Menu
handplanet handplanet



GRENOBLE : L’OEIL DU COACH

Rédigé le Mardi 8 Août 2017 à 16:26 | Lu 1064 fois



Quelques jours après la reprise du groupe, le coach Benkahla a pris le temps de nous répondre : saison précédente, recrutement, préparation… Vous saurez tout sur les dossiers importants de cet été.

Avant tout, est-ce que tu pourrais faire un point sur la saison qui vient de s’écouler ? Finir 3ème est ce que c’est une bonne chose ou est-ce que, finalement, c’est une déception d’être aussi proche de la montée ?

« C’est sûr que si on avait pu prendre les deux premières places on l’aurait fait mais bon, pour moi ça reste un bilan très positif, que ce soit en matière de résultats, de progression des joueurs, d’expériences emmagasinées, ça a été beaucoup de positif. Après c’est sûr que comme tout le monde on est un peu déçus parce qu’on est des compétiteurs, mais dans l’ensemble on ne peut être que satisfait d’une saison comme ça. »

Quelles sont les ambitions à avoir pour cette nouvelle saison ? La montée est toujours l’objectif principal ?
« Oui, on va quand même dire qu’il y a deux étapes. Il y en a une première importante qui va être de se qualifier (en Play-offs). L’an dernier ça a été compliqué il ne faut pas l’oublier, malgré un effectif qui s’était étoffé, nous avions réussi dans la difficulté. Voilà, le premier objectif il va être là, en plus de ça on tombe dans une poule que l’on ne connait pas donc l’entrée en matière va être importante, il va falloir être concentrés au départ sur cet objectif. Après, dans un deuxième temps, il faudra être dans la continuité du projet qui va être d’inscrire le club à haut niveau, au plus haut niveau possible. »

Est-ce que tu peux nous faire un point sur le groupe ? 5 arrivées, 5 départs, l’effectif a changé. Peux-tu nous expliquer comment vous avez défini les joueurs à faire venir ? Est-ce que selon toi l’effectif de cette saison est mieux armé pour jouer la montée ?
« Déjà, nous avons fait les choix dans l’optique d’être dans la continuité du projet, avec des joueurs qui sont partis, certains que nous avons préféré ne pas conserver, mais amener plutôt des joueurs qui vont nous permettre de passer un palier, des joueurs qui ont une expérience aussi du niveau au-dessus, qui vont avoir plus d’expérience aussi d’un point de vue défensif, et des profils qui vont être assez complets. Après, évidemment l’objectif ça va être que la mayonnaise prenne, et qu’ils apportent un plus, en matière offensive notamment, où nous avons pris des joueurs qui vont vraiment apporter d’autres choses par rapport à l’année dernière. Et puis, nous souhaitons qu’ils apportent, au-delà de leurs qualités sportives, des choses qu’ils ont acquis lors de leurs expériences précédentes. Ce qui fait la différence dans un effectif c’est l’expérience, chaque groupe présente des qualités différentes. L’année dernière, on avait des joueurs qui n’avaient jamais connu ce niveau, ils ont du s’y faire et ils l’ont bien fait. II a fallu rentrer dans le sujet rapidement, c’est ce qu’ils ont fait, après, on ne peut pas dire qu’il y ait manqué une chose spécialement pour monter, c’était un tout. C’est pour ça que, par ce recrutement, nous avons tenté d’élever le niveau par rapport à ce qu’il y avait. »

Le groupe a repris la semaine dernière (26 Juillet), comment se sont passés ces premiers jours de préparation ? Est-ce que les joueurs sont déjà en forme ?
« Tout le monde joue le jeu, tout le monde se bat, chacun arrive avec un niveau différent. Ceux qui avaient moins l’habitude d’une prépa comme ce qu’on peut faire, où c’est relativement engagé, tirent un peu la langue au début, mais au fur et à mesure, ça va rentrer dans l’ordre. Les petits bobos vont commencer à apparaitre, mais dans l’ensemble tout le monde est concerné. Il faut qu’ils s’adaptent, qu’ils s’intègrent au projet existant et de toute façon, s’ils sont là, ce n’est pas par hasard, ça a été un choix fait avec les dirigeants, un choix qui a été réfléchi. »

Est-ce que tu peux nous donner plus de détails sur ce qui est prévu pour cette préparation ? Il y a plusieurs matchs amicaux de prévus avec des équipes de niveaux différents? Quels objectifs tu recherches avec ces matchs ?
« C’est un mois d’Août où il y a beaucoup d’intensité, beaucoup de fatigue, c’est dur. Les organismes sont très engagés. L’objectif des premiers matchs, ça va être pour les joueurs de commencer à rentrer en matière, à créer quelques automatismes. Il faudra installer progressivement notre défense, en particulier avec les nouveaux joueurs. Au fur et à mesure nous allons essayer des choses, nous avons des profils que nous n’avions pas l’an dernier, que ce soit en défense ou en attaque. Au-delà des résultats, l’important c’est vraiment que les joueurs apprennent à se trouver, il y a des affinités qui vont exister entre certains et pas entre d’autres, mais il va falloir qu’il y ait une certaine harmonie, aussi bien en attaque qu’en défense. Le but de ces matchs, c’est vraiment d’entrer en matière et de monter en régime avec le temps. Nous avons un effectif où tout le monde doit jouer, c’est mon objectif aussi, que tout le monde puisse s’exprimer, tout le monde puisse commencer à développer son potentiel, même si ce n’est pas en un mois qu’on fait des miracles, mais qu’ils montrent un petit peu ce qu’ils sont capables de faire, ce qu’ils vont pouvoir proposer avec le temps. »

Cette année l’équipe se retrouve dans la poule Est avec des équipes que l’on a pas forcement eu l’habitude de jouer jusqu’à présent, qu’est-ce que tu penses de la poule ? Est-ce qu’il y a des équipes que tu crains plus que d’autres ?
« Déjà je pense que ce sera une poule plus forte que celle du Sud, dans le sens où il y a dans la poule du Sud des équipes qui montent et qui sont en construction, comme St Etienne qui était l’an dernier en bas de classement, Montélimar qui est dans une situation compliquée, une équipe comme Villefranche avec un effectif en construction et pour le moment qui ne sont pas complets. Cette année la poule de l’Est sera selon moi plus physique, peut être avec un profil un peu moins… vivace que ce qu’on peut trouver dans le Sud. On va retrouver des équipes comme Semur qui était en Play-offs, ou Belfort qui a fini au pied des Play-offs, Epinal aussi. C’est peut-être plus homogène que la poule du Sud où il y avait 3 équipes en haut de classement et derrière il y avait un autre bloc. Après, moi je n’ai peur d’aucune équipe, mais ce qui m’intéresse c’est nous. A nous d’être présents, à la hauteur de ce qu’on vaut. Il faut qu’on rentre dans cette poule avec beaucoup d’humilité, mais surtout beaucoup d’envie et beaucoup de rage pour arracher la qualification. »

Enfin, est-ce que tu as un message à ajouter ou à faire passer aux personnes qui nous lisent ?
« Oui, je veux les remercier, les remercier de leur présence dans ce qui anime le projet, les remercier de leur soutien, parce qu’une équipe se forme avec ce qu’il y a autour. On parle souvent de 8ème homme, mais pour moi c’est bien plus, parce que c’est vraiment un élément primordial dans la réussite d’un projet. Qu’ils continuent à soutenir cette équipe, parce que c’est une équipe qui ne triche pas, qui donne tout, qui aime son public et qui aime donner et puis voilà. Qu’ils soient encore plus présents cette année, et qu’ils continuent à nous soutenir et nous ferons tout pour être à la hauteur, et proposer un beau spectacle cette année. »

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 13 Août 2017 - 20:31 Que devient François Woum Woum...







Facebook