Menu
handplanet handplanet



Objectif Ligue des champions pour Montpellier

Rédigé le Jeudi 18 Mai 2017 à 15:49 | Lu 45 fois



Jure Dolenec vise encore le titre de meilleur joueur du championnat ce jeudi à Nantes. V. L
Jure Dolenec vise encore le titre de meilleur joueur du championnat ce jeudi à Nantes. V. L
Selon Patrice Canayer, le MHB, 3e, joue gros ce jeudi 18 mai face au “H”, second. 24e journée, Nantes-Montpellier à 20 h 45.

Dix jours avant de se retrouver à l'Accor Hôtels Arena de Paris-Bercy pour la finale de la Coupe de France, Nantes et Montpellier ont rendez-vous ce jeudi pour une mise en bouche qui promet. C'est en tout cas l'engagement pris mercredi matin par Patrice Canayer. “C'est un seizième de finale de Ligue des champions”, plaide le coach héraultais. À trois journées de la fin du championnat, le “H” est assuré, au pire, de terminer au deuxième rang de la D1.

Côté montpelliérain, tout reste encore à faire. Au coude à coude avec Saint-Raphaël (deux points d'avance) pour le dernier strapontin synonyme de Ligue des champions, le MHB ne peut pas se permettre trop d'écarts.
“Les joueurs signent à Montpellier pour gagner des titres et jouer la Ligue des champions. Mais encore faut-il se qualifier, insiste Canayer. Ils se battent depuis neuf mois. Ce serait dommage d'échouer au moment d'atteindre cet objectif.” Il n'y aura donc pas d'impasse ce jeudi soir, quand bien même le groupe est confronté à une nouvelle hécatombe.
Mickaël Guigou souffre toujours des cervicales. Baptiste Bonnefond se bat contre une entorse de la cheville. Et Vincent Gérard ne peut pas grand-chose face à un tendon (du genou) qui tient par un fil. Seul Diego Simonet, sujet à des crampes récurrentes, serait en mesure aujourd'hui de rejouer.

Pas de risques avec les blessés

“Je ne prendrai aucun risque avec ces garçons, prévient l'entraîneur montpelliérain. S'ils ne peuvent pas s'entraîner en début de semaine prochaine, ça me paraît très compliqué, on ne les reverra pas d'ici le 23 juillet, date la reprise de l'entraînement. Je préfère qu'ils soient opérationnels à ce moment-là, plutôt que de les perdre pendant deux mois.”

L'heure de Villeminot

En l'absence de ces joueurs majeurs, l'heure de Killian Villeminot a peut-être sonné. Choyé, préservé et ciselé depuis son arrivée au centre de formation, cet arrière gauche (1,90 m) de 18 ans fait fantasmer tous les techniciens. “On le voit venir depuis un moment, concède Patrice Canayer dans un large sourire. Jusqu'à maintenant, il avait un peu de mal à encaisser les entraînements, ce n'est plus le cas. Il a pris du coffre, s'est métamorphosé, dans sa tête notamment.” Et pour battre Nantes, il faudra un sacré mental !

► Montpellier (le groupe) : Portner, Bellahcene, Fabregas, Zvizej, Caussé, Toumi, Bingo, Anquetil, Truchanovicius, Grébille, Dolenec, Villeminot, Porte, Bos, Simonet, Bonnefond (?).

Notez






Facebook