Menu
handplanet handplanet


handplanet

La France sur sa lancée face au Japon

Rédigé le Vendredi 13 Janvier 2017 à 20:00 | Lu 509 fois


Après un premier match maîtrisé face au Brésil, les experts foulaient le parquet de la salle XXL de Nantes pour la première fois dans ce mondial. Devant l’un des meilleurs publics de France et dans bien belle ambiance, les joueurs de la paire Dinart / Gille se frottaient à des Japonais décomplexés et appliqués durant 60 minutes.


Mahé à la mène

© France Handball 2017 - Stéphane Pillaud
© France Handball 2017 - Stéphane Pillaud
C’est le Japon qui donne le coup d’envoi de cette rencontre et le moins que l’on puisse dire, c’est que les joueurs d’Ortega Perez ne perdent pas de temps pour inscrire le premier but par l’intermédiaire de Uegaki. On s’attend à voir une défense très étagée des Japonais, mais il n’en est rien, ils nous proposent au contraire une défense à plat très efficace qui perturbe les Français. Porte bute une première fois sur le gardien, mais insiste et marque le premier but pour l’Edf.

Sur engagement rapide, le Japon reprend les devants… Les experts se heurtent à une défense agressive, mais parviennent à trouver des solutions, notamment à l’aile. La défense française est, elle, bien en place et grâce aux nombreux contres et aux pertes de balles, les Français font un premier vrai écart à la 10ème minute (3 – 6). La relation entre la base arrière et le pivot fonctionne particulièrement bien. Sorhaindo pose beaucoup de problème à la défense japonaise et obtient systématiquement un pénalty. Mahé se charge de les tirer après un premier échec de Guigou dans l’exercice (5 – 9, 14ème minute).
 

Accélération du jeu

© France Handball 2017 - Stéphane Pillaud
© France Handball 2017 - Stéphane Pillaud
Chida, à défaut d’être buteur dans cette rencontre, sert magnifiquement bien son ailier pour offrir le premier kung-fu de la partie à un public conquis. Les Japonais décident de changer de système défensif, ce qui perturbe les arrières français en manque de réussite et permet aux partenaires du Chambérien, Rémi Feutrier, de revenir à deux longueurs grâce à Uegaki (8 – 10, 18ème minute). Les Français accélèrent alors le rythme pour se détacher au fil des minutes grâce notamment à Porte (3 buts). L’écart grandi, le Japon ne parvient plus à marquer (8 – 13, 24ème minute).
 
Ortega Perez prend alors un temps-mort… Il n’aura pas eu l’effet escompté puisque Guigou puis Fabregas aggravent la marque (8 – 16, 28ème minute). Omeyer n’est pas en reste et réalise de beaux arrêts dans ses buts. Watanabe trouvera finalement la faille grâce à un lob à la 29ème minute de jeu. Il n’aura pourtant pas le dernier mot puisque Narcisse inscrit le dernier but de cette première période à 4 secondes du terme (9 – 17).
 
Les bleus rentrent au vestiaire avec un écart conséquent…

Fabregas profite de son temps de jeu

© France Handball 2017 - Stéphane Pillaud
© France Handball 2017 - Stéphane Pillaud
Après une première période maîtrisée malgré le manque de réussite des arrières, le duo Dinart / Gille décidait de faire tourner. Le public a donc pu voir l’entrée en jeu de Karabatic N., de Di Panda, de Nyokas, d’Accambray et de Gérard dans les buts.
 
S’il a fallu attendre la 33ème minute de jeu pour voir le premier but de la seconde période (Fabregas sur une passe de Karabatic), on a assisté à une leçon de défense par Fabregas, Sorhaindo et Karabatic. Les Japonais se sont cassés les dents dans le secteur central pendant que Fabregas lui mettait à mal la défense adverses pour s’imposer systématiquement (7 buts). Le public aura attendu la 39ème minute et un pénalty transformé par Agarie pour enfin voir le Japon scorer depuis le retour des vestiaires (10 – 21).
 
Vincent Gérard entré à la place d’Omeyer fait lui aussi le job dans ses buts et permet à ses partenaires d’augmenter l’écart (12 – 25, 43ème minute). 

La France temporise et gère son avance

© France Handball 2017 - Stéphane Pillaud
© France Handball 2017 - Stéphane Pillaud
La défense française est toujours bien en place et perturbe beaucoup les offensives adverses, souvent à la limite du refus de jeu. Malgré quelques déchets en attaque, les experts parviennent à poser leur jeu et augmentent petit à petit l’écart au score.
 
Les joueurs français sont tous concernés et chacun d’eux score pour bientôt mener de 15 buts (15 – 30, 54ème minute). L’issue du match ne fait plus de doute et sous la houlette de Nikola Karabatic, les bleus temporisent ce qui permet aux Japonais de réduire l’écart en fin de match. Score final, 19 à 31.
 
Une nouvelle victoire pour l’équipe de France qui jouera dimanche face à la Norvège. Seul bémol de cette rencontre, la blessure de Luka Karabatic.

Feuille de match

Arbitres : Arthur Brunner / Morad Salah (SUI)

Homme du match : Ludovic Fabregas

Japon :  
Kochi (0/4), Kato, Watanabe (2/3), Komuro, Uegaki (5/11), Tokuda (4/9), Koshio (1/1), Shida (0/7), Motoki (0/1), Tamakawa (1/1), Agarie (2/4), Narita (2/2), Mekaru (2/5), Doi (Feutrier) (0/1)
Gardiens : Kimura (8 arrêts), Shimizu (2 arrêts)
 
France :
Remili, Nyokas (2/4), Narcisse (2/3), Karabatic N. (3/5), Mahé (5/8), Accambray (3/5), Abalo (1/2), Sorhaindo (1/3), Guigou (4/5), Karabatic L., Fabregas (7/7), Di Panda (0/1), Porte (3/4)
Gardiens : Gérard (6 arrêts), Omeyer (6 arrêts)


Sabine Peaudeau
Hand-Planet

Notez

Dans la même rubrique :
< >