Menu
handplanet handplanet



Le retour raté des Chartrains dans l'anti-chambre de l'élite.

Rédigé le Samedi 10 Septembre 2016 à 15:57 | Lu 235 fois



Le retour raté des Chartrains dans l'anti-chambre de l'élite.
Grand favori pour remonter parmi l’élite, Chartres est tombé de haut, hier soir, dans les Bouches-du-Rhône, dominé 29 à 25 par Istres.

 

E

t pourtant, ils avaient fait le plus difficile. Tombés d'entrée, 29-25, hier soir, les hommes de Jérémy Roussel étaient revenus de l'enfer après une première période où ils ont subi les assauts d'une équipe istréenne qui évoluait au presque parfait (24-24, 51') avec les "petits" nouveaux Grosas et Cappelle, des éléments déjà tous présents l'an dernier en Provence.

 

Un vécu collectif qui a fait la différence lors des premières minutes. Istres s'est appuyé sur une défense intraitable articulée autour de Grosas dans le secteur central et du gardien Cappelle qui réalisa des parades importantes en début de match. Décisives pour la confiance et pour donner le ton à cette formation provençale euphorique (5-0). Les Chartrains déjouaient et manquaient même leurs sept premiers tirs (10'). Dans le doute, les hommes de Jérémy Roussel étaient même sanctionnés pour un mauvais changement alors que dans le camp opposé, Boschi et les siens s'appliquaient (11-4, 24').

Les seuls couacs pour Tricaud et les siens furent en fait les deux exclusions rapides de Grosas (16') et surtout la blessure de Claire, sorti sur civière après avoir inscrit son but (27'). Un événement conjugué à l'exclusion définitive de Grosas (37'), et voilà Istres qui perdait de sa superbe.
Revenu à égalité à neuf minutes de la sirène

Chartres, en tant qu'ancien pensionnaire de LNH, s'était déjà remis en selle par la réussite de Reig Guillen sur son aile. Kudinov et consorts reprenaient des couleurs, profitaient même des nouvelles règles de l'infériorité numérique pour inscrire trois buts dans les cages délaissées par Cappelle. Les mouches venaient de changer d'âne. Les Euréliens avaient repris le dessus en inscrivant un 6-1 de bon aloi (19-12 puis 20-18, 43'). Et ce qui devait arriver arriva, Becirovic égalisait à neuf minutes de la fin (24-24, 51'). 

Istres se trouvait alors des vertus de combat insoupçonnées et Mesnard, le second gardien, sortait deux parades majeures à la suite. Puis, Boschi, Kaabèche et Cismondo retrouvaient la mire. Chartres perdait le fil dans ces dernières minutes, à l'image de la contre-attaque avortée par Reig Guillen, son seul échec du match (59').


Notez

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Novembre 2018 - 16:00 ProLigue | J8 | Créteil poursuit sa route

Samedi 10 Novembre 2018 - 12:50 Nancy confirme en toute sérénité







Facebook