Menu
handplanet handplanet



La belle sortie de Thierry Omeyer et Daniel Narcisse

Rédigé le Mardi 9 Mai 2017 à 14:16 | Lu 734 fois


Pour leur dernier match en Bleu, les deux monuments du hand français ont largement contribué à la victoire sur la Norvège (28-24), samedi, en qualifications pour l’Euro 2018.


Un clapping de fin pour clore deux magnifiques carrières en Bleu. Tels deux vieux grognards devant leurs troupes, Daniel Narcisse (37 ans) et Thierry Omeyer (40 ans) ont lancé un applaudissement collectif très émouvant samedi soir à Clermont-Ferrand. Mains en l’air, devant les 5 000 spectateurs, joueurs et public ont communié un long moment, sachant que désormais rien ne sera plus comme avant. Portés en triomphe par leurs coéquipiers, les deux monuments du handball français ont réussi une sortie à la hauteur de leur immense carrière internationale en prenant une part importante dans la victoire des Bleus sur la Norvège (28-24) dans le cadre des qualifications pour l’Euro 2018.

« Montrer des valeurs d’abnégation et de courage »

À force de les voir briller sur les parquets depuis tant d’années, on s’était presque convaincu que cela durerait éternellement. Mais les deux compères du PSG, et précédemment de Kiel (Allemagne), ont décidé eux-mêmes du moment où il leur faudrait quitter la scène, plutôt que de se voir, un jour, poussés vers la sortie (lire notre édition du 22 mars). Partir au sommet n’est pas donné à tous les athlètes. C’est pourtant ce que le Réunionnais et l’Alsacien ont réussi. Sacrés une dernière fois champions du monde à Paris-Bercy en janvier dernier face à la Norvège, Daniel Narcisse et Thierry Omeyer s’en vont avec le sentiment du devoir accompli.

Trois jours après la défaite surprise à Oslo face à ces mêmes Norvégiens (35-30), le demi-centre et le gardien ont réalisé chacun une très belle performance pour leurs 311e et 358e sélections respectives. Dans un match compliqué, celui que ses coéquipiers surnomment Toumout a terminé meilleur buteur avec 8 réalisations tandis que Titi a encore joué pleinement son rôle de rempart en réalisant la bagatelle de 20 arrêts, dont 10 sur 21 tirs en première période. « Daniel a été énorme… On avait envie de faire une belle sortie mais aussi de montrer des valeurs d’abnégation et de courage », a souligné Omeyer. « Finir comme cela avec la famille et les amis autour de nous, le public et puis la victoire, c’est bien », savourait Narcisse de son côté.

Le PSG vers une première victoire en Ligue des champions

Ces deux inséparables, qui partageaient la même chambre en équipe de France, n’auront pas réussi à terminer avec une qualification en poche pour le prochain Euro mais auront permis à la France d’effectuer un grand pas dans cette direction (une victoire en juin face à la Belgique ou la Lituanie suffira). Reste deux palmarès éloquents. Dix titres pour Omeyer, joueur le plus titré de l’histoire : deux médailles d’or aux jeux Olympiques, trois à l’Euro et cinq au Mondial. En 2010, la Fédération internationale lui décerne même le titre de meilleur gardien de tous les temps. Absent du Mondial 2011 (blessure au genou), Narcisse (943 buts chez les Bleus) ne compte, lui, « que » neuf trophées (JO 2008 et 2012, Euro 2006, 2010 et 2014, Mondial 2001, 2009, 2015 et 2017).

Sous contrat avec le club de la capitale jusqu’en 2018, les deux joueurs aux palmarès au moins aussi impressionnants en clubs, espèrent mener désormais le Paris-Saint-Germain vers une première victoire en Ligue des champions cette saison, dans la finale à quatre début juin à Cologne. Ce serait alors la cinquième et la troisième fois respectivement qu’Omeyer et Narcisse soulèveraient le plus prestigieux trophée continental.




Notez

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 5 Juillet 2017 - 10:53 Vers une Euroligue du handball ?







Facebook