Menu
handplanet handplanet


handplanet

Finales : Nantes, un statut à confirmer contre Montpellier

Rédigé le Samedi 27 Mai 2017 à 11:24 | Lu 123 fois



Le HBC Nantes et Montpellier vont se disputer la Coupe de France samedi en finale de la Coupe de France à Bercy. Deux clubs aux parcours diamétralement inversés, l'un étant une des nouvelles places fortes du handball français, l'autre luttant pour le rester, à la recherche de son glorieux passé.

Et s'il n'était pas uniquement question de trophée? Nantes défie Montpellier, le club le plus titré de France, avec aussi l'ambition de confirmer sa montée en puissance, en finale de la Coupe de France de handball, samedi (20h30) à Paris-Bercy.

Alors que le PSG a dominé le Championnat pour la troisième année consécutive, Nantes a longtemps entretenu le suspense pour le titre avant de terminer deuxième. Montpellier a pour sa part presque assuré sa troisième place.

Le HBC Nantes et Montpellier vont se disputer la Coupe de France samedi en finale de la Coupe de France à Bercy. Deux clubs aux parcours diamétralement inversés, l'un étant une des nouvelles places fortes du handball français, l'autre luttant pour le rester, à la recherche de son glorieux passé.

Et s'il n'était pas uniquement question de trophée? Nantes défie Montpellier, le club le plus titré de France, avec aussi l'ambition de confirmer sa montée en puissance, en finale de la Coupe de France de handball, samedi (20h30) à Paris-Bercy.

Alors que le PSG a dominé le Championnat pour la troisième année consécutive, Nantes a longtemps entretenu le suspense pour le titre avant de terminer deuxième. Montpellier a pour sa part presque assuré sa troisième place.

Le nouveau grand contre l'ancien puissant

Les Héraultais n'ont encore rien gagné non plus, mais ont maté les Parisiens lors des huitièmes de finale de la Coupe de France et se sont offert un autre club puissant, Kielce, champion d'Europe en titre, avant de chuter lors des quarts en C1 contre Veszprem.

Pour Nantes, c'est avant tout une nouvelle opportunité "de garnir la vitrine à trophées" souligne l'entraîneur Thierry Anti. "Pour l'instant, nous n'en avons qu'un seul, la Coupe de la Ligue (2015). Ce serait bien de confirmer notre progression avec un autre."

Au niveau du palmarès, la différence est abyssale avec Montpellier, qui en totalise 40 dont 13 Coupes de France. Pour l'arrière/ailier droit montpelliérain Valentin Porte, double champion du monde (2015, 2017), une fois champion d'Europe (2014) et vice-champion olympique (2016) avec l'équipe de France, ce serait une première en club.

"Les titres en équipe de France, cela arrive après 15 jours de compétition. C'est vraiment top! Mais tout le monde me dit que ceux en club ont aussi une saveur particulière, parce que c'est le fruit d'une saison", explique l'un des rares internationaux français aptes à jouer à Bercy.

Car le gardien Vincent Gérard, l'arrière Mathieu Grébille et l'ailier gauche Michaël Guigou sont tous blessés. Mais c'était déjà le cas à Nantes le 18 mai en Championnat, sauf pour Grébille, touché en cours de match, et le MHB l'avait emporté (33-30), offrant alors le titre au PSG.

"Ce n'est quand même pas rien tous ces joueurs absents, mais on y a va bien préparé et sur-motivés", souligne Porte. Pour Anti, "cela ne veut rien dire", car Montpellier dispose d'un effectif assez dense pour surmonter ces absences. "Contre le PSG en Coupe de France, Gérard n'a pas joué et c'est (Nikola) Portner qui les fait gagner. Contre nous (Arnaud) Bingo remplaçait Guigou et nous a marqué huit buts", souligne le coach du "H".

Les Messines visent un 36e trophée

Lors de la finale dames (18h15), Metz, club le plus titré de France (35 trophées) et toujours en passe de réaliser le doublé Coupe-Championnat, tentera de s'imposer pour la huitième fois dans cette compétition. En face, Issy-Paris est dans la même situation que Nantes, chez les messieurs, et n'a jusqu'ici remporté qu'un trophée, la Coupe de la Ligue en 2013.


Par AFP

Notez

Dans la même rubrique :
< >