Menu
handplanet handplanet


handplanet

Coupe de France : un joli cadeau d’anniversaire pour le Vernonnais Christopher Corneil

Rédigé le Dimanche 18 Décembre 2016 à 20:20 | Lu 274 fois



Coupe de France : un joli cadeau d’anniversaire pour le Vernonnais Christopher Corneil

Comme cadeau, il ne pouvait pas rêver mieux. Une salle en ébullition et une véritable affiche, tout était réuni pour que Christopher Corneil vive une soirée mémorable. C’est exactement ce qui s’est passé vendredi, puisque le SM Vernon (N1) a dominé Cherbourg (Proligue) de la tête et des épaules, à l’occasion des 16es de finale de la Coupe de France. Le numéro 9 eurois pouvait donc avoir le sourire à la sortie des vestiaires. « C’est un magnifique cadeau. Ça fait vraiment plaisir de terminer comme ça pour notre dernier match de l’année », apprécie l’un des héros de la rencontre.

En effet, si ses coéquipiers lui ont réservé une belle surprise avec une qualification, Christopher Corneil a également joué un vrai rôle dans la victoire des siens. Pablo Marrochi absent pour une blessure à l’épaule, le natif de Pointe-à-Pitre était titularisé au poste de demi-centre et il a pris ses responsabilités. Son impressionnante détente verticale a fait un mal fou à la défense cherbourgeoise. Si bien que le joueur de 24 ans a terminé meilleur marqueur du match (à égalité avec Adrien Canoine) avec 8 buts. Ce qui ne l’empêche pas de rester modeste. « On était un peu diminué, on savait que pour réaliser un résultat, il fallait que tout le monde se donne au maximum. Ce sont des petits détails qui ont permis de faire la différence, notre travail défensif a porté ses fruits. »

UN MATCH MAÎTRISÉ DE BOUT EN BOUT

Les locaux, qui n’ont jamais été menés au score, ont su faire monter la température du Grévarin en réalisant une bonne entame (2-0, 2e puis 8-5, 14e). Le temps mort pris par Sébastien Leriche au quart d’heure de jeu pour éteindre l’incendie n’aura pas eu l’effet escompté pour l’entraîneur de la JSC. Vernon, imperturbable, a su rester sur sa lancée. « Quand le public est en effervescence comme ça et qu’on est un peu moins bien, cela nous booste. Ensuite, il faut quand même essayer de se mettre dans sa bulle pour ne pas s’enflammer. Il faut trouver le juste milieu », explique le Guadeloupéen.

Un juste milieu qui a permis aux Eurois de faire la différence en trois minutes au retour des vestiaires, grâce à un but de Vital et deux de... Corneil (18-12, 33e). Toujours aussi agressifs et investis, les Vernonnais ont carrément compté jusqu’à huit longueurs d’avance (25-17, 46e). Un match maîtrisé de bout en bout, qui permet au SMV de poursuivre son chemin. « On n’a plus qu’à attendre le tirage au sort, mais on espère tous ramener une équipe de D1 au Grévarin », lâche Corneil. Ce qui serait une récompense méritée pour tout le club. Joueurs, bénévoles et supporters.


Notez

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 26 Mai 2019 - 13:17 Chambéry en or