Menu
handplanet handplanet



Vernouillet peut nourrir des regrets

Rédigé le Mardi 10 Octobre 2017 à 11:28 | Lu 247 fois



Pour son retour à Angers, le gardien du COV Chris Nkuingoua a fait souffrir ses anciens partenaires. En vain.
Pour son retour à Angers, le gardien du COV Chris Nkuingoua a fait souffrir ses anciens partenaires. En vain.
Une semaine après s’être incliné à domicile face à Saint-Gratien, le CO Vernouillet a connu un nouvel accroc face à l’autre forte tête du championnat, Angers.

Dominateurs pendant les trois-quarts de la rencontre, les Vernolitains ont laissé échapper la victoire dans les derniers instants de la rencontre, samedi soir, à Angers.

Malgré un Nkuingoua de gala

Rapidement en tête après des réalisations de Kiangebeni et Hamidouche (4-6, 4'), le COV continuait sur sa lancée. S'appuyant sur un Nkuingoua de gala dans le but pour son retour à Jean-Bouin et sur un jeu offensif bien léché, les hommes de Benoît Guillaume viraient logiquement en tête à la pause (16-19).

Mais alors que tout semblait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes pour Torun et ses coéquipiers, Guillaume
Dupin, l'entraîneur noyangevin, sortait son joker en la personne de Quentin Gaillard. Spécialiste de l'exercice des jets de 7 mètres, l'heureux élu en transformait trois en moins de trois minutes permettant ainsi à son équipe de reprendre la direction des opérations
(31-30), pour la première fois depuis… 48 minutes !

Dans un Jean-Bouin en fusion, le money-time devenait tout à coup insoutenable. Revenus à hauteur des Noyangevins
(33-33), les Vernolitains finissaient par craquer quand Gibory, rattrapé par la pression, offrait la balle de match à une défense angevine ravie de l'aubaine. Parfaitement servi sur la relance, Parisini trompait Nkuingoua pour la dixième fois de la soirée et offrait surtout deux buts d'avance à Angers à vingt secondes du buzzer. Au grand dam d'un Benoît Guillaume qui, s'il a vu « du mieux par rapport à la semaine dernière », ne pouvait que « regretter les maladresses dans les moments cruciaux ». Une fébrilité qui a, en tout cas, coûté la victoire samedi soir à un COV qui méritait incontestablement mieux.

LA FICHE

ANGERS (Maine-et-Loire). Angers\Noyant bat CO Vernouillet 35 à 34 (mi-temps : 16-19).

Angers : Salmon (11 arrêts), Rizzi (1) - Gaillard (4 dt 3 pen.), Gautier de Charnace (3), Clusel (4), Fortes (5), Vandelannoote (2), Lusson (3), Galas (2), Parisini (10), Damiens (1).

Vernouillet : Nkuingoua (15 arrêts), Gourville (2) - Bouchenter (1), Ouedraogo (2), Mvumbi (2), Kiangebeni (7 dt 2 pen.), Dimitrov (2), Gibory (1), Geffrard (3), Bernier (1), Hamidouche (2), Marlin (4), Torun (8), Beaumont (1).

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 10 Octobre 2017 - 17:11 RENNES PEUT FAIRE LA FÊTE

Mardi 10 Octobre 2017 - 11:35 US Créteil HB 25 / Lanester HB 30







Facebook