Menu
handplanet handplanet


handplanet

La bonne opération du Qatar dans la course au huitième de finale

Rédigé le Mercredi 18 Janvier 2017 à 18:27 | Lu 705 fois


Dans le cadre de cette troisième journée du groupe D, les deux équipes doivent impérativement s’imposer pour espérer encore à la qualification. Dans ce petit jeu, c’est le Qatar qui sort vainqueur, alors que l’Argentine est éliminée.


©Isa Harsin
©Isa Harsin
C’est parti à l’Accor Hotel Arena de Paris entre le Qatar et l’Argentine. L’équipe coachée par Valero Rivera est la première à trouver le chemin du filet par l’intermédiaire de Al-Karbi. D’entrée de jeu, la défense qatarie est bien en place et repousse les tentatives de Pizarro et de Sébastian Simonet. Saric se met déjà en évidence en réalisant sa première parade, le début d’une longue série. De chaque côté, on cafouille un peu son jeu offensif en perdant des balles ou en trouvant les poteaux. Le Qatar a l’occasion de faire le premier mini-break, sur un 7m obtenu après une défense en zone de Pizarro, mais Al-Karbi ne cadre pas son shoot. Les défenses sont bien présentes en ce début de partie, ainsi les tireurs ne parviennent pas à trouver des solutions faciles de shoot. Le premier break sera réalisé après huit minutes sur un nouveau but de Al-Karbi. Il sera confirmé à peine une minute plus tard par une nouvelle réalisation de l’ailier droit Murad. Les Argentins ne parviennent pas à mettre en place leur jeu offensif et se voient punir sur une contre-attaque de Alsaltialkrad (4 à 0 en faveur des hommes de Valero Rivera à la 10e minute de jeu). S’en est trop pour Eduardo Gallardo, le coach argentin, qui pose déjà son premier temps-mort afin de stopper l’hémorragie.
 
Retour compliqué de temps-mort pour les Argentins qui butent une nouvelle fois sur Danijel Saric. Les gladiateurs gardent espoir par l’intermédiaire de Diego Simonet inscrivant le premier but de son équipe (4-1). Schulz parvient à réaliser quelques parades permettant à son équipe de ne pas trop prendre l’eau. Le gladiateur Diego provoque un deux minutes contre Alrayes, mais le Saric empêche une nouvelle fois les Argentins de revenir. 

En cette fin de période, les Argentins multiplient les fautes offensives, ce qui donne des cartouches aux Qataris qui ne se privent pas de creuser un peu plus l’écart.

Un semblant de révolte argentine en seconde

©Isa Harsin
©Isa Harsin
Malgré un nouveau but qatari, les Argentins n’abdiquent pas et commencent à se révolter. Même avec quelques difficultés défensives, les Argentins recollent petit à petit au score par l’intermédiaire de F.Fernandez. Pizarro avait une nouvelle occasion de réduire, mais étant retombé en zone, les arbitres désignent logiquement le jet de 7m qui ne sera pas marqué. Le manque de solidarité défensive a tendance à agacer l’entraîneur qatari, Valéro Rivera. Dans le même temps, Eduardo Gallardo pose son deuxième temps-mort de la partie pour essayer de rebooster son équipe. Malheureusement pour lui, même en tentant de plus en plus, l’attaque argentine butte encore et encore sur le grand Saric (élu homme du match). Par précipitation, Pablo Simonet tente de se faufiler dans la défense adverse, mais se rend coupable d’un passage en force. Même sans un grand Bertrand Roiné (auteur d’un 3/6), les Qataris donnent l’impression de gérer la fin du match alors même que les joueurs argentins trouvent un peu plus de solutions pour revenir à -3. 

À moins de deux minutes du coup de sifflet final, la victoire du Qatar est actée grâce à nouveau but de Bertrand Roiné qui s’offrira également le dernier.

Les Argentins pourront avoir des regrets sur cette fin de match à cause des fautes offensives et des pertes de balles.

QATAR - ARGENTINE 17.01.2017 J. CROSNIER
QATAR - ARGENTINE 17.01.2017 J. CROSNIER
Danijel Saric : l’homme du match
 
Le portier qatari a logiquement été élu homme de ce match. Auteur de 14 arrêts sur 31 tirs, il est le grand monsieur de cette victoire qatarie. Il a su faire les parades décisives lorsque les Argentins commençaient à revenir au score.
 
Statistiques du match
 
Qatar : Saric (14 arrêts/31) ; Al-Abdulla ; Mabrouk ; Alsaltialkrad (2/5) ; Roine (3/6) ; Capote (1/4) ; Al-Karbi (4/8) ; Murad (2/2) ; Abdellhak ; Alrayes (0/1) ; Alsafadi ; Mallash (5/8) ; Madadi (1/1) ; Ali (3/4) ; Hassaballa ; Zouaoui
 
Argentine : Schulz (9 arrêts/30) ; Garcia ; F.Fernandez (7/12) ; Pizarro (0/4) ; S.Simonet (2/5) ; Portela ; D.Simonet (2/5) ; P.Simonet (1/4) ; Querin ; Vieyra (0/1) ; Moscariello (1/1) ; J.P.Fernandez (0/1) ; Carou (3/5) ; Portela (0/1) ; Souto Cueto ; Vainstein (1/1)


Estelle Brigolle
Pour Hand-Planet

Notez

Dans la même rubrique :
< >