Menu
handplanet handplanet



Le GBDH en patron

Rédigé le Dimanche 23 Septembre 2018 à 21:41 | Lu 1322 fois


Encore un nouveau succès pour les handballeurs bisontins qui continue leur marche en avant en ce début de saison. Cette fois-ci, c’est Boulogne-Billancourt qui en a fait les frais (34 - 31).


Le GBDH en patron
Un nouveau succès acquis depuis le début avec une belle avance de six longueurs après les arrêts de Toth et la réalisation de Claire (10 - 4, 14’33). Le GBDH n’allait pas être tant que ça inquiété dans cette rencontre pour mener à la mi-temps (20-15 MT). Une seconde période ou Besançon continuait d’agir en patron (25 - 19, 39’10). Sous l’impulsion d’un Claire auteur de dix buts ou encore des douze parades d’un dernier rempart, Toth, le GBDH n’allait pas voir revenir le ACBB Handball malgré la réduction de l’écart et s’impose (34 - 31).

Réaction de Dragan Zovko : « Je pense que tous, on a vu la même chose. Et ce soir et chaque match, le plus important, c’est de prendre les trois points. Ensuite, il faut quand même que tout le monde garde une même constance. Ça fait cinq, six matchs que, on monte, on monte et peut-être que c’est normal qu’à un moment donné il y a eu une petite baisse de régime. Je ne suis pas énervé même si mon comportement peut-être sur le banc de touche était un peu plus vif qu’à l’accoutumé. Enfin, pas énervé, mais fâché, car j’ai l’impression qu’on s’embourgeoise trop vite. On a commencé très bien la première mi-temps et ensuite, on s’est arrêté de jouer. On a compris qu’on gagnera. Et puis parce qu’il y a papa et maman ici et quand j’ai préparé mon spitz d’avant match, je leur ai dit, mais faite attention il y a des pièges. Le piège, c’est troisième match, il faut confirmer. Eux, ils viennent sans aucun souci, gagné ou pas gagné. Ce qu’il compte, c’est qu’ils ne prennent pas la clef. Et ce soir, malgré la victoire nous, on sort de ce match frustré et eux satisfait. C’est le paradoxe de la vie pardon, on est dans le sport. Au lieu qu’ils prennent une branlée, ils se demandent ce qu’ils en aient tombé sur la tête. Pourquoi on fait ce genre d’erreurs ? C’est parce qu’on n’est pas encore une vraie équipe. Et parce qu’il y a de jeunes joueurs, parce qu’il y a des comportements et surtout des attitudes à soigner, à mettre en place. Il y a plein de choses de petits détails à améliorer, mais pour le moment, on va prendre les points. J’ai un petit peu honte, on a gagné, mais je suis honteux. »

Anne-Hélène Roth pour,
Hand Planet.

 
 
 
 

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 14 Octobre 2018 - 12:08 ​Belfort, c’était plus fort !

Dimanche 7 Octobre 2018 - 22:01 N1M | Reçu cinq sur cinq pour le GBDH







Facebook