Menu
handplanet handplanet



LE SMV L’EMPORTE À NICE 25-23.

Rédigé le Dimanche 9 Avril 2017 à 18:16 | Lu 320 fois



On aurai également pu titrer ; Quand la défense va, tout va. C’est en effet un SMV « taille patron » qui s’est imposé dans les Alpes Maritimes et à l’issue de cette rencontre, staff et joueurs ont eu une pensée commune, dédier cette rencontre à R. Vital, absent pour de long mois.

Après avoir mené lors des 5 premières minutes, les Niçois auront été mis sous l’éteignoir par une équipe visiteuse conquérante, encaissant un 7-0 en exactement 7 minutes. Le ton était donné il allait falloir être fort pour mettre à mal cette défense Normande bien regroupée autour d’un F. Garcia des grands jours. La marque n’évoluait pas beaucoup, mais les hommes de B. Pavoni maintenaient la pression (5-8, 20ème), puis 7-11 à la 27ème minute une seule question pour les quelques supporters présents ; Allaient-ils tenir ? Le collectif tenait bon et le SMV regagnait les vestiaires avec une avance de 4 buts (8-12).

Il était dit que rien n’allait être facile pour les partenaires de P. Marrochi, puisque Nice revenait à la marque (12-13, 35ème), pour enfin passer devant (15-14, 40ème). Compte tenu de l’armada Niçoise, le pire était alors redouté pour les « Rouges et Bleus ». Mais s’appuyant sur une défense de fer, le SMV repartait de plus belle, (16-18, 45ème). B. Pavoni était passé par là, posant un temps mort au bon moment et ayant les mots justes pour motiver ses troupes. Dès lors les co-équipiers de V. Indjic n’allaient plus êtres rejoint, s’imposant 25-23 au coup de sifflet final. Une belle opération pour le SMV qui reprend le leadership au bénéfice du goal-average particulier ! Mais, ce n’est qu’une bonne étape pour la montée, nous n’en sommes qu’à la moitié des play-offs . B. Pavoni restait lui toujours aussi lucide malgré cette probante victoire contre le leader : « Je suis fier de mon équipe, Je ne voulais surtout pas que l’on s’apitoye sur notre sort avec les blessures de Raphael et de Jotham ce qui est malheureux pour eux, j’ avais dit aux joueurs que l’on était quand même capable de venir s’imposer à Nice. C’est vrai la victoire est belle, mais il ne faut pas encore s’emballer tout de suite, car la route est longue avec encore au prochain match un déplacement difficile à Vernouillet, un match qui demandera également un investissement sérieux, nous ne sommes qu’à la moitié des Play-offs et nous allons vite nous remettre au boulot. «

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 13 Août 2017 - 20:31 Que devient François Woum Woum...







Facebook