Menu
handplanet handplanet


handplanet

Barcelone dompte la capitale

Rédigé le Dimanche 1 Décembre 2019 à 22:39 | Lu 79 fois


Pour faire un pas vers la 1er place du groupe, Paris n'a pu contenir la puissante offensive barcelonaise s'inclinant 32- 35.


photo Laurent Fontaine
photo Laurent Fontaine
Une affiche de rêve dans un Coubertin à guichets fermés. Dans cette forteresse redoutable, les hommes de la capitale parés pour le choc lancent les hostilités par Sander Sagossen qui ouvre le score (1-0; 1'). Très vite, l'Armada espagnole s'illustre, les dangers fusent de partout dans un jeu bien huilé (4-4 8'). Poussés par leur public, les parisiens jouent juste prenant un premier avantage par Sigurdsson Gudjon (10-8) dans une lutte âpre et acharnée. Par un excès d'engagement défensif, les rouges et bleus commettent quelques erreurs, de suite exploitées par les espagnols (12-12 19'). Toutefois, aucun des deux protagonistes ne laissent son vis à vis avoir la prépondérance restant toujours au coude à coude (14-14 25'). Sous la pression du public, le portier parisien Rodrigo Corrales monte en régime repoussant les ardeurs catalanes pour atteindre la pause avec un petit but d'avance 17-16.

photo Laurent Fontaine
photo Laurent Fontaine
Le chassé croisé reprend de plus belle (17-17; 31'), mais le bât blesse en attaque pour les locaux qui se heurtent à la forteresse barcelonaise qui jaillit pour grappiller la moindre munition et reprendre ainsi les commandes par Timothey N'guessan (20-18 35'). Mais faute de parvenir à faire l'écart, ces derniers voient la machine parisienne revenir par un triplé de Dylan Nahi (20-20;  35'). Sous la pression la tension monte, des erreurs s'enchaînent de part et d'autre la fatigue faisant, mais le spectacle demeure. S'en suit un passage où les deux équipes se neutralisent, les défenses s'enchaînent, les arrêts de gardiens se multiplient sans que personne puisse prendre l'ascendant (25-25; 45'et 30-30; 54').
Dans un finish oppressant le technicien Xavier Pascual lance sa dernière arme défensive, intraitables, sereins et appliqués les Catalans oppressent les parisiens qui par manque de lucidité laissent filer la victoire 32-35.
Une bonne option pour les kadors espagnols qui s'offrent la première place du groupe A, leur ouvrant directement le chemin pour les quarts de finale de la Champions League à Cologne.

photo Laurent Fontaine
photo Laurent Fontaine
PSG
Gérard Vincent 6/19,Corrales Rodrigo 16/40, Kounkoud Benoît 1/1, Abalo Luc 0/1, Syprzak Kamil 1/3, Karabatic Nikola 6/10, Karabatic Luka 1/2, Nahi Dylan 3/3, Sigurdsson Gudjon 4/4 , Hansen Mikkel 6/9, Sagosen Sander 8/9

 BARCELONE
 Gonzalo Perez De Vargas 10/36, Möller Kevin 0/6, Victor Tomas 2/3, Raul Entrerrios1/1, Cédric Sorhaindo 1/1, Aitor Arimo 4/4 , Timothey N'Guessan 2/3, Aleix Gomez 1/3, Dika Mem 5/9, Luka Cindric 6/10 , Aron Palmarsson 6/9, Ludovic Fabregas 3/7, Dolenec Jure 1/1, Goncalves Dos Santos 2/2

photo Laurent Fontaine
photo Laurent Fontaine
Réaction Dika Mem
 C'était un gros match,  Paris est une grosse équipe  on a fait vraiment un gros match, on a bien préparé le match mais eux aussi. 35 -32 cela montre toute l'intensité du match, on est content de la victoire.
 On n'a pas paniqué, cela s'est joué sur quelques pertes de balles de leur part et de la nôtre aussi . Il n'y a pas de message, on voulait juste gagner, on l'a fait et on est heureux.  C'est particulier pour moi, au final je n'ai jamais joué au PSG, mais Paris c'est comme chez moi, j'ai grandi ici je connais tout le monde donc pour moi c'est toujours un plaisir de revenir jouer en France. On prend un bel avantage aujourd'hui,  il va falloir continuer après le championnat d'Europe il nous reste encore de gros matchs à venir.
 
 

Par Dorine Fontaine
Pour Hand-Planet 

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 5 Mai 2019 - 16:12 Barcelone décroche son sésame pour Cologne