Menu
handplanet handplanet



Brest reussit sa rentree l’arena

Rédigé le Dimanche 2 Septembre 2018 à 22:39 | Lu 62 fois



Brest continue sa marche en avant en LFH. Le BBH a écrasé Dijon lors de la deuxième journée de championnat, conservant la tête après la première victoire obtenue face à Bourg-Péage. Une prestation solide des Brestoises.

Les internationales françaises Coatanéa, Darleux et Pineau, la Slovène Gros, la Serbe Pop-Lazi, l’Espagnole Mangué-González et la Suédoise Gulldén. Non, ce n’était pas l’équipe type de la dernière compétition continentale, mais bel et bien sept filles de l’effectif du BBH 2018-2019. Face à cette équipe de galactiques, les Dijonnaises pouvaient s’attendre à un match difficile au coeur de la Brest Arena, surtout après leur défaite initiale (21-27) face à Besançon, lors du derby de Bourgogne-Franche-Comté.

27 secondes, c’est le temps qu’il a fallu à Ana Gros pour inscrire son premier but devant son nouveau public. Un autre but de la meilleure arrière droite du dernier championnat, un de Coatanéa, un autre de Pop-Lazi, puis un de Mauny et le BBH s’envolait déjà (5-0, 7'). Et cela, malgré le bon début de match de Le Borgne dans la cage de la JDA.
Le rouleau compresseur brestois

À quarante mètres de l’ancienne gardienne du Brest Penn Ar Bed, Idéhn n’était pas non plus maladroite en dernier rempart, puisqu’il fallait attendre dix minutes pour la voir concéder son premier but (6-1, 10'). Brest n’allait pas baisser de rythme et les ailières Copy et Mauny semblaient sceller définitivement le sort du match peu après le quart d’heure de jeu (14-2, 17'). Dijon, par l’intermédiaire de Gravelle et Kpodar, parvenait à proposer un jeu un petit peu plus séduisant en fin de période (17-6, 24'). Les deux formations rejoignaient les vestiaires sur le score de 20-8 (30').
Les joueuses de Dijon poursuivaient sur leur bonne fin de première période. Kpodar, au four et au moulin, réduisait légèrement le déficit (21-10, 33'). Piquées au vif, les filles de Laurent Bezeau reprenaient leur marche en avant en piétinant littéralement leurs adversaires (26-12, 39'). Tel un rouleau compresseur, martelant Dijon de tous les côtés, les Gwenn ha Du surclassaient des Côte-d’Oriennes courageuses, mais dépassées (31-14, 45').
Le dernier quart d’heure ne faisait que confirmer la suprématie bretonne sur la rencontre. Les Brestoises régalaient leur public par des gestes spectaculaires. Mangué-González était à la conclusion d’un kung-fu (34-15, 47'). Mauny offrait un box to box (35-16, 51'). Idéhn sortait le jet de sept mètres de Dazet (51') puis celui de Lathoud (56'). Au final, le BBH s’impose sur le score sans appel de 39-20. « Perdre contre une grosse écurie comme Brest n’est pas une surprise. C’est la manière dont on s’incline qui est inadmissible », regrettait Christophe Maréchal.

De son côté, Laurent Bezeau concluait : « Ce qui est intéressant au-delà de l’écart et du score, c’est surtout que les joueuses ont été excessivement sérieuses et investies. Ce qui fait qu’elles n’ont pas laissé la possibilité à Dijon de respirer. Dans une semaine nous aurons un test sérieux face à Paris 92. »

BREST - DIJON : 39-20 (20-8).
Arbitres : M. Bounouara et R. Thobie.
3778 spectateurs.

BREST : Idéhn (18 arrêts), Darleux (0) - Mauny (5), Tissier (3), Gros (7), Pineau (2), Copy (6), Gulldén (1), Pop-Lazi ? (2), Stoiljkovi ? (3), Coatanéa (4), Limal (4), Mangué-González (2).

DIJON : Le Borgne (13 arrêts), Ben Slama (3 arrêts) - Metzger (1), Lathoud (1), Gravelle (5), Ribiero (1), Brochot (1), Bouchard (1), Kpodar (7), Fehri (1), Dazet (1).

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 23 Septembre 2018 - 14:01 ​L’ESBF au bout du suspens

Jeudi 13 Septembre 2018 - 09:58 LFH | A sens unique pour l’ESBF







Facebook