Menu
handplanet handplanet



Hugo Guérinot et Valentin Torrico, nouveaux venus à Angers Sco

Rédigé le Dimanche 15 Juillet 2018 à 16:50 | Lu 391 fois


Angers Sco handball, qui succédera à Angers-Noyant le 29 juin prochain, a officialisé ce jeudi 21 juin 2018 les arrivées du gardien Hugo Guérinot et du pivot Valentin Tarrico. Tous deux ont signé un contrat d’un an.


Angers Sco handball, qui succédera à Angers-Noyant le 29 juin prochain, a officialisé ce jeudi 21 juin 2018 les arrivées du gardien Hugo Guérinot et du pivot Valentin Tarrico. Tous deux ont signé un contrat d’un an.


Le futur Angers Sco handball prend forme petit à petit. Après le retour d’Enrique Plaza Lara, l’entraîneur Guillaume Dupin peut compter sur deux nouvelles recrues venues de Proligue : le gardien Hugo Guérinot (23 ans) et le pivot Valentin Tarrico (21 ans). Deux jeunes renforts donc, à même de continuer leur progression sur les bords de Maine.
Hugo Guérinot arrive en provenance du club limougeaud du LH 87. Issu du sport études de Reims, le Troyen a ensuite rejoint Pontault-Combault où il signa son premier contrat professionnel en 2015 et découvrit la Proligue durant deux saisons. Avant donc de rejoindre Limoges l’été dernier.
Valentin Tarrico a, lui, fait toutes ses classes à Créteil. Membre de l’équipe B (N1), il a fait quelques apparitions au sein de l’équipe professionnelle. La saison passée, il rejoignit Cherbourg (Proligue). Il est notamment réputé bon défenseur.
Du neuf dans le staff

Par ailleurs, Guillaume Dupin disposera désormais d’un soutien dans le staff pour les matches à domicile. Guillaume Mouret, éducateur sportif, sera ainsi là pour l’épauler dans la communication avec les joueurs, " de façon à ce que Guillaume puisse se concentrer uniquement sur le côté handball. En aucun cas, je n’interviendrai sur le plan du jeu. "

Guillaume Mouret (41 ans) est issu du milieu du football, ayant été pensionnaire du centre de formation des Girondins de Bordeaux. Par la suite, il rejoignit Angers pour ses études et joua au SO Cholet à la fin des années 90. Avant de mettre définitivement le football entre parenthèses pour se consacrer pleinement à son métier.



Notez

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 14 Octobre 2018 - 12:08 ​Belfort, c’était plus fort !

Dimanche 7 Octobre 2018 - 22:01 N1M | Reçu cinq sur cinq pour le GBDH







Facebook