Menu
handplanet handplanet


handplanet

La bataille viking pour le Danemark

Rédigé le Lundi 16 Janvier 2017 à 23:29 | Lu 647 fois


Le choc tant attendu du Groupe D se présente en soirée à l’AccorHotels Arena avec les deux équipes scandinaves encore invaincus dans ce Mondial 2017. Nul doute que l’équipe qui sortira vainqueur de la rencontre terminera la phase de poule en première position et s’ouvrira un tableau plus facile pour la suite de la compétition. Place au match !


Et c’est parti pour le show

Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Les danois démarrent le match avec la possession de balle dans une ambiance déjà très chaude pour les premières minutes avec des sifflets et des encouragements. Après une perte de balle de chaque côté, c’est Appelgren qui se met en évidence en détournant les deux premiers tirs de la partie avant que son homologue Landin ne s’exprime également. Il faut attendre la troisième minute pour voir le premier but signé Toft mais pour autant ce sont les suédois qui vont faire le trou pour mener 3-1 après une réalisation de Tollbring. Les poteaux se mêlent ensuite de la partie, dans une salle ou les spectateurs se répondent coup pour coup en scandant le nom de leur nation préférée. C’est Mollgaard qui fait taire le premier les supporters jaunes avant que Sondergaard ne fasse recoller les siens. Alors que l’intensité est également présente sur le terrain, ce sont bien les défenses, gardien compris, qui prennent le dessus et qui verrouillent le score. A la 13ème minute, le score passe enfin à 4-3 sur un but de Magnus Landin mais les deux ailiers suédois Zachrisson et Tollbring marquent rapidement pour faire repasser leur équipe devant.
 

Landin monte en pression

Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Avec un Mikkel Hansen en manque de réussite, ses tirs ne trouvant pas le cadre, le Danemark est bien obligé de chercher d’autres solutions d’autant que son coéquipier en club Nielsen trompe la vigilance de la défense rouge. Qu’importe Niklas Landin referme la boutique et Morten Olsen puis Mollgaard refont passer l’armada danoise devant. La Suède connait un énorme passage à vide en se voyant infliger un 4-0 sous l’impulsion d’un Sondergaard virevoltant. Il faut attendre un joli croisé plein centre pour voir Lagergren transpercer la muraille rouge et alors que les jaunes défendent extrêmement bien, Hansen envoi « enfin » un pétard en lucarne dans une position très compliquée. Jeppsson intercepte un ballon précieux mais sa montée de balle est presque risible et cela ne permet pas à la Suède de recoller. Il se rattrape sur l’action suivante en envoyant un shoot de loin mais le demi-tour contact d’Olsen sur l’action suivante redonne trois buts d’avance au Danemark : 11-8. La mi-temps est clairement celle de Niklas Landin puisqu’il inscrit un but d’un tir tendu depuis sa zone avant de continuer à écœurer ses adversaires. Résultat des courses, la Suède plonge petit à petit pour se voir menée 14-8 sur un but longue distance de Mollgaard. Pour le suspens du match, les jaunes réussissent à marquer deux fois et la mi-temps est atteinte sur le score de 14-10.

Sans un grand Niklas Landin et ses 14 arrêts, le score aurait été bien plus serré et le Danemark a bien de la chance de le compter dans ses ranges. Pour autant le match n’est pas terminé et avec un peu plus de réalisme, la Suède pourrait recoller. A la mi-temps, le jeune supporter suédois a réussi à battre le jeune supporter danois dans un challenge de tir et peut-être qu’en s’inspirant de lui le public jouera un rôle important dans le résultat final.
 

Le suspense est à son comble

Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Ekberg ouvre les hostilités sur pénalty en ce début de période avant de récidiver depuis son aile puis avec une roucoulette sur montée de balle suite aux parades d’Appelgren. En moins de quatre minutes le match est totalement relancé et alors qu’un danois prend deux minutes, Gudmundur Gudmundsson devient littéralement fou sur son banc de touche. Il retrouve son calme lorsque sa star Hansen trompe le portier suédois pour redonner deux buts d’avance : 16-14. Appelgren a beau briller dans son but, la Suède gâche quelques ballons précieux sur phases offensives et ne peut s’en remettre qu’à Andreas Nilsson pour survivre. Alors que le banc danois continue de râler, l’équipe se voit attribuer une exclusion temporaire qui permet à Lagergren de ramener le score à 18-17.
 

Indécis jusqu’au bout

Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Mikkel Hansen prend le match sous son aile, sur jet de sept mètres, sur tir de loin ou dans l’intensité défensive. Ces quelques actions permettent au Danemark de reprendre trois longueurs d’avance alors qu’il reste encore treize minutes à jouer. Mais il était écrit que ce match serait indécis jusqu’au bout et la Suède recolle de nouveau à -1 sur une montée de balle d’Ekberg ou après un tir surpuissant de Lagergren. Le match s’emballe, le jeu devient fou des deux côtés et les réalisations pleuvent sur Paris alors que le score passe à 23-22 à sept minutes de la fin. La Suède ne convertit pas une perte de balle adverse et se retrouve immédiatement sanctionné par un pénalty d’Hansen puis par deux arrêts du fameux Landin. Qu’importe, ils ne baissent pas les bras et par l’intermédiaire de Tollbring, ils reviennent à un but. C’est alors que les arbitres font appel à la vidéo pour vérifier un but de Sondergaard qui avait bien franchi la ligne du malheureux Appelgren. Malgré un nouveau but rapide, la Suède n’a pas de balle d’égalisation et la victoire est conclue par une roucoulette victorieuse de Lindberg, qui porte le score à 27-25.

Le Danemark a fait parler sa puissance et sa maitrise des grandes rencontres alors que la Suède n’a pas été loin de créer l’exploit. Les buteurs prolifiques des matchs précédent ont moins répondu présent et se sont heurtés à un très grand Landin. Le Danemark finira très certainement premier de la poule alors que les suédois devront encore défier le Qatar pour s’adjuger une seconde place pour l’instant méritée.
 

Statistiques du match

Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Danemark : N.Landin (23/48 arrêts, 1/1), Green – Kirkelokke, M.Landin (1/2), Mortensen (3/4), Noddesbo, Svan (0/1), Lindberg (2/2), Toft Hansen (0/1), Mollgaard (3/4), Sondergaard (4/5), Toft (3/4), Hansen (8/14), Olsen (2/7), Damgaard (0/1), Andersson (0/1)

Suède : Palicka (0/1 arrêts), Appelgren (14/38 arrêts) – Jeppsson (1/4), Darj, Tollbring (3/5), Ekberg (7/12), Konradsson (0/1), Pettersson, Lagergren (5/7), Gottfridsson (4/9), Stenmalm (0/1), Zachrisson (1/5), A.Nilsson (2/4), Nielsen (2/3), L.Nilsson (0/3)
 

Réactions d’après-match

Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Gudmundur Gudmundsson (coach du Danemark) : « Je remercie la Suède pour avoir livré un bon match qui nous a permis de tous bien joué. Je suis content de ma défense et de notre attaque en fin de première mi-temps. C’est dommage d’avoir donné une chance à la Suède de revenir en début de seconde période. On est resté calme et on a toujours mené au score donc c’est une bonne chose. Je suis très content du match. »

Magnus Landin : « On a très bien joué en défense avec un bon gardien aujourd’hui. On est concentré sur cette défense qui nous permet de bien jouer en attaque de faire des contres attaques. C’est fantastique de jouer dans cette salle et avec cette ambiance. »

Kristjan Andresson (coach de la Suède) : « Je voudrais féliciter le Danemark pour sa victoire. On a couru après le score. Mes joueurs ont fait un bon match et on a fait une belle prestation contre les médaillés d’or aux Jeux Olympiques. »

Fredric Pettersson : « En première mi-temps nous avons bien joué mais il y a eu un très bon gardien en face. C’est toujours un bon match entre nous. »

 
Damien Polonais pour Hand Planet

Notez

Dans la même rubrique :
< >