Menu
handplanet handplanet


handplanet

La fièvre du samedi soir à Besançon

Rédigé le Dimanche 6 Janvier 2019 à 19:26 | Lu 386 fois


Ce samedi soir, le palais des sports, Ghani Yalouz avec revêtit ses plus couleur afin que l’ESBF démarre son marathon monstrueux du mois de janvier. Sur sa route, le club russe, Kuban Krasnodar, coaché par le génie et fougueux technicien Russe, Trefilov. Les Handballeuses Bisontines ont fait le plein pour sa première sortie en 2019. Le public a bel et bien répondu présent avec 3 300 supporters vêtus tout en rouge comme pour annoncer les colères mythiques du coach adverse. Des spectateurs présents, déjà nombreux pendant l’échauffement des Bisontines. Malheureusement, les montagnes russes étaient trop dures à franchir et les Franc-Comtoises doivent s’incliner de trois petites longueurs (23-26).


Photo : AH Roth
Photo : AH Roth
Un début de mach difficile pour les Bisontines qui trouvaient difficilement la faille face à un adversaire qui prenait ses distances, pas de quoi calmer l’entraîneur Russe (2 - 8, 14e). Comtois rend toi neni ma foi, l’ESBF retrouvait des couleurs et venait titiller un petit plus les Russes (12 - 13, 28e)Le dernier rempart RusseKaplina brillé dans les buts avec un total de 16 parades de quoi perdre du terrain sur l’adversaire du soir pour les Bisontines (14 - 20, 40e). 

C’était reparti pour courir après le score pour tenter un exploit retentissant dans un match de la grosse intensité physique. Un arrêt de Franck, suivi du but de Nunez pour chauffer la salle un peu plus (19 - 25, 55e). Malheureusement, les Russes ne craquaient pas pour autant et redonner un coup d’accélération pour éteindre le feu. Les Bisontines s’inclinent donc de trois petits buts (23 - 26).

Il faudra vite récupérer, les matchs s’enchaînent vite en ce début d’année et dès mercredi l’ESBF donne de nouveau rendez-vous à ses supporters pour le derby face à Dijon.

Réactions d'après-match

Trefilov à la fin du match répondait aux coachs de la Ligue Bourgogne-Franche-Comté. « Vous avez un coach jeune qui a l’avenir devant elle. Moi, j’ai mon passé derrière moi. »

Raphaëlle Tervel : « Ça a été un match comme on l’attendait. Ça a été dur physiquement, autant en défense qu’en attaque. On n’est pas du tout rentré dans le match comme il le fallait. On n’a pas mis vraiment un quart d’heure à trouver la bonne intensité. À ce niveau-là, ça ne pardonne pas. Quand on est à 8 - 2, quand on part avec six buts de retard, derrière, c’est vrai, c’est compliqué. On a fait que ça courir après le score. Alors bien sûr, on n'a rien lâché, il est clair que les filles ont été jusqu’au bout d’elles-mêmes aussi. On arrive à revenir sur la fin de match, c’est très bien. En Russie, on ne sait jamais le goal-average ça peut être important. On finit quand même sur une bonne note, mais il y en manque à ce niveau-là.
On a vraiment pris de plein fouet l’agressivité russe. C’est vrai que sur ces premiers matchs-là on a beau alerté sur le fait que ça va défendre fort. On n’a pas été opérationnel au début, c’est dommage. Et une fois, que l’on a pris le tempo, effectivement derrière, c’est mieux, mais on a ce premier quart d’heure qui nous fait mal. On savait qu’on avait un match pour se mettre à ce niveau-là. Il nous a manqué un petit peu, mais c’est bien, les filles elles voient aussi ce que c’est le niveau international. Et voilà, on a une équipe russe hyper costaud en face de nous. On n’a pas à rougir non plus du match parce qu’il y a quand même de bonnes choses. On aura tout essayé, mais il y a trop de lacunes. Quand on trouve une solution en attaque ça ne va plus en défense. Quand on trouve une solution défense ça ne va plus en attaque. Donc c’est vrai qu’on a eu du mal à trouver la bonne formule pour être opérationnel dès deux côtés du terrain. Mais je retiendrai en tout cas la réaction à la fin du match. Le fait de ne pas lâcher les bras. On était à -6, on aurait pu finir à -9 et on revient à -3 et ça, c’est bien. 
On est dans le ton pour le derby, ça sera le point positif de ce soir. On va récupérer au maximum de ce combat-là et on va repartir pour un autre gros combat mercredi.»
Photo : AH Roth
Photo : AH Roth

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 14 Octobre 2018 - 22:06 Coupe EHF | L'ESBF commence fort...

Dimanche 4 Février 2018 - 15:27 Brest pas encore en quart de finale