Menu
handplanet handplanet



Les filles du ROC-ASSJ ont une nouvelle fois beaucoup d’ambitions

Rédigé le Mercredi 7 Septembre 2016 à 18:03 | Lu 1702 fois



Les filles du ROC-ASSJ ont une nouvelle fois beaucoup d’ambitions
Dans la foulée d’une dernière saison pleine et réussie, le ROC-ASSJ repart en Nationale 1 avec la volonté de faire aussi bien. Voire encore mieux.

 
Textes

Elles n'ont pas manqué leur retour. Pour leurs retrouvailles avec le championnat de Nationale 1 l'an passé, les filles du ROC-ASSJ ont été exactes au rendez-vous. Quatrièmes au classement final (2 es ex aequo en terme de points), elles ont répondu au-delà du maintien que leur statut de promu leur imposait. 

Mieux, pour enrubanner une saison pleine d'éclat, les Panthères de feu se sont offert un joli parcours en Coupe de France, conclu avec tous les honneurs en 8 es de finale face à Nice (29-46). 
« Il faudra arriver 
à se surpasser » 

À l'orée de cette nouvelle saison, forcément, on attend autant voire pourquoi pas un peu plus des Saint-Juniaudes. « C'est une saison piège, tempère l'entraîneur Nicolas Paquier. Nous avons bénéficié de l'effet d'équipe surprise l'an passé, ce ne sera plus le cas cette année. On nous classe souvent parmi les favoris dans les pronostics. Mais il faudra être très fort et très concentré, et se rappeler de ce qui nous a manqué l'an passé. Notamment se dire que quand on joue une équipe moins bien classée que nous, ce sera plus dur que face à une formation du haut de tableau. Il faudra arriver à se surpasser ».

Dans sa quête, le ROC-ASSJ pourra s'appuyer sur un effectif aux contours quasiment identiques. « J'avais la volonté de conserver le même groupe car quand il y a une belle cohésion, c'est dommage de tout détruire », souligne Nicolas Paquier qui a préféré également privilégier la formation et l'équipe de N3 plutôt que des joueuses extérieures.
Faire mieux après avoir été 
e ex aequo 

Avec les arrivées d'Aline Varinot et de Hatouma Diarra, le collectif saint-juniaud a toutefois ajouté quelques atouts supplémentaires sur sa base arrière. Et malgré le départ de l'Espagnole Gema Gomez Valero, l'ensemble forme un effectif solide et intéressant. « C'est un groupe qui a un jeu assez diversifié et qui est capable de s'adapter et d'appuyer sur les points faibles de l'adversaire, analyse Nicolas Paquier. Après, ses qualités sont aussi cette cohésion et cette joie de vivre. C'est une vraie force, qui permet aux filles de se soutenir et de se transcender. Mais elles sont aussi tellement joyeuses qu'elles sont capables de se disperser, notamment quand l'affiche est moins belle ».

La régularité devra donc être érigée en valeur sûre pour des Panthères de feu disposées à griffer dans les sommets du championnat. « L'objectif est de faire mieux que l'an passé, souligne Nicolas Paquier. Quand on est sportif, l'idée est de toujours progresser. On sait que ce sera plus dur, mais c'est là qu'il faudra être plus concentré ». Faire mieux que l'an passé, c'est-à-dire ? « Si l'on considère que l'on a terminé 4 e la saison dernière, cela veut dire finir sur le podium. Si l'on considère que l'on a terminé 2 es ex aequo, c'est faire encore mieux », relève le technicien saint-juniaud. Et que faut-il considérer ? « Moi, je considère que l'on a été 2 e ex aequo, lance Nicolas Paquier. Et on acceptera les conséquences si l'on parvient à faire mieux ». Aux Gantières de jouer… 

roc-assj 2016-2017

Arrivées : H. Diarra (Cognac, promu en N2), A. Varinot (Chambray, promu en LFH). 

Départs : G. Gomez Valero (Espagne), M. Pelmoine (?). 

LE GROUPE

 

Gardiennes de buts : Anne-Laure Berland (27 ans, 1,70 m), Alba Guilabert Segura (25 ans, 1,78 m). 

Ailières gauches : Dilyana Kostova (31 ans, 1,71 m), Chloé Faure (24 ans, 1,66 m), Morgane Lormand (23 ans, 1,62 m). 
Ailières droites : Audrey Faure (24 ans, 1,65 m), Marija Mugosa (21 ans, 1,71 m) 

Arrière gauches : Mathilde Vernet (22 ans, 1,72 m), Fanny Carboni (24 ans, 1,77 m), 

Arrière droites : Chantal Okomba (36 ans, 1,64 m), Aline Varinot (26 ans, 1,79 m). 

Pivots : Pauline Granet (28 ans, 1,69 m), Elodie Latour (31 ans, 1,69 m). 

Demi-centres : Nikolina Lutovac (30 ans, 1,68 m), Hatouma Diarra (27 ans, 1,63 m) 

Entraîneur : Nicolas Paquier. 


 

Xavier Georges
 


Notez

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 2 Octobre 2016 - 23:07 Montargis battu par Nantes HB (2) [32-35]







Facebook