Menu
handplanet handplanet



Le match piège par excellence pour les Sarrebourgeois

Rédigé le Samedi 11 Novembre 2017 à 17:49 | Lu 274 fois


Sur sa lancée (3 victoires en championnat), le club de handball se doit de vaincre Semur en Auxois ce samedi à 20 h 30 à Coubertin. L’équipe 2 évoluera en lever de rideau.


Le kiné Benjamin Crouet effectue un gros travail auprès des joueurs. Photo RL
Le kiné Benjamin Crouet effectue un gros travail auprès des joueurs. Photo RL
L’enthousiasme a gagné le club de Sarrebourg Moselle sud handball (SMSH). Les résultats sont positifs notamment pour l’équipe fanion et la fièvre monte alors que les pros de Dijon sont annoncés vendredi dans le cadre de la Coupe de France. Le danger pour les joueurs (et les supporters) serait de se tromper de priorité, de se dire inconsciemment que Semur, lanterne rouge de la poule, sera un adversaire conciliant, qu’il suffira de faire acte de présence sur le parquet pour s’imposer. Pour qui a un jour pris part à une compétition sportive sait que la méprise serait fatale. Les Bourguignons ont souvent perdu cette saison c’est vrai (6 défaites sur 8 matches) mais de très peu comme lors du match aller (31-32 pour le SMSH). Dans cette terrible poule de N1, chaque match est un combat et il suffit d’être un peu moins bien pour être puni. Semur, membre de l’élite de N1 la saison passée, n’a pas su ou pu remplacer Corentin Boué, son meilleur joueur, parti à Vernon en Proligue. Ceci explique en partie cela !

Concentration maximale

La victoire (27-32) remportée à Belfort a conforté le staff technique et les joueurs dans leurs certitudes. Le travail fait à l’entraînement paye ! De plus, le groupe a retrouvé avec plaisir son pivot Domen Pogacnik et va sans doute aussi récupérer dès samedi Valentin Rondel son défenseur numéro 1, même s’il ne sera pas à 100 %. Ce dernier, poursuivi par la poisse depuis le début de la saison, a bénéficié du travail de réathlétisation du kiné Benjamin Crouet. Ce double renfort devrait permettre à Christophe Bondant de gérer les temps de jeu de chacun afin d’atteindre le rendement collectif maximum même si Alexis Pethe se ressent de sa hernie discale et sera forfait. « Les joueurs détiennent la clé du match. On a beau les mettre en garde, il faut que chacun fasse un travail sur soi-même pour être à 120 % face à Semur et éviter de se projeter plus loin. Quoiqu’on dise ou pense Semur à une belle équipe. Et à 90 % on se prendra les pieds dans le tapis ! Tout au long de la semaine nous avons insisté sur les défenses étagées qui nous posent encore des soucis ». Joueurs, techniciens, spectateurs sont prévenus : il faut vaincre samedi pour rester dans les pas de Strasbourg et de Grenoble.

L’équipe réserve aura fort à faire avec Thionville qui pointe à la 3e place au classement. Toujours invaincus en championnat, les protégés d’Alen Kozlicic restent sur un nul peu glorieux à Varangéville.
L’équipe 3 se rendra à Lunéville samedi pour 20 h 15.

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 10 Octobre 2017 - 17:11 RENNES PEUT FAIRE LA FÊTE







Facebook