Menu
handplanet handplanet


handplanet

Finale Proligue | Chartres et Créteil en mode "Patrons"

Rédigé le Lundi 20 Mai 2019 à 14:55 | Lu 267 fois


Qui de Chartres, sorti leader de la saison régulière ou de Créteil, large vainqueur de Dijon en 1/2 finale (35 - 26) allait s'adjuger le titre de champion de France 2019 ? Les 2 équipes étant déjà promues à l'échelon ultime l'an prochain, c'était là, toute la question de cette finale 2018/2019 de Proligue.


Robin des bois !

Dans un début de rencontre accroché, Michaël Robin, le capitaine  cristolien multiplie les parades face aux offensives Euréliennes. La paire d'arbitres sanctionne rapidement les irrégularités et sur ces 30 premières minutes, ce ne sont pas moins de 6 exclusions temporaires et une expulsion (celle du Quatarien Youssef Ben Ali côté chartrain dès la 11ème minute) qui auront marqué la rencontre.

Avec 76% de réussite au tir en 1ère mi-temps et un gardien à 50% d'arrêts, Créteil est logiquement devant à la pause : 16 - 14.

Chartres, comme la veille...

Au retour des vestiaires, la rencontre prend un autre visage. Les Euréliens profitent des exclusions temporaires adverses et passent devant à la marque (19 - 17, 36'). Créteil semble craquer et accuse jusqu'à 5 unités de retard (29 - 24) à 12 minutes du terme. On se dit alors que l'affaire est réglée et que Chartres tient son titre. Mais c'est sans compter sur un dernier sursaut des Cristoliens.

En effet, les hommes de Pierre Montorier vont alors se lancer dans une folle remontée pour revenir à hauteur de leur adversaire à moins de 3 minutes de la sirène (32 - 32 à la 57')., Un sprint fou mais finalement inutile hormis pour la beauté du spectacle, puisque Sylvain Kieffer et ses coéquipiers, vont réussir à prendre un dernier avantage et à finalement s'imposer, comme la veille face à Massy, sur la plus petite des marges (33 - 32) dans une fin de rencontre marquée par les contestations cristoliennes sur la dernière possession chartraine et un ballon envoyé "hors champs" par ces derniers...

Une fin de rencontre houleuse...

Au terme de plusieurs minutes d'âpres discussions avec le délégué de la rencontre, le score sera entériné et Chartres pourra alors savourer son titre, et le fêter avec ses supporters. La logique étant somme toute respectée, puisque le classement à l'issue de ces play-offs n'est ni plus ni moins que la copie conforme de celui de la saison régulière. Euréliens et Cristoliens évolueront donc, tous les deux, en Lidl Starlique en 2019/2020.

Extraits de la conférence de presse d'après-match

Jérôme Delarue (Entr. Chartres HB) :
 
Ce soir, on est satisfait, je suis fier de l'équipe. Je tiens à féliciter également Créteil qui nous a rendu les choses difficiles et a fait une belle finale. Ceci dit, je n'en attendais pas moins, certains disaient "ils vont arriver détendus, ils ont leur ticket en LSL, etc." Mais quand on est compétiteur, on ne se satisfait pas forcément de la victoire de la veille surtout au moment où on peut avoir un titre... On a fait une saison fantastique, on a réussi à aller chercher ce titre...
Ensuite, c'est vrai qu'à  la mi-temps, on est mené de 2 buts, mais on se dit qu'offensivement, on a eu pas mal de déchet et qu'on n'a pas réussi à faire ce qu'on avait décidé. On avait décidé de courir parce que Créteil avait joué 3 heures après nous sa 1/2 finale et qu'ils auraient peut-être aussi, et c'est légitime, un peu fêté l'accession hier soir, donc on voulait mettre un gros doute d'entrée. Malgré tout ce qui n'avait pas marché, on était qu'à "-2", donc tout était encore possible. En corrigeant un peut tout cela, on a pu revenir dans le match, reprendre du plaisir et retrouver ce qui fait notre force.


Pierre Montorier (Entr. US Créteil) :

"Après la joie d'hier, c'est vrai que la déception est mesurée... Il faut d'abord féliciter Chartres pour sa saison. Ils méritent largement leur titre de champion de France.
Sur le match d'aujourd'hui, je pense que c'était un match accroché, qui a du plaire aux gens. On fait un très mauvais début de 2ème mi-temps. On fait des fautes bêtes, on est souvent sanctionné et ils en profitent pour passer devant puis creuser l'écart. Donc évidemment nous sommes un peu déçus, mais encore une fois félicitations à Chartres pour son titre, et enfin merci à tout le monde ici, où on a été reçu dans de très bonnes conditions.
Après, c'est vrai qu'il y a la fin du match... Si le joueur a lancé volontairement le ballon en l'air avant la sirène, en principe et normalement, c'est penalty. Mais à ce moment-là, le délégué ne fait pas son boulot, il ne regarde pas le temps, il est spectateur du match. En tout cas, si on en veut à quelqu'un, à aucun moment, ce n'est aux arbitres. C'est une frustration pour les joueurs, c'est normal, heureusement d'ailleurs, car si les joueurs n'étaient pas frustrés, cela voudrait dire que ce ne sont pas des compétiteurs, et quelque part, c'est peut-être "tant mieux" pour la suite..."
 

La feuille

Chartres
Gardiens Grahovac (0/8) - Candeias (11/35). Buteurs : Lemarie -  N\'diaye (0/1) - Feutrier (3/3) - Kieffer (1/3) -  Kudinov (6/10) - Onufriyenko (7/14 dont 5 pen) - Cham (0/1) - Benezit (3/3) -  Ben Ali (2/2) - Petiot - Roche (1/2) - Mikita (4/6) - Tchitombi (6/12) - Expulsion : Ben Ali Y (11').

Créteil
Gardiens : Robin (20/52 dont 1 pen) - Salmon (0/1). Buteurs : Borragan (2/7) - Jensterle (3/3) - Gibelin (1/1) - Rodrigues (3/5) - Ruiz Margaria (0/0) - Aman (4/4) - Poignant - Pintor - Zerbib (2/4) - Sissoko (8/10 dont 4 pen) - A. Ferrandier (2/3) - Marrochi (4/6) - Mocquais (3/3) - L. Ferrandier.
 

Patrick Gibert
Hand-Planet


Notez

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Juin 2019 - 15:31 FREDÉRIC BEAUREGARD DÉBARQUE À CHERBOURG !