Menu
handplanet handplanet



Combien gagnent les handballeurs français ?

Rédigé le Samedi 4 Février 2017 à 10:00 | Lu 9514 fois



Depuis dimanche et leur sixième titre, les handballeurs français ont beau être les maîtres du temps, ils ne sont pas encore tous des rois du pétrole. Certes, ils ne sont pas vraiment à plaindre et loin de nous l’idée de l’écrire, mais par rapport à leurs voisins footballeurs et basketteurs (de NBA surtout), c’est un peu le jour et la nuit…

Moins qu’au foot

Par exemple, lors de l’Euro 2016, les Bleus (les footballeurs) avaient empoché 250 000 € pour… une place en finale. Dimanche, en l’emportant en finale face aux Norvégiens, les Experts se sont offert une prime de 70 000 €. Pas mal, évidemment, mais plus de trois fois moins, alors qu’eux ont gagné, et à domicile, aussi. Petite précaution d’usage : ce chiffre de 70 000 euros n’a toutefois jamais été confirmé par la Fédération française de handball, et certains évoqueraient plutôt une prime entre 70 000 et 100 000 €.

Karabatic et les autres

Quid des salaires en club ? Si l’on résume, pour les internationaux français, il y a ceux du PSG (propriété des Qataris de QSI) et les autres… Et deuzio, il y a Nikola Karabatic, et les autres. Car le leader des Bleus, revenu de Barcelone en 2015, touche 90 000 € brut par mois, l’un des deux plus gros salaires de France avec son coéquipier danois Mikkel Hansen. À côté, les autres français du club de la capitale sont aussi mieux lotis que les autres, mais leur palmarès est souvent plus copieux aussi. Ainsi, Thierry Omeyer, Daniel Narcisse ou Luc Abalo, trois cadres de l’équipe de France, toucheraient environ 50 000 € brut par mois. Bien sûr, chaque joueur majeur dispose généralement de revenus publicitaires… Karabatic, Omeyer et Narcisse ont par exemple tourné une pub pour Renault. Cela rapporte, forcément.

Entre 4 et 5 000 € par mois

Le reste de l’équipe, lui, perçoit nettement moins. Pourquoi ? Car les joueurs ne jouent pas tous à Paris, tout simplement. Ainsi, Montpellier, le deuxième club français en terme de potentiel financier, ne paie pas ses joueurs autant. Mickaël Guigou, figure emblématique du club héraultais, aurait donc un salaire entre 15 000 et 20 000 €.

(Photo : AFP) 

 

Et les jeunes Bleus, alors ? Ils se situent entre 5 000 et 10 000 €, plus proches des 10 000 €. Un niveau de rémunération qui dénote avec les jeunes handballeurs professionnels non-internationaux. Pour la majorité d’entre eux, leur rémunération ne dépasse pas les 2 000 - 3 000 € (le salaire minimum pour un contrat pro est fixé à 1 350 € net en élite). D’ailleurs, le revenu moyen d’un handballeur pro, aujourd’hui en LNH en France, est de l’ordre de 4 000 - 5 000 € par mois. À titre de comparaison, en football, un joueur pro qui signe son premier contrat en National (3edivision de football) après avoir été stagiaire trois ans perçoit au minimum 6 720 € la première année… Les handballeurs y sont encore loin, donc, même si les « anciens » se souviennent qu’en 2001, pour le titre de champion du monde à Bercy, seul un ou deux joueurs devaient dépasser l’équivalent des 10 000 €.


Notez

Dans la même rubrique :
< >






Facebook