Menu
handplanet handplanet


handplanet

Gauthier Mvumbi | "Je pense que ce buzz est dû à mon profil atypique"

Rédigé le Jeudi 21 Janvier 2021 à 17:36 | Lu 540 fois


Gauthier Mvumbi, le pivot de 26 ans pensionnaire du Dreux AC qui évolue en N2, est devenu en l'espace de quelques jours le chouchou des téléspectateurs du mondial égyptien. Il revient avec nous sur ce buzz autour de lui, mais aussi sur la compétition de son équipe nationale.


©IHF - Mondial Egypte 2021 - RD Congo vs Danemark
©IHF - Mondial Egypte 2021 - RD Congo vs Danemark
Gauthier, tu fais le buzz, tout le monde de toi en ce moment… Comment vis-tu cette nouvelle notoriété ?
C’est formidable, c’est exceptionnel ! Là, je profite à fond, mais après, on est dans une bulle donc je pense un peu compétition. Toutefois, tout ce qui se passe dehors, c’est un truc de dingue !

Est-ce que tu te serais imaginé, en arrivant dans ce championnat du monde, faire autant parler de toi ?
Non pas du tout. Généralement, on ne participe qu’à des CAN (Coupe d’Afrique des Nations) donc nous ne sommes pas assez médiatisés. Là, en arrivant dans ce championnat, être médiatisé de la sorte, c’est exceptionnel.

Comment tu gère le fait de passer de l’anonymat à superstar d’un mondial, avec en prime Shaquille O’Neal qui te fait une petite vidéo dédicacée… Tes journées ont elles changé, sont-elles plus chargées ?
Mes journées sont chargées (rire), je demande carrément à avoir du repos. Mais on va dire que c’est quelque chose que je n’ai pas volé, c’est le terrain qui a parlé donc je profite.

Pourquoi penses-tu qu’il y a autant de buzz autour de toi, Gautier Mvumbi, joueur de Dreux, pensionnaire de N2 en France ?
Je pense que c’est dû à mon profil atypique, du fait que je suis un pivot assez costaud qui a de la puissance et de l’agilité. C’est grâce à cela que les gens s’intéressent et s’interrogent.
 
Est-ce que l’on peut dire que tu es un exemple pour toutes les personnes qui souffrent de surcharge pondérale. Montrer que l’on peut avoir des kilos en trop, mais participer à un championnat du monde, marquer des buts, courir pour revenir en défense ?
Bien sûr, il faut toujours croire en soi. Si je vous donnais le nombre de critiques que j’ai reçu tout au long de ma carrière ou tout au long de ma vie. Cela fait parti de la vie et moi, je suis dans une position où tout ce qu’il se passe, je prends et je le vis à fond.

Est-ce que tu es revanchard justement vis-à-vis de tout cela ? Est-ce une motivation supplémentaire pour toi ?
Clairement. Je suis dans une position où je donne tout ce que j’ai à donner.

Parlons de tes journées. Tu vas te faire interviewer par de nombreux médias comme Canal+, France 3, l’Équipe, et bien d’autres… Est-ce nouveau pour toi cet exercice d’expression pour la télévision ?
Bien sûr que c’est nouveau pour moi, mais pour l’instant, je n’y pense pas trop, je regarde plus la compétition, car elle n’est pas encore terminée et on verra tout cela par la suite.

©IHF - Mondial Egypte 2021 - Bahreïn vs RD Congo
©IHF - Mondial Egypte 2021 - Bahreïn vs RD Congo
Alors justement, comment tu vois la suite ? Est-ce que tu aurais envie de rejoindre un club professionnel, est-ce que tu aurais envie que l’on parle encore un peu plus de toi ?

Pour l’instant, je n’y pense pas, je regarde un peu au jour le jour et on verra bien ce que l’avenir nous réserve. Moi, je suis croyant donc je demande à Dieu qu’il me guide sur le bon chemin.


Avec tout ce qu’il t’arrive, on imagine que tu vas devoir engager quelqu’un qui va travailler avec toi sur la communication et pourquoi pas un agent pour te guider dans tes choix… Est-ce que tu y penses et serais-tu prêt à écouter toutes les personnes qui souhaiteraient travailler avec toi sur ton image ?
Comme je l’ai dit, je suis focus sur la compétition, mais il va arriver un moment où je devrais me pencher sérieusement là-dessus et je suis à l’écoute pour toute proposition.
 
Comment vois-tu la suite de la compétition ?
Demain, nous avons un match à joueur contre l’Angola (*). J’ai toujours dit, c’est notre première compétition, notre première apparition sur la scène internationale, l’Angola, c’est un adversaire que l’on connaît, que l’on joue généralement durant les CAN, et je pense qu’il a toujours quelque chose à gagner, car en notre équipe, je crois en la RD Congo et je sais qu’il y a toujours quelque chose à faire donc j’espère que l’on gagnera ce match-là.
Par la suite, nous affronterons la Tunisie, mais ça un peu plus compliqué, car cela reste un adversaire taillé de l’Afrique, mais j’ai foi en nous et en un possible résultat positif.

Tu reçois tous les jours des messages… Tu es passé de 400 à plus de 18 000 abonnés sur les réseaux sociaux en l’espace de 2 jours. Comment vis-tu cette nouvelle notoriété ?
 
À la base, je ne suis pas très réseaux sociaux donc je regarde cela d’un peu loin, mais je me dis que c’est incroyable.

Pour terminer, as-tu un message d’encouragement à faire passer à toutes les personnes qui comme toi ont quelques kilos en trop et se disent qu’elles ne peuvent pas réaliser ce qu’elles souhaitent…
Ce que je pourrais dire, c’est ne lâcher rien. Il y a toujours quelque chose à faire donc croyez en vous et ayez confiance en vous, car la confiance, c’est important.

Un petit mot pour les lecteurs d’Hand-Planet
Continuez à nous suivre, suivez la RD Congo. Là au mondial, c’est bien, mais généralement, on participe aux coupes d’Afrique des Nations donc suivez nos résultats sur cette compétition également. Merci pour votre soutien et vos encouragements.
 

(*) Interview réalisée le 20/01/2021 et mise en ligne le 22/02/2021. La RD Congo a remporté son match face à l'Angola sur le score de 32 à 31, première victoire dans ce mondial 2021.

Interview réalisée par notre encore spécial en Egypte
Propos retranscris par Sabine Peaudeau
Hand-Planet

Notez




Galerie
MHBA062
NANCYIMG_8883
000USC082
AA112
54515511_2786815754877137_6712242819391553536_o
54278608_700929483642521_5357915179990384640_o



Facebook