Menu

L’Allemagne se prend le mur Qatar de plein fouet

Rédigé le Dimanche 22 Janvier 2017 à 18:38 | Lu 1155 fois


Le vainqueur de la rencontre d’aujourd’hui défiera la Slovénie en quart de finale du Mondial 2017 de handball. Les allemands arrivent en grandissime favori après leur première place obtenue lors de la phase de poule mais attention car le Qatar, que beaucoup annoncent comme une équipe en fin de cycle, vendra chèrement sa peau jusqu’à la fin.


L’Allemagne prend les choses en main

Crédit Photo : Julien Crosnier - France Handball 2017
Crédit Photo : Julien Crosnier - France Handball 2017
La rencontre part fort sur un tir en appui d’Hafner puis une contre-attaque de Groetzki, qui se voit ensuite sanctionné d’un carton jaune. Il faut attendre la 4ème minute pour voir Mallash trouver un trou dans la défense adverse. Malgré un superbe but de Wiencek, la Qatar reste au contact dans cette entame grâce au pénalty de Roiné. Cela ne va pas durer longtemps car sous l’impulsion des arrêts de Wolff, les allemands se détachent pour mener 6-2 après un but de Fath. La taille imposante de la défense blanche ainsi que son gabarit rendent la tâche qatarie compliquée et même lorsque les joueurs de l’état du Qatar sont récompensés d’un pénalty, ils butent sur le fameux Wolff. La réduction du score intervient sur une interception enchainée avec une contre-attaque aux dribbles compliqués de Capote. Alors que les solutions sont toujours difficiles à trouver, les rouges recollent à une longueur après un nouveau but de Capote et une réalisation d’Hassaballa.
 

Les gardiens en homme du match

Crédit Photo : Julien Crosnier - France Handball 2017
Crédit Photo : Julien Crosnier - France Handball 2017
Le temps-mort de Dagur Sigurdsson fait du bien aux allemands qui repartent de l’avant avec un joli lob de Groetzki mais ils buttent ensuite plusieurs fois sur Saric. Cette succession d’événements permet au Qatar de revenir à 7-7 sur un missile de Roiné. Le bien nommé Saric continue son récital avec un pastis mais il ne peut rien sur la montée de balle suivante de Groetzki. De l’autre côté, son homologue Wolff répond du tac au tac en détournant un tir éclair du bras puis un jet de sept mètres. C’est clairement lui qui permet aux allemands et à Kuhn de redonner deux buts d’avance à quelques minutes du terme. Mais une nouvelle fois après un petit passage à vide, Saric s’illustre en détournant les tentatives blanches et en marquant de loin dans un but vide délaissé afin de jouer l’attaque en supériorité. La mi-temps se termine sur un boulet de canon de Glandorf qui redonne une courte tête d’avance à son équipe : 10-9.

Les défenses mais surtout les gardiens ont été en vue dans cette première partie de rencontre. Alors que l’Allemagne a très bien entamé le match, le Qatar a su faire le dos rond pour revenir progressivement et rester vivant dans cette rencontre peu prolifique.
 

Toujours peu de buts

Crédit Photo : Isa Harsin - Hand Planet
Crédit Photo : Isa Harsin - Hand Planet
La seconde période recommence telle que la précédente a fini c’est-à-dire avec la mise en avant des gardiens. On retrouve Wolff à la parade sur pénalty et Saric qui plonge pour détourner un tir contré allemand. C’est de nouveau à sept mètres que le Qatar trouve la solution ou avec un nouveau tir de loin de Capote. Les deux équipes cafouillent des ballons en attaque ou se heurtent aux deux portiers et le score ne bouge que très peu avec cinq buts inscrits en tout en dix minutes après la roucoulette de Drux : 13-11. Un geste technique répond à un autre puisque Ben Ali trompe Wolff d’un petit lob astucieux. C’est alors que l’Allemagne remet un coup de collier pour prendre trois unités d’avance mais l’indiscipline défensive les fait jouer à quatre. Ils prennent logiquement un but sur simple décalage qatari mais ils répondent sur un tir longue distance intouchable de Glandorf pour maintenir l’écart.
 

L’intensité et Capote montent d’un cran

Crédit Photo : Isa Harsin - Hand Planet
Crédit Photo : Isa Harsin - Hand Planet
Sur le banc du Qatar, Valero Rivera râle sur un ballon rendu à l’autre équipe et la table de marque demande à ce qu’il soit sanctionné d’un deux minutes. Le ton monte clairement sur le terrain et les gestes d’humeur se multiplient de chaque côté preuve que les deux équipes sont déterminées à se qualifier. Après avoir pris quatre buts de retard, le Qatar revient à -2 sur une lucarne de Madadi et la montée de balle suivante provoque l’exclusion de Wiencek (pour 3 sanctions disciplinaires). Alors que les allemands ont les occasions, Saric ferme la boutique et Roiné égalise à 17-17 à huit minutes de la fin. L’énergie dépensée pour revenir au score laisse place à un petit coup de mou, qui permet à Kohlbacher de refaire le break. Qu’importe, l’Allemagne ne se verra pas offrir le match et il faut que Glandorf réponde à Capote pour garder une marge de sécurité. Et pourtant, Capote fait revenir le Qatar par deux buts coup sur coup et alors que la défense rouge prend le dessus, c’est de nouveau lui qui fait passer son équipe devant à deux minutes du terme. A 44 secondes de la fin, les allemands récupèrent un ballon après le poteau du fameux Capote mais un tir à la hanche contré propulse le Qatar et Ben Ali vers le but du 20-22 et une qualification en quart.

En muselant très bien les ailiers et notamment Gensheimer (seulement 1 tir en 60 minutes, voir focus plus bas), le Qatar a complétement rempli son pari. Aucun pénalty concédé dans un match de haut niveau est également une performance à noter. L’Allemagne regrettera longtemps cette fin de match où ils ont eu les ballons après avoir mené de quatre buts mais un Capote on-fire les a fait déjouer dans le money-time. Le Qatar retrouvera la Slovénie mardi.
 

Statistiques du match

Crédit Photo : Julien Crosnier - France Handball 2017
Crédit Photo : Julien Crosnier - France Handball 2017
Allemagne : Heinevetter, Wolff (19/40 arrêts) – Gensheimer (0/1), Lemke, Wiencek (2/2), Reichmann, Glandorf (4/6), Pekeler, Fath (3/7), Groetzki (4/4), Hafner (3/6), Kuhn (1/4), Ernst, Pieczkowski, Kohlbacher (1/1), Drux (2/5)

Qatar : Saric (15/35 arrêts – 1/2 tirs), Al-Abdulla – Mabrouk, Alsaltialkrad (0/1), Roiné (4/9), Capote (9/17), Al-Karbi (0/1), Murad (0/2), Abdelhak, Alrayes (1/1), Alsafadi, Sinen (0/4), Mallash (2/4), Madadi (1/3), Ali (3/4), Hassaballa (1/4)
 

Focus sur Uwe Gensheimer

Crédit Photo : Isa Harsin - Hand Planet
Crédit Photo : Isa Harsin - Hand Planet
Pour ce match, Hand Planet s’attarde plus précisément sur les performances du l’ailier parisien Uwe Gensheimer, qui a été bien contenu par le Qatar.

Temps de jeu : 58’00 (30’00 en 1ère et 28’00 en 2nd)
Poste occupé : 100% ailier gauche
Nombre de ballons touchés : 41 (16 en 1ère et 25 en 2nd)
Tirs : 1 tir à 6 mètres
Buts : 0
Zone de tir préférentielle : 1 tir en bas à gauche
Passes décisives : 2 (pour Groetzki et Hafner)
Perte de balle : 1 en seconde mi-temps
Fautes commises : 2 (sur Ali et Sinen) dont 1 sanction pour deux minutes (sur Sinen)
 

Réactions d’après-match

Crédit Photo : Julien Crosnier - France Handball 2017
Crédit Photo : Julien Crosnier - France Handball 2017
Bertrand Roiné : « Personne ne nous attendait mais c’est peut-être pour cela que des fois il y a des surprises. On savait que l’équipe était capable car on sort d’un bon match contre le Danemark que l’on perd parce que l’on fait que trois arrêts dans le match. A la fin, je suis mort, Capote est mort parce que contre l’Allemagne c’est physique car les contacts c’est usant. Franchement on a un peu douté parce qu’on était dans le dur mais on a une parade qui nous fait du bien et on marque un ou deux buts qui nous permettent de reprendre l’ascendant psychologique. On va profiter du moment ce soir et on va ensuite penser au match contre la Slovénie. J’adore comment ils jouent, c’est une des équipes qui joue le mieux au handball. Il va falloir les perturber un peu et éviter qu’ils se rapprochent trop de notre but. »

Valero Rivera (coach du Qatar) : « Je suis très content de cette journée, qui est très belle pour le Qatar. On a joué un très bon match excepté quelques minutes en première mi-temps. On a gagné parce qu’on a joué comme une vraie équipe. Il ne faut pas oublier que le Qatar a fini dans les huit meilleures équipes dans les trois dernières compétitions et pour cela il faut nous respecter. On va savourer cette victoire et on pensera au prochain match demain. »

Danijel Saric : « Certaines personnes ont trop mis les allemands comme favori. On a joué chaque ballon, chaque défense, chaque attaque. On a joué ce match très compliqué et à la fin nous avons gagné. Félicitations à l’équipe, au coach et à la fédération du Qatar. »

Dagur Sigurdsson (coach de l’Allemagne) : « Bravo au Qatar pour sa victoire et félicitations au coach et au gardien Saric, pour son bon match. Ce fut un beau match de gardiens. On a commis quelques erreurs qui ne nous permettent pas de gagner. Je suis déçu de la façon dont se termine cette compétition. Tout le meilleur pour la suite du tournoi au Qatar. »
 

Virginie Cornet et Damien Polonais pour Hand Planet
 

Notez

Dans la même rubrique :
< >