Menu
handplanet handplanet


handplanet

La Suède mérite la seconde place du Groupe

Rédigé le Mercredi 18 Janvier 2017 à 20:22 | Lu 980 fois


Alors que les deux équipes sont déjà qualifiées pour les huitièmes de finale dans cette poule D, il reste une belle place à aller chercher afin de s’ouvrir un meilleur tableau pour la suite. Sur le début du Mondial, la faveur des pronostics va clairement au jeu suédois mais sur un match de handball tout est possible.


Une entame tranquille

Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Les suédois démarrent la partie tambour batant avec un but du jeune ailier Tollbring mais leurs adversaires répondent immédiatement par Capote puis Roiné. Dans les buts, Danielj Saric met en échec les deux ailiers qataris avant de se voir infliger une roucoulette par l’un d’eux, Ekberg. Appelgren n’est pas en reste non plus dans ce début de match même s’il ne peut rien sur le tir à la hanche de Mallash. La rencontre est très serrée, les deux équipes se rendant coup pour coup, mais le premier break est en faveur des jaunes suite aux buts de Tollbring et Lukas Nilsson. Le Qatar recolle sur un tir longue distance de son portier et les deux équipes se rendent but pour but pendant cinq minutes : 7-6 à la 13ème minute. Avec déjà deux exclusions pour Stenmalm, les plans défensifs suédois sont légèrement bouleversés mais ils ne sont pas pour autant perturbés et quelques récupérations permettent de creuser l’écart à trois buts sur un shoot de Gottfridsson.

 

La précision suédoise fait la différence

Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
L’intensité défensive mise par les scandinaves posent de gros problèmes au Qatar qui ne peut s’en remettre qu’à un tir longue distance d’Abdelhak. De l’autre côté, Saric n’arrive pas à repousser les tentatives adverses et c’est logiquement que l’écart se creuse sur le troisième but de Tollbring : 13-8. L’hémorragie est stoppée par Madadi puis par une lucarne magnifique de Roiné, qui est clairement le meilleur joueur qatari de ce début de rencontre. Il n’est pas le seul à être bien dans la partie puisque Tollbring se retrouve soit à la finition ou bien il se mue en joueur altruiste pour servir Lagergren. Le Qatar essaie de diminuer l’écart petit à petit mais Saric n’arrive pas à repousser les assauts scandinaves et il se voit logiquement remplacé par Al-Abdulla à deux minutes du terme. Ce dernier n’a que peu de chance de s’illustrer puisqu’il fait face à un jet de sept mètres transformé par le fameux Tollbring puis un autre conclu par Ekberg sur le buzzer. L’écart devient énorme avec un score de 19-12 en faveur des joueurs d’Andresson.

Sans un bon gardien, le Qatar a bien du mal à vivre dans un match où la Suède appuie sur l’accélérateur dès qu’ils ont l’occasion de pouvoir monter un ballon. Il faudra que la défense blanche prenne le dessus en seconde période si l’équipe veut exister. La Suède devra elle continuer dans la même dynamique pour s’adjuger la seconde place du Groupe D.

 

Aucune solution pour le Qatar

Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Tout repart bien pour les jaunes avec un premier arrêt d’Appelgren et un but d’Ekberg sur fin de montée de balle et malgré les deux réalisations blanches, ce sont bien les suédois qui continuent de pousser et qui prennent huit longueurs d’avance. Valero Rivera n’a pas d’autres choix que de poser un temps-mort ultra rapide s’il veut permettre à ses joueurs de retrouver du mordant. Malheureusement c’est peine perdue puisque Gottfridsson mystifie Saric à onze mètres et que son équipe continue de s’envoler pour mener 25-15 sur un but d’Andreas Nilsson. Le coach qatari est complétement désemparé lorsqu’il pose son dernier temps-mort à plus de vingt minutes du terme et le public tente de retrouver le sourire en suivant les deux chauffeurs de salle dans un brouillant tapping. On peut observer un léger changement d’attitude lorsque Youssef Ali tente d’investiguer ses coéquipiers en défense pour retrouver de l’allant. Cela possède un effet plutôt positif puisque le Qatar inflige un 3-0 à l’équipe adverse avant que Frend Ofors ne trompe de nouveau Saric.
 

Une fin de match sans saveur

Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
L’entrée en jeu de Palicka est rapidement remarquée puisqu’il détourne deux shoots de Murad sur l’aile mais les ballons reviennent dans les mains blanches, qui trouvent plusieurs fois le jet de sept mètres sur des prises d’intervalles de Capote. Roiné ne se fait pas prier pour transformer et après un but de Sinen, l’écart n’est plus que de six buts. Alors que le public redonne de la voix et espère un come-back de folie, la Suède inflige à son tour une série offensive avec un 4-0 pour s’offrir une fin de match plus sereine. Le score est de 32-23 lorsque Saric signe « enfin » une double parade mais le pauvre ne peut rien sur les contre-attaques suivantes. La Suède est appliquée jusqu’au bout de la partie, ce qui lui permet de continuer à creuser l’écart dans un match où le duo d’arbitres français, Stévann Pichon et Laurent Reveret, peuvent siffler aisément le coup de sifflet final sur le score de 36-25 après un dernier pénalty de Roiné détourné par Palicka.

Avec un faible niveau de jeu comparé au dernier championnat du Monde, le Qatar s’incline fort logiquement face à une valeureuse équipe de Suède, sur qui il faudra compter dans les phases finales. Il y a fort à parier que cette équipe puisse jouer les troubles faites fonction du tableau dont elle disposera.
 

Statistiques du match

Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Suède : Palicka (5/12 arrêts), Appelgren (10/28 arrêts),  – Jeppsson (1/1), Darj, Tollbring (6/9), Ekberg (9/10), Konradsson (2/2), Pettersson, Frend Ofors (0/1), Lagergren (7/10), Gottfridsson (3/4), Stenmalm, Zachrisson (1/2), A.Nilsson (3/4), Nielsen, L.Nilsson (4/7)

Qatar : Saric (13/44 arrêts – 1/1 tirs), Al-Abdulla (0/2 arrêts) – Mabrouk, Alsal Tialkrad (1/1), Roiné (8/14), Capote (4/7), Al-Karbi (1/4), Murad (2/5), Abdelhak (1/3), Alrayes (1/1), Alsafadi, Sinen (2/3), Mallash (2/5), Madadi (1/2), Ali (1/2), Hassaballa (0/1)
 

Focus sur Bertrand Roiné

Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Pour ce match, Hand Planet s’attarde plus précisément sur les performances du franco-qatari et numéro 7 du Qatar.

Temps de jeu : 33’45 (21’36 en 1ère et 12’09 en 2nd)
Poste occupé : 76% arrière droit (25’38), 24% arrière gauche (8’07), 0,03% demi-centre (1’00)
Nombre de ballons touchés : 136 (70 en 1ère et 66 en 2nd)
Tirs : 14 dont 1 à 6 mètres, 7 à 9 mètres et 6 à 7 mètres
Buts : 8 dont 1 à 6 mètres, 2 à 9 mètres et 5 à 7 mètres
Zone de but préférentielle : 3 en bas à gauche, 3 en bas à droite, 1 en lucarne droite, 1 entre les jambes du gardien
 

Réactions d’après-match

Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Crédit Photo : Gustavo Bogota - Hand Planet
Bertrand Roiné : Quelles sont tes impressions sur ce match ?
« Ça a été dur parce que je pense qu’on a pris une belle leçon de handball. Les suédois ont bien joué et nous on a trop voulu jouer comme contre le Bahreïn ou l’Argentine alors que la qualité des joueurs est pas la même. Ils ont une qualité de passe et de fixation exceptionnelle. Dès qu’on fermait un peu trop rapidement, ils trouvaient des décalages. »

Qu’est-ce qu’il vous a manqué ?
« On a pas eu les jambes, on a été un peu trop statique. On porte trop la balle et même quand on gagne un duel, ils vont vite sur leurs jambes et on se retrouve en difficultés. »

On a fait un focus sur toi, ce soir. Cela t’inspire quoi ?
« C’est la première fois que l’on me dit ça. Ces stats là, je ne les connais pas. Comme je dis toujours, l’important c’est l’équipe. Que je marque 0 but et qu’on gagne moi ça me vas très bien. Si on gagne le huitième et que je fais 0/10, ça m’ira aussi. Je suis content d’être en France, d’être là. J’essaie de prendre beaucoup de plaisir car c’est peut-être ma dernière compétition, je vais avoir 36 ans. On a un huitième compliqué contre l’Allemagne donc il faudra faire un gros match en défense. »

Et personnellement après quoi de prévu ?
« Je sais pas. Mon prochain projet sera Janvier l’année prochaine. Cela dépendra de comment je me sens physiquement et si le coach a besoin de moi. Il y a des jeunes qui sont là donc je ne sais pas du tout, on décidera ensemble. »

Valero Rivera (coach du Qatar) : « Notre objectif est maintenant focalisé sur dimanche et plus sur vendredi. Il faut garder l’ensemble des joueurs concernés jusqu’à cette échéance. »

Rafael Capote : « C’est un très mauvais match de notre part. C’est dur de jouer deux jours en suivant mais il va surtout falloir continuer à travailler pour la fin de la compétition. »

Kristjan Andresson (coach de la Suède) : « On est toujours concentré sur notre défense et sur la récupération de balle pour monter les ballons. On a beaucoup marqué sur ce secteur de jeu pendant 60 minutes, je suis content. »

Niclas Ekberg : « On a suivi le plan de jeu parfaitement. On a eu une bonne défense et on a monté les ballons. C’est notre plan de jeu car on a une équipe jeune et pleine de fraîcheur. »

 
Virginie Cornet et Damien Polonais pour Hand Planet
 

Notez

Dans la même rubrique :
< >




Galerie
MHBA062
NANCYIMG_8883
000USC082
AA112
54515511_2786815754877137_6712242819391553536_o
54278608_700929483642521_5357915179990384640_o



Facebook