Menu
handplanet handplanet


handplanet

Jean Pierre Vandaele | Je suis inquiet pour le Hand mais aussi pour le basket et le volley-ball.

Rédigé le Lundi 23 Novembre 2020 à 17:12 | Lu 581 fois


Frappé de plein fouet par cette crise sanitaire, le monde professionnel du sport tire la sonnette d'alarme et veut alerter les pouvoirs publics sur leurs difficultés au quotidien.


Capture écran JT France 3 Nord Pas-de-Calais
Capture écran JT France 3 Nord Pas-de-Calais
Jean-Pierre, à titre indicatif, à quel point un club comme l'USDK est impacté par cette crise sanitaire ?

Nous sommes un sport collectif et nous jouons des matchs pour partager nos émotions avec notre public depuis le début de la crise sanitaire sur la première période de confinement nous avions arrêté purement et simplement notre championnat en mettant nos joueurs au chômage. Sur cette période, l’état nous demande de maintenir nos rencontres, mais à huis clos. Outre le fait qu'économiquement ce n’est pas tenable l'image de nos rencontres dans des salles vides est triste.

Quelles sont les conséquences économiques pour vous de jouer à huis clos ?

Économiquement, nous n’avons plus de recettes billetterie plus de recettes buvette, plus de VIP après nos rencontres avec le risque de devoir rembourser nos abonnés et les entreprises sur l’absence de prestations et d'expositions de leurs images.
Pouvez-vous nous parler de votre travail au quotidien pour maintenir le club à flot ?

Nous n’avons pas opté pour des négociations de baisse de salaire des joueurs.

Nous essayons de maintenir un contact régulier avec l’ensemble de nos partenaires et abonnés. Nous essayons aussi de mettre en valeur nos partenaires qui affrontent aussi comme nous cette crise.

Quand nous ne pouvions plus tenir notre prestation VIP, nous avions organisé des repas chez nos amis restaurateurs dunkerquois. Pour nos abonnés, nous donnerons un ticket repas chez notre partenaire Burger King.

Les clubs perçoivent de faibles droits TV, selon vous quelle serait la solution qui devrait être mise en place pour aider les clubs ?

Concernant les droits télévisions, ce que touche l’ensemble de la ligue est inférieur à ce que touche un club  de ligue 2 de foot. Malheureusement, il y a un décalage énorme entre le foot, le rugby et les autres sports. C’est pour cela que les aides de l’état doivent se concentrer vers les sports de salle.

On a tous entendu parler d'un chiffre autour de 400 millions pour l'ensemble du sport pro et amateur. Que pouvez-vous attendre à votre niveau sachant que rien que sur Dunkerque, il y a 3 clubs de haut niveau en plus de l'USDK ?

L’argent que l’état a prévu pour le sport est bien en deçà de ce qui sera donné à la culture, je regrette que le président de la République ait tenu une réunion avec des représentants des sports sans y inviter quelqu’un de notre discipline. Partant de là, j’ai peu d’espoir que la répartition de ces 400 m€ n’arrive jusqu’à nous de manière substantielle.

Désirez-vous rajouter quelque chose ? 

Je suis inquiet pour le Hand, mais aussi pour le basket et le volley-ball.

Chris Corion
Hand-Planet

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 19 Novembre 2020 - 19:06 L'interview décalée de Gabriel Nyembo