Menu
handplanet handplanet



Vitry s’habitue à la N3

Rédigé le Mercredi 14 Septembre 2016 à 13:45 | Lu 4401 fois



Hand Planet vous propose aujourd’hui de partir à la découverte du club de Vitry, qui évolue pour la cinquième année consécutive en Nationale 3. Nous allons revenir, en compagnie de Florent Isambert, ancien joueur et responsable de la communication du club, sur le passé de l’ES Vitry Handball, la phase de préparation et les objectifs pour cette saison 2016/2017.
 

Le passé de l’ES Vitry

Le club du Val de Marne a été fondé en 1963 mais il a ensuite été mis en sommeil durant neuf années, de 1974 à 1983. L’équipe fanion masculine a donc recommencé au plus bas niveau départemental puis a gravi les différents échelons pour atteindre la région en 1995 puis la Prénationale directement en 1997. C’est ensuite sous la houlette de Jean-Yves Binello (actuellement entraineur à Villiers-sur-Marne) que les verts et noirs ont réussi l’exploit d’atteindre le niveau national. Vitry a construit sa montée sur un collectif soudé (sur le terrain comme en dehors) avec une force mentale et une défense rugueuse.

Hand Planet : Bonjour Florent, peux-tu revenir avec nous sur cette fameuse montée en N3. Quels souvenirs en gardes-tu ?
Florent Isambert : Un souvenir inoubliable !! J’étais le capitaine de cette équipe à l’époque et cela m’a procuré une immense fierté d’avoir contribué à la montée du Club au niveau National, doux rêve de nombreux anciens. Nous avons d’ailleurs reçu un grand nombre de messages de félicitations d’anciens joueurs, entraîneurs et dirigeants du Club qui partageaient cette joie avec nous. C’était un peu leur montée aussi et l’accomplissement de longues années de travail de la part des dirigeants et bénévoles du Club. Nous étions la plus vieille équipe de Prénationale avec presque 15 saisons à ce niveau mais nous étions souvent barrés pour la montée par une équipe avec un gros projet d’évolution.
Notre groupe de joueurs ainsi que notre entraîneur avons été très marqués par cette saison 2011-2012 pleine de rebondissements et riche en émotions. Nous sommes liés à vie par tous ces moments et nous n’oublierons jamais notre victoire au dernier match sur le parquet du Plessis-Trévise, autre concurrent à la montée cette année-là.
 

La phase de préparation

L’ES Vitry Handball entame donc une cinquième année en Nationale 3 mais le club a connu de nombreux changements à l’intersaison. La phase de reprise et notamment la partie physique a démarré le mardi 16 août pour le collectif sénior masculin. Après quelques séances de ballons, les Vitriots se sont inclinés en amical contre Saint-Mandé (N3).

HP : Florent, peux-tu nous en dire un peu plus sur l’intersaison. Quels sont les changements importants à noter dans l’effectif N3 ?
FI : Il y a eu énormément de changements à l’intersaison concernant le collectif Nationale 3. Déjà, au niveau du staff, notre entraîneur Alan est retourné au niveau qui doit être le sien, c’est-à-dire le niveau professionnel. Il a pris en charge les orientations techniques du Club de Cherbourg tout en étant coach adjoint sur l’équipe de PROD2. Son adjoint Thomas est parti reprendre en main notre équipe réserve au niveau régional. Après de nombreuses recherches, notre choix s’est porté sur Rudy (en provenance de la Prénationale féminine de Vaires sur Marne), accompagné par Salah, un technicien du Club.
Au niveau des joueurs, il y a eu aussi de nombreux changements. Pas moins de 10 joueurs de l’effectif de la saison précédente ont dû arrêter pour diverses raisons. Nous avons donc essayé de pallier à cette vague de départs avec l’apport de nouveaux joueurs et c’est aussi l’occasion de rajeunir l’effectif. Certains jeunes joueurs du Club doivent en profiter pour saisir leur chance et prendre plus de place dans ce collectif. Les joueurs cadres qui sont restés fidèles au Club doivent les y aider.


Les verts et noirs ont ensuite joué le premier match officiel avec le tour préliminaire de la Coupe de France au Plessis-Trévise. Malheureusement pour les hommes de Rudy, ils ont subis une lourde défaite 33-20 alors que l’effectif était amoindri et que les automatismes n’étaient pas présents. Le travail s’est poursuivi le weekend suivant au tournoi des Boutareines, à Villiers-sur-Marne. Vitry a battu deux fois le club recevant (qui évolue en prénationale) d’une longueur mais ils ont montré un visage complètement différent lors des deux rencontres contre Marolles-en-Brie (club évoluant également en N3). Les Vitriots se sont imposés de 11 buts le matin avant que la fatigue et le manque de rotation ne rattrapent le collectif pour une lourde défaite de 12 buts l’après-midi. Le lendemain, le groupe a poursuivi son stage avec un parcours d’orientation et une balade en canoë.

HP : Nous ne reviendrons pas sur la contre-performance en Coupe de France mais que peut-on retenir du tournoi à Villiers ?
FI : Le tournoi de Villiers a été très intéressant pour nous après la claque reçue au Plessis-Trévise en Coupe de France. Il nous a d’abord permis de reprendre de la confiance en remportant des matchs, malgré le retard que nous avons dans notre préparation. Nous avons également un grand besoin de jouer ensemble afin de créer des automatismes entre les joueurs et mettre en place les situations travaillées aux entraînements. Les 4 rencontres disputées sur la journée étaient idéales pour ce cas de figure. Nous avons également pu constater nos nombreuses lacunes actuelles et notamment la faculté de l’équipe à passer du très bon au très mauvais. Nous devons absolument gommer ce défaut et mieux gérer nos temps faibles.

HP : Suite au weekend cohésion, quel est l’état d’esprit du groupe ?
FI : Nous n’avons aucune crainte sur l’état d’esprit du groupe. Ce sont des joueurs très chambreurs et l’ambiance est toujours bonne au sein du vestiaire. Cela a été encore le cas lors de leur week-end de stage et les anecdotes doivent encore être nombreuses. Certains cadres sont là pour rappeler les règles de vie du groupe et les joueurs tireront tous dans le même sens. C’est peut-être justement cet état d’esprit qui pourra faire la différence cette saison lorsque les matchs deviendront compliqués.
 

En route pour la saison 2016/2017

Le club du Val-de-Marne démarre sa saison samedi en recevant les joueurs de Lagny-sur-Marne. Les deux équipes se connaissent bien car elles sont souvent dans la même poule N3 depuis quelques années. Les confrontations directes entre les deux équipes sont souvent serrées et engagées. La phase de préparation terminée, les Vitriots, emmenés par leur capitaine Anthony, tenteront de démarrer leur saison de la meilleure façon.

HP : Quels sont les objectifs de l’ES Vitry pour cette année ?
FI : C’est une saison de transition avec de nombreux changements au sein du collectif. Le Club n’a pas d’autre ambition que le maintien cette saison. Le rajeunissement de l’effectif et les efforts entrepris sur la formation doivent pouvoir nous permettre de voir plus haut dans les saisons futures.

HP : Concernant ce premier match, que pensez-vous de l’opposition contre Lagny, qui est également une équipe qui a connu des changements à l’intersaison ?
FI : Cette équipe a surtout connu des changements importants au niveau de leur staff technique, ils ont notamment changé d’entraîneur. Cependant, je n’ai pas l’impression que leur groupe de joueurs ait connu beaucoup de modifications. C’est sûrement la raison pour laquelle ils ont déjà accumulé les bons résultats en Coupe de France avec une victoire en tour préliminaire contre une équipe de Nationale 2 puis une autre victoire chez une équipe de Nationale 3 au 1er tour. C’est une équipe physique avec une défense solide et nous aurons fort à faire ce samedi. Hasard du calendrier, c’était déjà le même match d’ouverture la saison passée et Vitry s’était imposé, espérons que l’histoire se répète.

HP : On parle souvent de Vitry comme une équipe rugueuse, à la limite de l’acceptable. Que penses-tu de cette image qui colle au club ?
FI : C’est une image qui nous colle un peu à la peau depuis les années 90 et cette réputation est tenace. Nous luttons contre ces stéréotypes et essayons de présenter une autre image de notre Club. Vitry a clairement une identité basée sur l’agressivité défensive et un jeu physique mais il n’y a pas de voyou dans cette équipe. Ce sont simplement des handballeurs qui pratiquent leur passion comme partout ailleurs. Seulement chez nous, une neutralisation défensive propre va autant plaire à notre public qu’un joli kung-fu.
 

Merci Florent pour ta gentillesse et ta disponibilité. Nous vous souhaitons bonne chance pour le match de samedi, qui se déroulera au Palais des Sports Maurice Thorez de Vitry-sur-Seine à 20h45 mais également pour toute cette saison.
 
Damien Polonais pour Hand Planet
 

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 11 Septembre 2017 - 23:02 Le HBCM St Pol s 'est brillamment qualifié

Lundi 11 Septembre 2017 - 18:33 Le Dreux AC passe à la trappe







Facebook