Que peut-on te souhaiter pour la saison prochaine et la suite de ta carrière ?
Je pense que le vœu de tout handballeur et handballeuse est de retrouver les terrains avec la ferveur du public. De la réussite dans mon double projet handball et scolaire et pour finir de prendre un énorme plaisir sur les terrains pour encore quelques années.

Chris Corion
Hand Planet

Notez




Galerie
MHBA062
NANCYIMG_8883
000USC082
AA112
54515511_2786815754877137_6712242819391553536_o
54278608_700929483642521_5357915179990384640_o



Facebook