Menu
handplanet handplanet



N2 | Hervé Martin, bilan d'une saison réussie.

Rédigé le Dimanche 23 Avril 2017 à 11:32 | Lu 4659 fois


Dirigée de main de maître par Hervé Martin et son adjoint Franck Deheunynck, l’équipe d’Hazebrouck a maîtrisé le championnat du début à la fin.
Retour sur une superbe saison avec coach Hervé…


Bonjour Hervé, tout d‘abord toutes nos félicitations pour cette montée. Comment s’est déroulée la saison ?
Bonjour Christophe et merci ! 
La saison s’est déroulée comme l’espère souvent un entraîneur avant chaque début de championnat par des succès !!
Le HBH71 et son président Laurent Olivier ont voulu redonner une dynamique au club cette saison par l’intermédiaire d’un objectif ambitieux, la montée en Nationale 1 des seniors garçons. 
Laurent a mis des actes sur des mots en recrutant 6 nouveaux joueurs venus compléter un effectif de 17 joueurs au total.
L’alchimie entre nouveaux et anciens, jeunesse et expérience, a assez vite fonctionné et nous avons donc pu travailler sereinement autour d’un projet de jeu.
Au fil des matchs, nous avons su tirer la quintessence de cette équipe et avons eu la chance d’atteindre assez vite l’objectif fixé en validant le 8 avril dernier notre billet pour la nationale 1 contre Tremblay.

Quel bilan fais-tu de la saison avec cette montée en N1 ?
Le bilan est plus que positif ! Finir en tête du championnat et valider une montée en N1 à 5 journées de la fin, n’est pas donné à tout le monde.
Après un mauvais départ lors de la première journée de championnat (match nul à Ronchin), le collectif est monté en puissance au fil des entraînements.
Il s’est imprégné du projet de jeu demandé et la qualité technique des joueurs, associés à un état d’esprit irréprochable, a fait le reste…
J’ai vu alors ce groupe se transformer en équipe solidaire et déterminée à réaliser l’objectif commun… Bilan, une seule défaite, 2 nuls pour 15 victoires. Avec une chose qui nous tient à cœur à Franck et moi être la meilleure défense des 6 poules de Nationale 2.
 
Quels seront les objectifs pour l’année prochaine ?
Sans vouloir faire notre Guy Roux de base, je pense qu’obtenir le maintien le plus rapidement possible sera l’un de nos objectifs prioritaires. Après avec ces histoires de play-down et play-off en N1, on verra ou l’on se situera à l’issue de la première phase.
Néanmoins, le club a envie de perdurer dans cette division et l’avantage d’avoir obtenu cette montée assez vite nous permet d’anticiper la saison prochaine dans beaucoup de domaines comme par exemple le recrutement ou la recherche de nouveaux partenaires.

À quel moment de la saison avez-vous commencé à croire à la montée ?
Lorsqu’on a un objectif de montée, il faut tout gagner à domicile et ne pas laisser trop de plumes à l’extérieur notamment chez les équipes dites « plus faibles ». C’est ce que nous avons plutôt bien fait à l’issue des matchs aller qui nous a permis d’être leader et de bien analyser nos adversaires. Sur les matchs retour, nous savions que le mois de mars allait être décisif et que si on passait ce mois sans encombre, nous aurions un bon pied en N1. C’est ce que nous avons également fait avec un 4 sur 4 sur ce mois. Nous avons notamment battu le 3e Nogent suivi d’une victoire à Compiègne qui était 2e à l’époque. Le chemin de la N1 s’est alors ouvert…

Vous avez été en haut du classement toute la saison, quels sont les points forts de l’équipe ?
C’est incontestablement sa solidité défensive. Comme je l’ai dit précédemment nous avons la défense la plus hermétique de la Nationale 2. Les garçons se sont vite investis dans le projet de jeu défensif en essayant de dresser un mur face à nos adversaires pour ensuite se projeter vite vers l’avant. L’autre point fort, c’est sa solidarité et sa détermination notamment dans nos matchs ou nous étions un peu en dedans.
L’équipe n’a jamais baissé les bras et sa complémentarité nous a toujours permis de nous en sortir même dans les moments les plus difficiles.

Justement quels seront les postes à renforcer afin que l’équipe vive une saison tranquille en N1 ?
Je pense qu’il nous faudra un peu plus de puissance physique et athlétique pour exister en Nationale 1. Nous allons donc essayer de recruter dans ce sens sans perdre pour autant nos valeurs mentales et techniques. Nous aurons donc besoin de ce type de joueur en plus notamment pour mettre le danger sur les tirs longues distances et sur le jeu à l’intérieur. 
 
Que manque-t-il à Hazebrouck pour bien figurer en Proligue comme il y a quelques années ?
Un gros budget !! 
Blague mise à part, il est vrai que le nerf de la guerre reste l’argent… Quand je vois maintenant ce qui est demandé niveau cahier des charges pour exister en N1, c’est ce qui était demandé à notre époque pour la D2… C’est pour cela qu’un club comme Hazebrouck, avec ses 22 000 habitants, devra déjà s’installer durablement dans cette division avant de voir plus grand.
Néanmoins, je pense que derrière Dunkerque, nous sommes le club le mieux structuré de la région pour le haut niveau. C’est pour cela que si un jour se présente de voir encore plus haut, tout aura alors été étudié minutieusement pour y parvenir.

Un petit mot pour ton adjoint Franck Deheunynck ?
Avant d’être mon adjoint, il est mon ami. Nous avons joué 16 ans ensemble et avons repris les garçons depuis 4 ans.
On se connaît par cœur, on a la même philosophie de jeu et il suffit d’un simple regard pour se comprendre…
Il amène son expérience et ses conseils aux plus jeunes et arrive à faire passer des messages sérieux à l’aide de son humour dunkerquois !!
On est très complémentaire et fêtons, comme il se doit, les victoires comme à la belle époque !

Quels souvenirs gardes-tu de tes années dunkerquoises ?
Les souvenirs resteront gravés à jamais. C’est le club qui m’a permis pour la première fois de pouvoir évoluer en D1. Nous étions une équipe de copains avec une star Dragan et un entraîneur charismatique Jean-Pierre Lepointe ! J’ai le souvenir d’une équipe jamais résignée avec des valeurs humaines qui nous lient encore aujourd’hui.
Si l’USDK en est là maintenant nous pouvons être fiers d’avoir fait partie des bâtisseurs de ce club avec les premières coupes d’Europe à Dewerdt dans une ambiance extraordinaire. 


Par Chris Corion
Hand-Planet

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 3 Avril 2017 - 13:27 Saint-Malo - Dreux AC : 25-22







Facebook