Message d'erreur

Notice: Undefined variable: _POST in include_once() (line 1 of /var/www/clients/client1/web1/web/sites/default/settings.php).

A la une

Voir tout

L'édito de Nicolas Cochery

Dunkerque : Le titre dans le Nord

L'histoire des sports co rime souvent avec euro, le nombre de zéros dépendant évidemment du sport concerné.

Cette logique est tellement implacable que beaucoup d'émissions sportives ou de talk-shows traitent de nos jours, plus d'oseille que de sport, à moins que les deux ne soient devenus indissociables. Personne ne peut l' ignorer et mon propos n'est pas d'intenter un procès en...

Voir tout

TOP VIDEO Retour sur J6 de Pro D2 avec ERICK MATHÉ

   mes coups de cœur VIDEO du week-end: Beaucoup de continuité dans cette action collective de Dijon  La passe au pivot de Dieme (Cherbourg) Le tir sur le buzzer de Lamy (Massy) La roucoulette de Pitre (Valence) La relance Kung-fu de Mahieux (Pontault) sur Copitet (Pontault) Le double arrêt de Mahieux (Pontault)  Les enseignements de cette journée en 5 points : 1:Parmi les équipes qui étaient supposées jouer le maintien : Strasbourg, Angers, Besançon, Valence et Pontault…Valence s’enlise et donne l’impression de jouer sans âme. Strasbourg baisse en combativité depuis deux matchs et sans cet élément là, Strasbourg, plus qu’un autre peut être, peut vite être en danger. Angers et Pontault, même s’ils ont perdu ce week-end (face à deux ténors de la division : Mulhouse et Ivry), ces deux équipes ont affiché un visage séduisant. Pontault s’appuie sur ses jeunes (Tchitombi et Copitet) et ses cadres (Moreno et Jallamion) toujours aussi valeureux. Besançon enchaîne avec sa 3ème victoire de suite autour de Komnenovic et Claire mais aussi grâce à l’émergence de ses jeunes pousses (Hugard, Gros et Mathey). Les jeunes à l’honneur :que ça soit à Pontault ou à Besançon, leur entraîneur n’hésite pas à leur donner des responsabilités et ça marche… 2 :On avait promis du spectacle pour ce Chartres-Nancy opposant deux des meilleurs attaques de Pro D2 ; ça été le cas avec un festival de buts: victoire de Chartres 36-30. 3 :Chartres et Ivry, les deux grands favoris à la montée reste toujours invaincus.Ils concèdent tous les deux un match nul…face à Billère !Et dans ce duel à distance, on se dirige vers une confrontation de la meilleure attaque (Chartres) face à la meilleure défense (Ivry). 4 :L’affiche de la journée était celle entre Cherbourg et Dijon.Même si Dijon perd, ce qui ne fait pas leur affaire, c’est un tout nouveau et prometteur Dijon qui a affronté Cherbourg. Les actions collectives ce sont enchaînées (voir vidéos).Il est dommage que trop de pertes de balle soientt venues entacher cette belle affiche.Dijon avait bien défendu dans un premier temps autour du pivot Youf Pinsault et les arrières de Dijon ne se privaient pas d’inscrire des buts longues distances…réaction de Cherbourg immédiate qui changea sa défense pour s’étager davantage. Cherbourg : Izevic (gardien) dépendant…mais pas que !Mené de 4 buts à la mi temps, c’est un Izevic vexé par sa première mi temps qui revient en multipliant les arrêts. Mais Cherbourg sonne la révolte, également, par Moreau qui score par 3 fois dès la reprise de la mi temps. Mannebard prendra le relais pour crucifier Dijon en fin de match.  5 :Massy n’a perdu qu’un match depuis le début du championnat (face à Billère) mais sans faire injure à ses adversaires, les autres équipes étaient prédestinées à jouer le maintien cette saison (Cf. point 1 de cette rubrique). Massy sera donc évalué réellement à partir du week-end prochain en commençant par un déplacement à Nancy avant de recevoir Dijon.
A la une: 
Oui
Article de club: 
Non

ERICK MATHÉ l’avant-match Pro D2 J6

Une journée plus « calme » : Une journée comportant moins de grandes affiches que la semaine passée. Mais méfiance, la Pro D2 revêt toujours son lot de surprise !!!Chartres, entre autre, ne souhaite pas faire partie de ces surprises face à Nancy. Ils vont pouvoir se jauger davantage car hormis Billère (match nul), Chartres n’a pas eu de gros test en 5 journées. Les deux affiches qui ont attiré mon attention :  Cherbourg-Dijon Dijon est relativement décevant depuis l’entame du championnat. Ils ont du mal à trouver la bonne carburation.De fait, l’équipe bourguignonne est ainsi passée d’un statut de favori à l’accession à la LNH à un prétendant aux play-offs (la nuance est faible mais réelle).Ce changement de statut va peut être libérer cette équipe en manque de confiance…. sauf que Cherbourg est intraitable à domicile.Est-ce que les joueurs de la base avant de Dijon, qu’il s’agisse de Chardon (de retour de blessure), Loupadière, Rac, Rondel ou Poletti vont ils réussir à transpercer Izevic ? Car, en effet, le gardien de Cherbourg excelle sur les tirs de près.La clé du match :L’évidence paraît être Izevic, mais va-t-il effacer sa relative baisse de performance du week-end dernier ?Le facteur x :Si Dijon joue à l’unisson, c’est une équipe à fort potentiel qui peut enfin se révéler. Besançon-Valence Besançon, hormis un match non abouti face à Angers fait un parcours parfait…du moins s’il confirme face à Valence ! Une série de 3 victoires pourrait se profiler mais attention à la bête blessée. Certes Valence n’a pas connu les joies de la victoire lors de la saison 2014-2015 et déçoit par rapport à la très bonne impression qu’ils avaient laissé l’an passé mais le déclic peut arriver à tout moment.Qui va empocher la victoire ?L’équipe en pleine confiance, qui exploite au mieux son potentiel : Besançon ?OuL’équipe blessée qui est affamée à l’idée de décrocher sa première victoire : Valence ? La clé du match :La capacité à Besançon de replonger Valence dans ses doutes et donc de les faire déjouer.Le facteur x :Fritsch et Roby, les arrières gauches de Valence doivent peser davantage pour espérer voir Valence l’emporter.   Le match dans le match : Stojinovic (Dijon) et Izevic (Cherbourg)Les deux anciens portiers de LNH sont certainement les points forts des deux formations. Leur prestation rassure et dynamise le reste de leur équipe. Les attaques de Chartres-Nancy :Deux des meilleures attaques du championnat s’affrontent. Le spectacle risque d’être au rendez vous à la Halle des sports J. Cochet. Les défenses de Ivry-Pontault :La meilleure défense (Ivry) face à la moins bonne défense (Pontault). Le grand écart est criant, Ivry sait sur quoi s’appuyer, Pontault sait ce qu’il a à améliorer.    Bon match à tous…J-21…plus que 21 journées avant…les playoffs !!!   
A la une: 
Oui
Article de club: 
Non

TOP Vidéo et Retour sur J5 de Pro D2 avec ERICK MATHÉ

-       mes coups de cœur VIDEO du week-end: Les pivots sont mis à l’honneur ce week-end : Belle inspiration pour cette passe de Zirn (ailier droit Ivry) à Mabire (ailier gauche Ivry n°11) entré en 2ème pivot. Beau timing sur ce croisé entre l’arrière (Ighirri Mulhouse n°9) et le pivot (Jeauneau Mulhouse n°56) vitesse de course et de passe sur cette montée de balle d’Ivry Les arrêts de Perisic (Massy) et le grand écart de Ciobanu (Mulhuse).   -       décryptage VIDEO du week-end:  J’avais annoncé lors de la 1ère journée qu’une séquence de Nancy avait attiré mon attention. J’ai attendu la 5ème journée pour la dévoiler.Il s’agit d’une entrée d’ailier en plaçant le pivot extérieur (entre les défenseurs n°1 et n°2). On peut observer cet enclenchement dans quasiment toutes les équipes maintenant. Nancy en propose une variante. .Lors de la rentrée, en second pivot, de l’ailier (Ducreux ; Nancy), le défenseur extérieur monte en strict sur l’arrière (ce qui est souvent la parade des défenses lorsque cela se produit). Observez, au moment où le pivot reçoit le ballon, l’espace extérieur libre est relativement important.  .La défense de Cherbourg se tasse donc vers l’intérieur et Nancy va chercher à exploiter l’extérieur. C’est pour cette raison que Ducreux retourne à son poste. .Kratovic (demi-centre ; Nancy) utilise le bloc de son pivot pour gagner un avantage numérique et ainsi retrouver Ducreux seul sur son aile, qui se charge d’inscrire un but.  Handplanet : Quel match t’a marqué ?Erick Mathé : Le match Billère-Ivry a tenu toutes ses promesses. Tous les ingrédients étaient présents : suspense, combat, intimidation, beaux gestes… On se croyait déjà dans un match à enjeu type play-offs.Billère jouait avec moins de rythme en montée de balle qu’à l’accoutumé, se concentrant davantage sur son jeu placé en attaque et sur sa défense. Les premières contre-attaques de Billère n’arrivèrent qu’à la 17ème et 21ème  par Zerbib et Verdier.Ce qui permit à Billère de mener largement les débats 12 à 6. Ivry avait déjà connu pareille aventure à Mulhouse. Sont-ils des « diesels » ?Toujours est-il qu’ils reviennent dans la partie au fur et à mesure.Dans l’intensité de cette rencontre, un match dans le match eu lieu entre Tabarand (gardien de Billère) et Kollé (arrière d’Ivry). Ils se sont toisés, provoqués durant toute la rencontre. Tabarand dominait ce duel mais le jeune ivryen n’a pas baissé les yeux. Il a ainsi contribué à ce que son équipe revienne dans la partie, inscrivant même le but égalisateur en fin de rencontre.A moins que le match dans le match eut été entre Campos et le même Kollé, tant les deux arrières ont porté les espoirs de leur équipe en fin de match. Tous les deux ont été en relatif échec en ce début de match mais ils ont frisé l’exceptionnel, enfin, dans le dernier ¼ d’heure.Ce match se clôture donc sur un nul. Les Billèrois peuvent nourrir des regrets mais il ne faut pas oublier qu’ils jouent sans Palma, Crépain et…Quérin qui s’est blessé au ¼ d’heure de jeu. HB : Quelles équipes ont retenu ton attention ?EM :Le sérieux et la maîtrise de Besançon dans ce match de grande importance face à Pontault. Besançon ne reproduit pas les erreurs commises à Angers et grandit en enchaînant après son exploit face à Billère.Massy a surnagé à Valence en s’appuyant sur Sarr qui surfe sur son match face à Pontault le week-end dernier et avec un Perisic (gardien Massy) des grands soirs. L’enchaînement défense-montée de balle de Massy a fait très mal à Valence.Mulhouse impressionne face à Dijon… Il montre un visage identique à celui affiché en 1ère mi temps face à Ivry ; sauf que cette fois il maintient le rythme. Il faut dire que l’adversaire du jour, même s’il fait partie des favoris, est décevant. Les Dijonnais jouent arrêtés en attaque et ne s’en remettent qu’à des actions individuelles. Leur cohésion défensive s’évapore au fur et à mesure du match ; il faut dire qu’Ighirri (Mulhouse) les agace avec ses passes au pivot. HB : Quels joueurs t’ont plu ?EM :Knez (Chartres) : il a profité de l’absence de Capella lors du match face à Pontault pour s’illustrer il y a deux semaines et depuis il enchaîne les bonnes performances.  Becirovic (Mulhouse) : il monte en puissance, fait les bons choix et tire souvent à bon escient. Ostarcevic (Strasbourg) : après des débuts de championnat difficile, il prend davantage ses marques. Il fut un des seuls en 2ème mi temps avec Freppel à avoir une réaction offensive face à la domination de Chartres (certes Chartres est supérieur à Strasbourg mais il me semble que Strasbourg a trop respecté son adversaire, ce qui n’est jamais bon dans ce championnat).  Claire (Besançon) : à l’image de son équipe (à moins que ce ne soit l’inverse). Il a fait preuve de maîtrise, de sérénité en faisant souvent les bons choix. Hugard (Besançon) : Dans la série des jeunes espoirs, l’ailier droit avait déjà fait quelques apparitions en Pro D2 l’an dernier. Il enchaîne les bonnes performances cette saison.  Hand-Planet
A la une: 
Oui
Article de club: 
Non

L’avant-match Pro D2 J5 avec ERICK MATHÉ

Une journée charnière  Ca va être « chaud » dans toutes les salles de Pro D2. Le match Strasbourg-Chartres paraît le plus déséquilibré mais méfiance…Ce n’est pas Billère défait à Besançon qui pourra prétendre le contraire. Et si cela ne suffisait pas pour avertir Chartres, Strasbourg a piégé, à domicile, un relégué de LNH : Dijon !! Pour les autres matchs, ce sont tous des matchs très indécis et cela fait de ce week-end, une journée charnière. Un mini break entre les prétendants à la montée (Mulhouse-Dijon et Billère-Ivry), entre les prétendants aux play-offs (Nancy-Cherbourg et Valence-Massy), et entre les prétendants au maintien (Pontault-Besançon) se produira à l’issue de cette journée.  Billère-Ivry En raison de son standing, Billère ne peut pas enchaîner deux défaites de suite, d’autant plus en recevant. Oui mais voilà, face à l’équipe pyrénéenne se trouve Ivry qui souhaite rester invaincu. Ivry est le grand favori du championnat, cela fait donc un argument de plus pour les Billérois de se transcender pour ce match. Billère est une équipe séduisante (hormis face à Besançon) depuis le début de la compétition. A eux d’adjoindre la séduction à l’efficience pour remporter la rencontre. Ivry est invaincu mais a eu un seul véritable test en trois matchs. C’était face à Mulhouse, Ivry l’avait emporté d’un but après avoir été mené toute la rencontre. Inutile de dire qu’ils signeraient tout de suite pour un résultat identique mais il n’est pas dit que les fins de match soient aussi heureuses (Mulhouse menait de 7 buts avant de perdre). La clé du match :Les rotations qualitativement plus importantes que peut effectuer Ivry.Le facteur x :En vue des deux derniers matchs, je dirais Querin qui est passé d’un 10/15 face à Massy à un 0/3 face à Besançon.  Mulhouse-Dijon Second gros choc de la journée et second gros morceau pour Mulhouse à domicile après cette défaite d’un but face à Ivry.C’est donc le second relégué de LNH que Mulhouse va devoir affronter dans son Palais des sports. Dijon n’a pas encore trouvé la pleine carburation et va devoir hausser son niveau de jeu pour  marquer les esprits dans cette poule et ne plus laisser de points en Alsace (Dijon avait perdu à Strasbourg). La clé du match :La capacité de Mulhouse à se remettre dans le rythme de la compétition (ils étaient exempts le week-end dernier). Le facteur x : La performance des deux gardiens : Stojinovic du côté de Dijon et Ciobanu pour Mulhouse.   Le match dans le match :  Potteau (Nancy) et Izevic (Cherbourg) Les deux gardiens sont souvent les partisans des victoires de leur équipe respective. Izevic est le gardien le plus performant de la Pro D2 depuis le début du championnat. Et quand Nancy réussi, la fiche de stat de Potteau est souvent riche en arrêts.   Les joueurs attendus  Komnenovic (Besançon) Encore et toujours tant il est le joueur-clé de Besançon. Lorsqu’il est en demi-teinte Besançon ne gagne pas (à Angers).  Dokic (Dijon) Le demi-centre Bosnien tarde à trouver ses marques dans sa nouvelle équipe. S’il tarde à donner satisfaction, le jeune Corneil pourrait gagner davantage de temps de jeu.  Bon match à tous…J-22…plus que 22 journées avant…les playoffs !!! 
A la une: 
Oui
Article de club: 
Non
 

Résultats

Voir tout
L'édito de
N. Cochery

Pronostics

h-7
Top 5
Jupak974 13 pts
> Voir tous les pronostiqueurs
Créez le site de votre club
Voir tout