Menu
handplanet handplanet



Ugo Aitsahalia, le clap de fin

Rédigé le Vendredi 19 Mai 2017 à 09:10 | Lu 738 fois



Photo : Stephane Lefèvre
Photo : Stephane Lefèvre
Vendredi, face à Billère, Ugo Aitsahalia disputera sa dernière rencontre avec le LH 87. À 25 ans, ce sera aussi son ultime match professionnel, l’ailier gauche ayant décidé de mettre un terme à sa carrière et de se tourner vers d’autres horizons.
Il fait partie des "historiques" du titre de champion de France de N1 conquis il y a deux ans à Villemomble. Demain, Ugo Aitsahalia va refermer le chapitre de sa carrière professionnelle pour s'orienter vers des études de kiné à Barcelone. Avant le clap de fin, celui qui aura passé quatre ans sous le maillot du LH 87 a remonté une dernière fois le temps.

SON ARRIVÉE À LIMOGES IL Y A QUATRE ANS. _ « Après le centre de formation de Toulouse et une année à Angers en D2, j'ai fait le choix de venir à Limoges. À Angers, je n'avais pas eu beaucoup de temps de jeu, or j'avais besoin de jouer. C'est donc à Limoges que j'ai signé mon premier contrat pro et l'idée était vraiment d'avoir du temps de jeu ».

LE BILAN DE SES ANNÉES AU LH 87. _ « Il est très positif. Je fais partie des cinq, six joueurs qui ont connu le début, les galères des déplacements de N1 jusqu'aux portes des play-offs en Proligue cette année. Je garde de très bons souvenirs. J'ai fait trois années où je jouais une heure par match et je faisais partie des tauliers. Cela m'a apporté en tant qu'handballeur, avec des responsabilités et de la confiance. Après, cette année, j'ai moins joué. Je savais que je serai le n° 2 derrière Miroslav ( Rac) et que j'aurai moins de temps de jeu. Je suis simplement déçu que l'on ne m'ait pas confié une tâche précise cinq ou dix minutes par match dès le début de la saison pour apporter quelque chose à l'équipe. Mais je ne me suis pas démotivé et j'ai réussi à grappiller des minutes lors de la deuxième partie de saison ».

LE TITRE DE CHAMPION DE N1 ET LA MONTÉE EN D2. _ « Je connais de grands joueurs qui n'ont parfois rien gagné. C'est une année dont on se rappellera toujours. Devenir champion, c'est énorme. On avait quasiment tous les meilleurs joueurs à chaque poste et une alchimie parfaite. Personnellement, j'avais beaucoup de responsabilités en défense et j'ai pris beaucoup de plaisir ».

LE MEILLEUR SOUVENIR. _ « Toute cette saison 2014-2015, avec l'apothéose des barrages à Villemomble et ce titre de champion. Tout ce que l'on a fait, on l'a réussi. Même quand on était en retard sur la fin d'un match, on savait que l'un d'entre nous allait faire quelque chose pour gagner. Notre rencontre face à Vernon qui nous donne le titre, où l'on perd 14-10 à la mi-temps et où l'on gagne 25-18 à la fin a été un grand moment. Le titre de champion, c'était l'accomplissement d'une saison aboutie ».

LE DERNIER MATCH VENDREDI FACE À BILLÈRE. _ « Pour moi, cela représente beaucoup car j'arrête avec Limoges et avec ce groupe que j'apprécie beaucoup. Et puis ce sera aussi mon dernier match en tant que joueur professionnel puisque je vais arrêter ma carrière. Je me suis toujours très bien entendu avec tout le monde ici (joueurs, staff, dirigeants, bénévoles, public, partenaires…) et ça me touche de me dire que c'est terminé, et que je ne rejouerai peut-être plus devant autant de monde. C'est la fin d'une histoire ».

SON AVENIR. _ « Je rentre l'an prochain en école de kiné à Barcelone. Aujourd'hui, je ne suis pas motivé pour poursuivre ma carrière professionnelle. Je ne pouvais pas jouer plus haut et je n'avais pas envie de me relancer dans un autre projet ni rejouer en N1. Je préfère déjà penser à ma reconversion. J'ai 25 ans, je préfère le faire maintenant qu'à 30 ou 35 ans. Mais j'arrête sans regrets ni amertume. J'ai eu la chance de connaître beaucoup de choses ».

Xavier Georges

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 23 Septembre 2017 - 13:09 Cruelle défaite pour le GBDH

Vendredi 22 Septembre 2017 - 18:51 JS Cherbourg : Bastien Khermouche out 4 semaines !







Facebook