Menu
handplanet handplanet



Le Derby pour l’ESBF

Rédigé le Dimanche 12 Février 2017 à 21:28 | Lu 591 fois


Les handballeuses bisontines ont répondu présentes dans le Derby les opposants aux voisines dijonnaises. Dans un palais des sports pleins comme un neuf, l’ESBF n’a pas tremblé pour venir à bout du CDB (32-26). A noté que lors de cette journée le palais des sports qui se nommera désormais Ghani Yalouz.


Photo AH Roth
Photo AH Roth
C’est pourtant Derouin qui lançait les hostilités en ouvrant la marque pour Dijon (0-1, 1e). Les Bisontines n’ont pas laissé traîner les choses et sont vite rentrer dans leur match. Sur un 3-0 orchestrait par Dazet, Manaut et Kolczynski l’ESBF prenait la tête (4-2, 5’29). Un doublé de Manaut laissait entrevoir de belles choses pour Besançon (6-3, 7’45). Une avance pas encore suffisante pour la capitale comtoise puisque la capitale des ducs de Bourgogne revenait dans la partie après les réalisations de Skolkova et Derouin (6-5, 10’22). Ce retour dijonnais n’inquiétait pas plus que ça les Bisontines qui repartaient dans la bataille. Une nouvelle accélération des locales, avec les buts de Brame, Zazai et Dupuis, permettait de reprendre un peu d’air sur les visiteuses (15-9, 24’41). L’avance devenait bien confortable pour l’ESBF lors du retour aux vestiaires (16-11 MT).

Les rouges n’ont pas lâchées

Photo AH Roth
Photo AH Roth
Lors de la reprise, l’ESBF ne lâchait pas sa proie et continuer d’avancer. Le trio Lévêque, Nunez et Frécon se mettaient en évidence en offrant sept longueurs d’avance (19-12, 34’51). On ne voyait pas comment Dijon allait pouvoir s’en sortir tant Besançon faisait preuve de maitrise et semblait bien en place. Lévêque faisait parler son bras (21-14, 39’46). Malgré un 3-0 encaissait dans les cinq dernières minutes de la partie l’ESBF voyait le CDB revenir à quatre petites unités après les réalisations de Kpodar et Frey (29-25, 55e). Sans conséquence pour Besançon puisque Dupuis et Dazet concluaient le match (32-26). 

​Une belle victoire qui place provisoirement les joueuses du duo Tervel-Delerce en pole position de la LFH.

 

Réaction de Raphaëlle Tervel (Coach ESBF)  : « Que demander de plus, c’est juste génial. C’est vrai que l’ambiance était top. Le fait de voir la moitié du palais tout rouge, c’est aussi vraiment un beau signal. Et peut-être qu’un jour, on arrivera a rempli ce palais complètement de rouge. Mais c’est vrai que ça fait vraiment plaisir. C’est des points qui étaient vraiment importants face à un concurrent direct. Là, on prend quatre points d’avances sur Dijon. Ça c’est bien, ça va nous maintenir dans la tête du championnat. »
 
HP : Une coupe de France à Metz…
RT : « Oui après voilà, on n’a pas de chance. Le pas de chance continue. Oui voilà, comme on dit ça sera un match où on n'aura absolument rien à perdre. C’est un match sec ou tout peut arriver et sur la coupe il y a toujours des surprises. On ira sans pression et puis on verra bien. »
 
Anne-Hélène Roth,
Pour Hand Planet.
Photo AH Roth
Photo AH Roth

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Juin 2017 - 23:29 Du mouvement au CDB au poste de pivot







Facebook