Menu
handplanet handplanet


handplanet

HANDBALLONS-NOUS

Rédigé le Vendredi 7 Décembre 2018 à 16:14 | Lu 176 fois


Fédérer autour du Handball à l'occasion de l'EHF Euro 2018.


photo Est Républicain
photo Est Républicain
Lors de cet Euro féminin de Handball en France, notamment sur Nancy, nous avons eu le plaisir de découvrir un merveilleux projet pédagogique et éducatif. En effet, l'Institut des Sourds de La Malgrange s'est lancé dans un pari fou, faire intégrer un rassemblement national de collégiens sourds autour de cet évènement, avec l'appui de leur parrain M. Olivier Krumbholz (entraîneur de l'équipe de France).
Ces enfants ont eu la chance de participer à un entraînement des joueuses de l'équipe de France et certains élèves ont interprété la Marseillaise en langage des signes sous les yeux admiratifs de leurs idoles.

L'équipe de Hand-Planet a été ému par cette belle initiative et a voulu en savoir un peu plus, nous sommes donc partis à la rencontre de Julie Martin et Hélène Doyen (professeurs d'enseignement spécialisé à La Malgrange) qui ont chaleureusement répondu à nos questions.

Les jeunes de l'Institut de La Malgrange à l'entrainement de l'Equipe de France à Gentilly, photo Cédric Jacquot
Les jeunes de l'Institut de La Malgrange à l'entrainement de l'Equipe de France à Gentilly, photo Cédric Jacquot
Comment est né ce projet ?

En octobre 2017, Julie Martin et moi avons soumis l'idée de ce projet à notre direction. Julie est joueuse de Hand et présidente du SMEPS, et moi dans la famille du hand et fan depuis toujours.
Nous avons profité du passage de l'Euro à Nancy pour lancer l'idée : inviter toutes les écoles spécialisées pour enfants sourds de toute la France.
Notre direction nous a immédiatement suivies !

Autour de quoi s'articule-t-il ? 

Le projet s'articule bien sûr autour du hand, coté sportif amis aussi du côté culturel. Les élèves vont aller visiter Nancy et l'art nouveau, la ville de Metz et ses marchés de Noël et la ville de Verdun et son histoire.

Pourquoi l'avoir centré autour du Hand ?

Hand, une passion pour nous deux. L'euro étant à Nancy, nous ne pouvions par rater cette belle occasion.

Quel a été le rôle du parrain Olivier Krumbholz ?

Ayant des origines lorraines, il nous a soutenus depuis le début de notre histoire. Il accepté immédiatement et nous tenons vraiment a le remercier. Il nous a écrit un joli texte de parrainage, a pris de nos nouvelles régulièrement. Et mardi dernier, il a invité tout l'institut des Sourds de La Malgrange à assister à un entraînement des joueuses de l'équipe de France à Gentilly. Une chance énorme, un cadeau magnifique pour nos élèves. Ils ont pu faire signer des autographes, communiquer et faire des selfies avec les joueuses. Un très bel échange, de belles émotions. Certains élèves ont interprété la Marseillaise en langue des signes face à cette belle équipe de France. À ce jour, plus de 50 000 sur Facebook !!!

Quels sont les buts de ce rassemblement ? Avez-vous rencontré des difficultés dans l'élaboration de votre projet ?

Ce rassemblement a pour but de fédérer autour de ce projet. Nous sommes 16 écoles à participer, le plus gros rassemblement d'enfants sourds de France. Les élèves vont pouvoir échanger avec leurs pairs, découvrir notre région et ses spécificités, et bien sûr tout cela autour du hand. C'est un projet sportif et culturel.
Pas de difficulté particulière, mais une grosse organisation, dans laquelle Julie et moi travaillons depuis plus d'un an, et cela, en plus de nos emplois du temps habituels. C'est une logistique importante, environ 250 participants (élèves et accompagnateurs). Nous avons dû aussi trouver des partenaires financiers et des bénévoles. 

Les jeunes de l'Institut des sourds de La Malgrange avec Hélène Doyen et Julie Martin
Les jeunes de l'Institut des sourds de La Malgrange avec Hélène Doyen et Julie Martin
Aurait-il été possible d'y associer des enfants entendants pour les sensibiliser ?

2 collèges d'élèves entendants participent, puisque ce sont des établissements partenaire de l'Institut des Sourds de La Malgrange. 

Parlons plus handball, quels sont les spécificités du handball pour sourd et malentendant par rapport au hand classique (arbitrage, encadrement, règles, etc.) ?

Les règles sont inchangées par rapport au hand classique. L'arbitre a pour mission de siffler (ce signal sonore peut être perçu par certains joueurs) et de compléter par un geste ou une explication en LSF. Lors de ce tournoi, nous avons choisi de développer une pratique un peu particulière du hand : le hand à 4. Les règles spécifiques à ce type seront donc mises en place (défense homme à homme, pas de zone, aucun contact, valorisation des buts type Sandball).

Pratiquent-ils du hand en dehors de ce projet ? Si oui, à quelles fréquences ? 

Certains élèves pratiquent le hand dans des clubs de FFHB. La fréquence d'entraînement est donc de 1 à 2 par semaine. Par exemple, un jeune interne de l'institut jouant à Homécourt ne peut s'entraîner la semaine avec son club et donc ne peut pratiquer son sport. Pour lui permettre de pratiquer sa passion, nous avons mis en place un partenariat avec un club proche de l'institut pour lui permettre de s'entraîner une fois par semaine.

Sont-ils licenciés et où (FFHB ou Handisport) ? Quels seraient vos souhaits pour l'avenir ? 

Ils sont licenciés FFHB. 
Notre premier souhait serait à court terme : que le grand rassemblement se passe bien, que chacun puisse prendre du plaisir lors de cet évènement et découvre de nouvelles choses.
Le second à plus long terme : faire émerger des passions pour le handball et avoir donné envie à des jeunes de faire du hand en club et pourquoi pas devenir professionnel :-)

rencontre et échanges avec les joueuses de l'équipe de France
rencontre et échanges avec les joueuses de l'équipe de France
Un grand merci à Mmes Doyen et Martin ainsi qu'à l'Institut des Sourds de La Malgrange pour leur chaleureuse collaboration.

Par Dorine Fontaine
Pour Hand-Planet 

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Décembre 2018 - 21:00 Semaine "Féminissime" à la Maison du Hand...