Menu
handplanet handplanet


handplanet

Kim Rutil | La meneuse du Val d'Orge

Rédigé le Vendredi 14 Décembre 2018 à 22:17 | Lu 1181 fois


Joueuse prépondérante dans l’équipe de Val d’Orge, la capitaine nous parle de la saison fantastique que réalise son équipe. Rencontre...


©Franck photographe officiel Val d'Orge
©Franck photographe officiel Val d'Orge

Kim, quel est ton parcours handballistique ?

J'ai commencé le handball à 13 ans avec l'UNSS au collège Galilée à Evry (91000) parce que c'était le seul sport que je n'avais pas fait. Puis tout s'est enchaîné. Je suis allée jouer au SCA 2000 EVRY handball sous les conseils du professeur d'EPS, puis le comité de l'Essonne, la ligue et enfin le CREPS de Châtenay-Malabry pour un sport études de la seconde à la terminale. Lors de ces trois années, j'ai intégré le Val d'orge handball et la FIFF, que je n'ai plus jamais quittés.

Tu as été sélectionnée en Équipe de France jeune. Peux-tu nous en parler un peu plus ?

Haha oui ! J'ai fait plusieurs sélections avec l'équipe de France jeune, notamment, pour des tournois comme George Iltis ou Corinne Chabannes. C'était une très belle expérience, une fierté de porter le maillot et de chanter la Marseillaise, même si ce n'était que l'équipe jeune. J'ai appris beaucoup sur l'exigence du haut niveau et sur la nécessité de toujours se remettre en question pour progresser. Je pense que je n'ai jamais été une joueuse avec beaucoup de talent... Mais j'ai toujours su être déterminée dans mon travail et mon envie de progresser chaque jour aux entraînements.

Tu suis des études en médecine comment fais-tu pour concilier le handball et la médecine ?

Aaahh, ce n'est pas facile tous les jours, c'est sûr. Après le bac S, il fallait choisir entre la voie du handball et les centres de formation ou les études de santé qui demandaient beaucoup d'investissement. J'ai choisi les études et je me suis promis de concilier ces études avec le handball au niveau de jeu le plus haut possible. Je suis souvent très fatiguée. Je tiens le coup parce que je me suis fixé de réussir. J'optimise mon temps au maximum. Je négocie avec les professeurs pour éviter les gardes le week-end. Le coach prend toujours en compte mon état de fatigue.J'ai surtout beaucoup de soutien de ma famille, de mes coéquipières et de mes copines de promotion (quand je dors en cours, elles m'aident à rattraper lol !).

L'an dernier, tu as eu une proposition du club d’Octeville en D2. Pourquoi avoir refusé cette offre ?

Je n'ai pas donné suite à cette proposition, car je suis très attachée à notre groupe. La FIFF, c'est vraiment une famille. De plus, les propositions du Val d'Orge me permettaient de continuer d'allier mes études et le handball sans me mettre en difficulté.

La saison dernière a été difficile, mais aujourd'hui, vous êtes secondes du championnat. Comment expliques-tu une telle différence de niveau ?

Il y a plusieurs éléments qui expliquent cette différence. La refonte des poules a entraîné un niveau de jeu moins fort que les années précédentes. De plus, le niveau de jeu dans la poule de l'Ouest (celle de la saison dernière) me semble plus fort que la poule dans laquelle nous évoluons cette année. Il faut également prendre en compte le collectif de cette année avec de nouvelles recrues qui apportent beaucoup, une absence de blessures importantes depuis le début de saison (l'année dernière, il y en a eu beaucoup trop) et un nouveau coach qui a su apporter une bonne dynamique de travail. 

Toutes les galères et les leçons du passé nous servent aujourd'hui. Notre classement actuel est le résultat d'un travail de plusieurs années. J'aimerais notamment remercier Thomas Merlin, notre coach de l'année dernière, sans qui nous n'aurions pas eu les mêmes résultats, je pense.

L’ objectif est-il la montée en D2 ?

L'objectif de l'équipe a été mis en place après une discussion en collectif. Nous nous sommes promis de le garder pour nous jusqu'à ce que nous l'ayons atteint (on évite le mauvais œil lol !). Suivez notre championnat et vous verrez ��

Parlons de l'Euro féminin... As-tu une joueuse favorite et selon toi, la France a-t-elle une chance de remporter la compétition ?

Je n'ai pas vraiment de favorite actuellement en équipe de France féminine. J'espère et j'attends avec impatience l'arrivée de Sophia Ferhi (pivot) dans le collectif qui sera évidemment ma favorite.

Bien sûr que l'équipe de France a toutes ses chances de remporter la compétition ! Déjà, elles ont montré lors des dernières compétitions de quoi elles étaient capables et si les handballeuses françaises ne croient pas en leur équipe, qui le fera ? 

L'Équipe de France féminine a de très bons résultats, mais vit dans l'ombre des Experts. Que manque-t-il au hand féminin pour avoir la reconnaissance qu’il mérite ?

Le sport féminin en général vit dans l'ombre du masculin, pas seulement au handball. De bons résultats des équipes féminines ne suffisent pas. Je pense qu'il faut plus promouvoir le handball féminin et le médiatiser pour que ceux qui ne font pas partie du monde du handball le découvrent. Et je pense qu'à l'image des handballeuses qui regardent et supportent le handball masculin, les handballeurs devraient soutenir l'équipe de France féminine.

Impossible de ne pas évoquer la bande à Karabatic. Que penses-tu du parcours des Experts ?

Je suis pleine d'admiration et de respect pour toute l'équipe qui même en intégrant de jeunes joueurs ne baisse jamais de niveau. Leur parcours me fait tout simplement rêver, d'autant plus que je connais les exigences et l'investissement que cela implique pour en arriver là.

Malgré l‘absence de Niko au championnat du Monde, les Experts ont-ils une chance de garder leur titre ?

Bien sûr qu'ils ont toutes leurs chances. Le handball est un sport collectif. Et heureusement personne n'est indispensable. Il y a un très bon niveau en France. Son absence va permettre à d'autres de s'affirmer et de prendre leurs responsabilités sur ce poste. Ce sera plus difficile, c'est sûr. Niko est monstrueux, mais ce n'est pas du tout impossible ! 


Chris Corion 

Hand Planet


 


Notez

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Septembre 2019 - 18:28 N1F | Saint-Michel remporte le derby essonnien

Dimanche 9 Décembre 2018 - 22:20 Val d'Orge Handball | Un club qui monte